jeudi 2 juin 2016

Les vacances d'un serial killer de Nadine Monfils

**** Chronique de Jess ****


Comme chaque été, Alfonse Destrooper part en villégiature à la mer du Nord. Josette, sa femme, est bien décidée à se la couler douce, entre farniente à la plage et shopping dans la station balnéaire. Les enfants, Steven et Lourdes, emportent leur caméra pour immortaliser ces vacances tant attendues. Quant à la mémé, véritable Calamity Jane, elle les accompagne dans sa vieille caravane.
Mais le voyage commence mal! Un motard pique le sac de Josette à un carrefour et s'enfuit. Furieux, Alfonse s'arrête dans un snack pour s'enfiler une bière pendant que les deux ados, avec leur manie de tout filmer, s'amusent à planquer leur caméra dans les toilettes, histoire de recueillir quelques images truculentes. La famille Destrooper reprend finalement la route. À l'arrière de la voiture, les ados visionnent tranquillement leur vidéo. Quand, soudain, ils découvrent à l'écran le cadavre du motard gisant sur le sol des toilettes du restoroute! Et, pour couronner le tout, la magnifique pension dans laquelle les Destrooper ont prévu de séjourner est un rade pourri. Les vacances en enfer ne font que commencer... Une comédie décapante, teintée d'humour noir et d'un zeste de poésie, un hymne à la Belgique.

 
Voilà un an que je me dis qu'il faut que je lise un livre de Nadine Monfils. Je l'avais rencontré au salon de St Maur en poche l'an dernier mais je n'avais pas eu le temps de lire ses écrits avant de la rencontrer. Comme de nouveau elle sera à St Maur cette année cette fois je me suis décidée !
Je commence donc avec les vacances d'un sérial killer. On m'avait dit que le style de l'auteure était assez déjanté et je confirme!
 
La mer du Nord....
Voici la famille Destrooper, famille un peu beauf, le père Alphonse (surnommé Fonsk) fan de tuning et roi de la boulette sauce lapin; Josette, une desperate housewife, fan des magasines people; les 2 ados, fan de ciné qui rêvent de devenir producteur; et la belle-mère un brin foldingue au vocabulaire fleuri qu'ils trimballent dans sa caravane.
Ils décident de partir en vacances dans la pension les mouettes rieuses sous les conseils d'un collègue d'Alphonse.
 
Tout part en vrille....
Tout pourrait se passer nickel si ce n'est que Josette se fait voler son sac par un motard. Il manque d'avoir un accident et perdent en route la caravane avec mémé cornemuse dedans. Arrêté dans un resto route, les gamins ont la bonne idée de filmer dans les toilettes et se retrouvent avec une vidéo d'un cadavre sur les bras.
Ils finissent par arriver tant bien que mal dans la pension de vacances qui est tout sauf idyllique. Heureusement ils ont retrouvé la grand-mère.
Il n'y a pas de temps mort dans l'histoire, les chapitres sont courts et s'enchainent très vite, on ne s'ennuie pas car il se passe toujours quelque chose dans cette famille de fou!
 
Polar comique...
on peut dire que je n'ai jamais lu un livre pareil. Je ne pense pas que l'auteure se considère comme auteure de polar, car on ne peut pas dire qu'il y a du suspens, ni de surprise vu que l'on connaît déjà qui tue qui et pourquoi. Je ne pourrais même pas vous dire quel est le style de ce livre mais j'ai adoré l'humour. Les descriptions des personnages sont tellement bien faites qu'on se les représente très bien. Certains pourraient penser que c'est vulgaire mais je pense que c'est ce qui fait le charme de ce livre et je pense de tous les livres de Nadine Monfils. C'est son style.
 
Si vous voulez lire quelque chose qui vous fasse rire et où l'on ne s'ennuie pas je vous conseille ce livre, ce fut un bon moment de lecture pour moi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire