lundi 9 mai 2016

Seul les vautours de Nicolas Zeimet

**** Chronique de Jess ****


4ème de couverture :

Un petit village de l’'Utah en 1985, avant internet, la téléphonie mobile et les techniques modernes d’'investigation scientifique. Shawna, une fillette de cinq ans, disparaît brutalement un matin.

Tout le village se mobilise. Non seulement les quelques policiers du poste local mais aussi le médecin, un journaliste et bien sûr les enfants. Des enfants et des adolescents qui ont l'’imagination fertile et qui racontent d'’étranges histoires.

En suivant les destins croisés d’'une dizaine de personnages, l'enquête progresse, les haines et les attirances se cristallisent alors que des découvertes bien réelles mènent à des événements qu’'on croyait définitivement sortis des mémoires. Certains, en tous cas, auraient bien voulu les oublier…"



J'avais connu Nicolas avec son livre "Comme une ombre sur la ville" que j'avais énormément aimé. J'ai un peu tardé à lire celui-ci, grand mal m'en a pris car ce livre est juste wouuaahhh!
 
Ambiance année 80...
L'histoire se passe au fin fond des Etats-Unis, en 1985, une petite bourgade où une gamine de 5 ans disparaît mystérieusement. Une simple disparition va emmener les habitants d'une petite ville très loin.
Le décor est bien planté à croire que l'auteur n'est pas un petit frenchie mais bien un auteur américain tant les descriptions de la ville et des alentours sont excellents. Je trouve ça toujours épatant un livre qui se passe dans un pays où l'on ne vit pas.
 
Une ambiance sombre...
On sent une présence sur notre épaule tout le long de notre lecture. Les personnages sont  très bien ficelés, chacun à ses petits secrets, chacun à la parole dans cette dramatique histoire. J'ai eu un peu la même impression quand j'ai lu "La vérité sur l'affaire Harry Québert" de Dicker, sûrement car l'intrigue se passe dans une petite ville des USA et que tous les personnages ont leur petit secret aussi.
Je dois avouer qu'au début j'avais peur de m'emmêler les pinceaux avec tous ces personnages mais non car l'auteur nous les dépeint très bien et chacun à son propre vécu de la ville et de son histoire et son propre passé.
 
Une ville pleine d'histoire...
La petite ville où se déroule l'histoire est pleine d'histoire et de légende. Nous les découvrons grâce à une bande de gamins qui s'amusent à se raconter des vieilles histoires qui font peur. Tout va tourner autour de ses fameuses légendes indiennes.
Nous découvrons aussi qu'avant la disparition de Shawna, il y a eu plusieurs disparitions inquiétantes au cours des décennies passées.
 
Une histoire très bien ficelée qui nous emporte au fil des chapitres. Nous voulons qu'une seule chose connaître le fin mot de l'histoire.
Si vous aimez les polars qui vous embarque loin celui-ci est fait pour vous. Je ne peux que le conseiller. Et si vous n'avez pas lu "Comme une ombre sur la ville" je vous le conseille également ;-)
 
 
 

Ma rencontre avec Nicolas Zeimet en janvier dernier au salon "Lire c'est libre"
 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire