vendredi 29 avril 2016

Meurtre avec prémédication de d'Olivier Kourilsky - Editions Glyphe

**** Chronique de Jess ****

 
4ème de couverture :
 
Juillet 1974. Joël Lecouedec, chef de clinique en réanimation à l’hôpital Saint-Antoine à Paris, trouve dans son blouson un porte-cartes contenant des papiers au nom d’une certaine Françoise Morvan. Qui a glissé ces documents dans sa poche et pourquoi ? Plus intriguant encore, la propriétaire habite tout près de chez ses parents, en Bretagne nord. Cependant, au cours de ses recherches, Joël apprend qu’elle a quitté sa famille quelques mois auparavant pour s’installer à Paris avec un individu peu recommandable. Lorsqu’il appelle leur domicile, il tombe sur des policiers. La jeune fille vient d’être assassinée.
 
 
 
Je ne vous mettrais pas la totalité de la 4ème de couverture trouvée sur certains site car je trouve qu'elle résume trop le livre et en dévoile trop.
Habituée à lire les livres d'Olivier :Meurtre à la morgue , Le 7ème péché, et Homicide par précaution, je continue mes lectures de l'auteur avec son 2ème polar : Meurtre avec prémédication.
 
Nous voilà dans les années 70, avec un nouveau personnage, Joël Lecouedec, jeune médecin à qui il va arriver une drôle d'aventure. Il retrouve un matin en sortant de l'hôpital, un porte-carte dans sa poche qui appartient à une certaine Françoise Morvan. Chose improbable, ses parents habitent dans la même région que les parents de Joël.
En essayant de la retrouver pour lui remettre ses papiers il va vite apprendre que la jeune femme a été assassinée.
Il se retrouve donc embarqué par cette folle histoire, qui vont le conduire de plus en plus dans la paranoïa. Il va douter de tout ceux qui vont l'approcher de près ou de loin en essayant de retrouver le coupable à ses risques et périls.
 
Bretagne, belle Bretagne....
 
L'auteur nous embarque cette fois-ci loin de Paris, sur la Côte d'Emeraude, il nous fait découvrir par ses écrits la beauté de la Bretagne et j'avoue que ça m'a donné envie d'aller m'y balader.
Je dois dire que ça change des histoires qui se passent à Paris ou dans les grandes villes. Cela donne un petit côté intime et réaliste à l'histoire à laquelle Joël est confronté.
 
Des personnages toujours attachants et un brin naïfs....
 
J'ai remarqué une chose c'est que dans la plupart des romans d'Olivier, ses personnages principaux (en général médecins, je n'ai pas encore tout lu mais je pense pouvoir confirmer qu'il y a toujours un médecin dans l'histoire ;-)) se ressemblent énormément dans leur façon d'être, de voir la vie, dans leur manière de vivre. Sûrement parce que l'auteur met une part de lui dans ses livres. Ils sont donc souvent très attachants, un petit peu naïf, et veulent jouer les héros coûte que coûte malgré les risques. On vit et ressent des choses à travers leurs aventures. C'est toujours un plaisir.
Et puis les personnages et leur famille sont toujours très bien décrits, on à l'impression de faire partie intégrante de la famille ou des amis du personnage.
 
Une intrigue bien menée....
 
Je dois avouer que pour une fois j'ai été bien scotchée par l'intrigue et le dénouement final auquel je ne m'attendais pas du tout. D'habitude en lisant ses romans j'ai toujours un doute sur l'auteur du crime mais sur ce coup là je me suis bien fait avoir!
 
Encore un polar qui se lit tout seul, pour ma part commencé le matin dans les transports et fini le soir.
Donc mon seul reproche que les livres d'Olivier Kourilsky sont trop courts!!
Heureusement il m'en reste encore plusieurs à découvrir ;-)
 

 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire