lundi 30 mai 2016

Rien ne se perd de Cloé Mehdi - Editions Jigal

**** Chronique de Jess ****
 
 
4ème de couverture :
 
Une petite ville semblable à tant d'autres… Et puis un jour, la bavure… Un contrôle d'identité qui dégénère… Il s'appelait Saïd. Il avait quinze ans. Et il est mort… Moi, Mattia, onze ans, je ne l'ai pas connu, mais après, j'ai vu la haine, la tristesse et la folie ronger ma famille jusqu'à la dislocation… Plus tard, alors que d'étranges individus qui ressemblent à des flics rôdent autour de moi, j'ai reconnu son visage tagué sur les murs du quartier. Des tags à la peinture rouge, accompagnés de mots réclamant justice ! C'est à ce moment-là que pour faire exploser le silence, les gens du quartier vont s'en mêler, les mères, les sœurs, les amis… Alors moi, Mattia, onze ans, je ramasse les pièces du puzzle, j'essaie de comprendre et je vois que même mort, le passé n'est jamais vraiment enterré ! Et personne n'a dit que c'était juste… Poignant, dérangeant, ultra sensible, glaçant, Cloé Mehdi nous livre ici un récit d'une noirceur absolue ! Cloé Mehdi a fait sensation en 2014 en recevant le Prix de Beaune pour son premier roman. Elle a alors 22 ans et semble déjà dans l'urgence d'écrire… Elle nous revient aujourd'hui avec ce nouveau roman.
 
 
 
 
Merci aux éditions Jigal pour cette nouvelle lecture.
 
Voici l'histoire de Mattia, un jeune garçon de 11 ans à qui la vie n'a pas toujours été sympa. Son père se suicide dans l'hôpital psychiatrique où il est interné quand il a 7 ans, sa mère l'abandonne et demande à Zé, 24 ans, le compagnon de chambre de son père, d'être son tuteur. Il n'a quasiment plus de contact avec son frère et sa sœur, et la copine de Zé passe son temps apathique devant la tv quand elle ne fait pas des tentatives de suicide.
 
Un jour, deux individus l'interpellent à la sortie de l'école pour lui poser de drôle de questions. Et dans le même temps des tags apparaissent toutes les nuits en hommage à Saïd, un jeune qui a été tué par un flic lors d'un contrôle d'identité qui a dégénéré 15 ans auparavant.
 
Mattia, va essayer de comprendre pourquoi tout s'enchaîne d'un seul coup, pourquoi on les suit, pourquoi on les a visité à plusieurs reprises, pourquoi le passé refait surface.
 
L'histoire est du point de vue de Mattia, donc le vocabulaire et la synthaxe sont ceux d'un gamin de 11 ans. Certains chapitres sont du point de vue des autres personnages de l'histoire, ça nous permet d'avoir les informations avant Mattia. Au fur et à mesure Mattia va comprendre le pourquoi du comment.
 
Une lecture qui m'a peiné, dans le sens où l'histoire est vraiment noir pour ce pauvre gamin. J'ai eu une vraie empathie pour lui tout au long de ma lecture, entre sa mère qui l'abandonne, sa sœur qui débarque dans sa vie et repart en lui laissant un mot sur la table, son tuteur qui est sympa et s'occupe de lui seulement quand il a le temps, son frère qui ne veut pas non plus de lui. Dur dur la vie de ce pauvre gosse.
 
Le sujet du livre est un sujet sensible, surtout en ce moment avec ce qui se passe avec la police. Dans l'histoire, un flic s'en sort après avoir eu la main trop lourde, d'autres faits divers du même genre ne vont pas tarder et à chaque fois le flic n'est pas condamné. Mais j'ai eu l'impression que c'était un livre anti-flic tant l'auteur dans ce polar s'en prend aux forces de l'ordre et à l'injustice qu'il peut parfois exister. On sent un haine dans les personnages face aux forces de l'ordre.
Je pense qu'il faut juste prendre en compte que l'auteur a choisi ce sujet afin d'expliquer pourquoi la vie de Mattia s'est effondré. Et l'auteure nous montre comment chacun réagit face à un drame ou une injustice.

Si vous voulez lire un polar qui change des polars habituels je ne peux que vous le conseiller. Je dirais que ce polar est un polar social et plus véridique que certains polars que l'on pourrait lire en général. Un polar dans l'air du temps, car les problèmes dans les cités sont courantes de nos jours, et l'on ne se met jamais du côté des personnes vivants dans les cités et comment elles peuvent être victimes elles aussi du système même si elles ne sont pas touchées directement par l'injustice.
 
 
 

Détails sur le produit

  • Broché: 272 pages
  • Editeur : Jigal (18 mai 2016)
  • Collection : JIGAL POLAR
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1092016703

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire