vendredi 1 janvier 2016

Le chat Ponsard d'André Fortin - Editions Jigal Polar

4ème de couverture :

Ali et Léonard, deux jeunes à la dérive sont devenus hommes de main... 
Violences, intimidations, mitraillages et assassinats sont désormais leurs sombres quotidiens. Mais allez savoir pourquoi, Ali commence à douter, à se poser des questions... Il n'a plus envie du rôle macabre qu'on lui fait jouer... Et incidemment c'est un chat, le chat Ponsard qui, en réveillant sa conscience, va bouleverser tous les plans mis en place par deux notables corrompus en mal de pouvoir et de notoriété... Un entrepreneur aux abois, un sénateur véreux, un comptable trop honnête, une bourgeoise esseulée, un baroudeur désabusé, une secrétaire un peu folle, un inspecteur de police avide de vérité... et le chat Ponsard qui, tel un caïd, règne sur les poubelles du quartier... Sur fond de fausses factures, de financement occulte et de règlements de comptes, leurs destins à tous vont se croiser dans un maelstrom dramatique, troublant et pourtant plein d'humanité.


Mon avis :

J'ai découvert ce polar grâce aux Editions Jigal que je remercie grandement !! :)
J'ai choisi de découvrir André Fortin avec "Le chat Ponsard' car le titre m'intriguait !

Quand Lucien Ponsard, honnête et fidèle directeur financier découvre de fausses factures dans la comptabilité de l'entreprise, il prévient immédiatement le directeur qui est, en fait est tout simplement véreux. Lucien préfère démissionner plutôt que de passer l’affaire sous silence. C'est ainsi que  les rouages du destin vont s’enclencher fatalement. Lucien Ponsard risque de parler et doit disparaître. Son "accident" est donc planifié et c'est là qu'intervient Ali et Léonard en tant qu'hommes de main.
Dans un second temps, Louise Larcher secrètement amoureuse de Ponsard et légèrement dérangée dans sa tête n'acceptera pas cela sans rien faire.
Ali va également se remettre en question et quand il apprend qu'il est préférable également de faire disparaître Louise, il commet l'irréparable afin que le contrat ne se réalise pas.
Entre manigances politiques (directeur véreux ainsi que divers hommes politiques pour l'aider) et histoires diverses, le chat Ponsard reste fidèle tout au long de l'histoire et sert de fil conducteur.
« Ainsi le chat Ponsard, armé de la légendaire patience du félin, mais aveuglé par la réussite et corrompu par le pouvoir, attendait, confiant, l’arrêt du destin ».

Au final, la clôture de cette histoire ne se fera pas sur celle qu'on croyait être, celle de Lucien Ponsard...

Je me suis beaucoup attaché à Louise ainsi qu'Ali, qui pour moi sont les héros de ce polar. Très belle narration de l'auteur avec entre autre de belles scènes décrites et réalistes. Un très bon polar avec un fond politique!
Je concluerai sur ceci, le chat Ponsard est un roman intelligent, raconté tout en finesse.

# By Aurélie :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire