jeudi 25 février 2016

Rouge écarlate de Jacques Bablon - Editions Jigal Polar

4ème de couverture 

Elle mange une fraise. Un délice ! N’aurait pas dû. Un piège tendu par une ordure. Salma, trentenaire canon et forte tête, s’en tire avec quelques côtes et le nez cassés. Un avertissement. Courir comme une dératée lui suffira-t-il à échapper au pire ? Joseph, son père, est assailli par une envie de flinguer le mec d’à côté et d’étrangler Rosy qui ne le fait plus bander. Pourrait être amené à changer de cible. Marcus, le fameux voisin, faux expert-comptable et vrai salaud, fait dans l’import-export de produits prohibés, un milieu difficile où l’on ne peut espérer vivre vieux. À ses côtés, la fameuse Rosy, maman dévouée, pas aimée comme elle devrait. Leur petit garçon s’appelle Angelo, mais personne n’a dit qu’avoir quelque chose d’un ange protégeait des balles. À chacun sa petite maison… Un matin, ça canarde à la chevrotine dans l’une, l’autre est ravagée par les flammes. Pour les rescapés, le début de la cavale…

 
 

Mon avis

Je remercie les éditions Jigal Polar pour cette nouvelle aventure qui plus est surprenante ! :)

 

Nous avons donc d'un côté Salma, fille de Joseph, qui en faisant un simple footing va s'embarquer dans une histoire complétement loufoque. Salma va échapper de peu à un viol et découvrir un trafic de clandestines, les ramasseuses de fraises. 

 

D'un autre côté, nous avons Joseph, père de Salma et voisin du couple de Marcus et Rosy. Pendant un temps, Joseph et Rosy ont passé d'agréables moments mais depuis la naissance du petit Angelo, la relation est rompue. Joseph n'a plus même qu'une chose en tête, attirer Rosy et la tuer. Quant à Marcus, il s'agit d'un petit malfrat qui se fera bientôt vite rattraper par ses combines douteuses.

 

En un temps record, Salma va être en danger de mort, la maison de Joseph va brûler, Rosy et Marcus vont subir un triste sort. Seul Angelo s'en sortira avec l'aide de Salma.

 

J'ai été très attirée par la couverture du livre et intriguée à la lecture de la quatrième de couverture, l'histoire m'a tout de suite interpellée et m'a donné envie d'en savoir davantage. Et, oh surprise ! Une lecture à laquelle je ne m'attendais pas du tout tant le style de Jacques Bablon est percutant, dur, brut de décoffrage ! L'auteur ne fait pas du tout de faux-semblants, au contraire il narre avec un réalisme froid et sans fioritures ! Il "attaque" immédiatement sans préambule. Il a un style bien à lui, avec son phrasé impitoyable, un français "vulgaire" mais auquel finalement on fait plus qu'adhérer. Les faits rien que les faits, on ne s'attarde pas sur de longues descriptions. Les pages se tournent toutes seules grâce à l'alternance de chapitres courts qui nous entraînent dans un rythme endiablé qui ne prend fin qu'au dernier mot posé. En mot, un style addictif !!

 

Osez le style d'écriture de Jacques Bablon, c'est l'adopter ! Je vous incite fortement à le découvrir, vous ne sortirez pas indemne de cet opus :) Vous ne le lâcherez qu'à la toute fin et encore ! Le style est tellement atypique qu'il restera longtemps dans votre mémoire ;)

 

 # By Aurélie :) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire