dimanche 20 décembre 2015

Meurtre à la morgue d'Olivier Kourilsky

**** Chronique de Jess ****

4ème de couverture :
Faculté des Saints-Pères, 1963. Le corps d'une étudiante en médecine est retrouvé sur une table du pavillon d'anatomie, au milieu des cadavres en attente de dissection. Stupeur ! L'auteur présumé de ce crime horrible est rapidement arrêté, condamné et exécuté. Mais d'autres morts s'accumulent autour de la petite bande d'étudiants déjà durement frappée. Ces drames ont-ils un rapport entre eux ? Un des carabins arrive à convaincre un inspecteur de police de reprendre l'enquête, à l'insu de sa hiérarchie.






Mon avis :
C’est toujours avec plaisir que j’ouvre un Livre d’Olivier Kourilsky. J’aime ses histoires policières qui se passent dans le milieu médical. Jamais rien de sanglant, c’est toujours bien écrit, et ça se lit tout seul. Toujours une agréable lecture.

Voici donc le tout premier d’Olivier Kourilsky qui se déroule en 1963. Le corps d’une étudiante est retrouvé dans le pavillon d’anatomie. Un suspect est rapidement arrêté, jugé et condamné à la peine capitale alors qu’il crie à l’erreur judiciaire.

S’ensuit d’autres morts inexpliquées qui passent pour des accidents ou suicide. Un groupe d’étudiants et amis vont vite se rendre compte du lien qui lie tous ses « accidents » mortels. Un des étudiants réussi à convaincre un policier d’enquêter de nouveau sur toutes ses morts étranges.

Pour une fois, je me suis plantée en essayant de deviner qui était le meurtrier présumé. L’auteur a su m’induire en erreur et j’aime ça. L’histoire et l’enquête sont bien menées, et on apprend comment se déroulait les études de médecine à cette époque et c’est très intéressant.

Nous avons plusieurs points de vue de l’histoire selon les différents étudiants. J’ai eu des doutes concernant un des personnages pendant quasiment tout le livre mais nous connaissons le dénouement qu’à la toute fin.
Je conseille donc ce polar.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire