mardi 1 mars 2016

Maudits soient les artistes de Maurice Gouiran - Edition Jigal Polar

4ème de couverture 

La découverte de centaines d'oeuvres d'art dans l'appartement d'un octogénaire munichois, sept décennies après la fin de la guerre, a fait resurgir de vieux fantômes : le vieux homme n'était-il pas le fils d'un célèbre marchand d'art ayant oeuvré pour le Reich ?

A Marseille, un modeste couple de retraités des quartiers Nord, Valentine et Ludovic Bertignac, entame une procédure judiciaire afin de récupérer une dizaine de tableaux retrouvés à Munich.

Clovis Narigou, qui a un urgent besoin d'argent, effectue quelques piges pour un grand magazine national. On le retrouve en Ariège, sur les traces d'un des plus grands mathématiciens du XXème siècle qui a fui le monde pour y mourir en ermite.

De fil en aiguille, Clovis va s'intéresser au camp de Rieucros, en Lozère, où le matheux a séjourné avec sa mère. Un camp pour femmes et enfants, créé alors par Vichy. Clovis apprend que Valentine Bertignac y a également été incarcérée.

Pour les besoins de son enquêtes, Clovis va se replonger dans ces années noires, la guerre que livra Goebbels à l'art dégénéré et le pillage des collections juives par Goering. Tout va s'accélérer lorsqu'il apprend l'assassinat sauvage des époux Bertignac au cours d'un bien curieux home-jacking.


Mon avis

Je remercie les éditions Jigal Polar pour cette lecture alliant histoire et enquête.

Dans le cadre de cette lecture, je ne vais pas vous résumer l'histoire mais plutôt introduire les personnages concernés. Je vous laisse imaginer toutes les possibilités pouvant se produire avec la quatrième de couverture ainsi que les nombreux personnages, tant du passé qu'actuel.

Quel peut-être le dénominateur commun entre : 
- Alexandre Grothendieck, un mathématicien mort en 2014, 
-Cornelius Gurlitt, un collectionneur allemand chez lequel nous retrouvons de nombreuses oeuvres d'arts soupçonnées d'avoir été volés au profit des nazis, ainsi que,
- les Bertignac, un couple de retraités vivant plus que modestement et retrouvés morts. 

Parallèlement, nous découvrons Hidebrande Gurlitt, père de Cornelius, Otto Landau, médecin et amateur d'art et Valentine Bertignac pour la partie historique.

Clovis Narigou, journaliste à ses heures perdues est notre narrateur principal. Clovis va essayer de démêler cet écheveau en se plongeant dans le passé où règne le nazisme, les camps d'internement...

Par ailleurs, Clovis reçoit son fils et sa "Girelle" pour les vacances. Mais son fils va venir accompagnés de plusieurs couples d'amis qui pour certains, leur présence ne serait pas si anodine. Je ne rentrerais pas plus dans les détails afin de ne rien dévoiler de l'intrigue et de laisser votre propre imagination faire son chemin avec toutes sortes de suites plus inimaginables les unes que les autres.

Un polar mené avec brio se partageant entre deux époques. Ce livre permet d'en apprendre un peu plus sur une partie de l'histoire du nazisme, sur des aspects parfois méconnus du public. Une documentation de qualité et étudiée minutieusement afin de ne pas nous noyer dans un trop plein d'informations. Quelques chapitres d'histoire pure afin de nous aider à comprendre le présent, le tout rythmé dans les calanques marseillaises en compagnie de Clo, séducteur dans l'âme :)
Un quelques mots, une belle intrigue historique pour les amoureux de l'Histoire !

# By Aurélie :) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire