jeudi 9 juin 2016

L'homme qui ment de Marc Lavoine - Editions Livre de Poche

 
**** Chronique de Jess ****
 
4ème de couverture :
 
Communiste et charmeur, cégétiste et volage : tel était Lulu, mon père. Menteur aussi, un peu, beaucoup, passionnément, pour couvrir ses frasques, mais aussi pour rendre la vie plus belle et inattendue.
Lulu avait toujours une grève à organiser ou des affiches à placarder. La nuit venue, il nous embrigadait, ma mère, mon frère et moi, et nous l’aurions suivi au bout du monde en trimballant nos seaux de colle et nos pinceaux. Il nous faisait partager ses rêves, nous étions unis, nous étions heureux.
Evidemment, un jour, les lendemains qui chantent se sont réduits à l’achat d’une nouvelle voiture, et Che Guevara a fini imprimé sur un tee-shirt.
Le clan allait-il survivre à l’érosion de son idéal et aux aventures amoureuses que Lulu avait de plus en plus de mal à cacher ? Collègues, voisines, amies ; brunes, blondes, rousses : ses goûts étaient éclectiques. Lulu était très ouvert d’esprit.
Sans nous en rendre compte, nous avions dansé sur un volcan. L’éruption était inévitable.
 
 
 
 
 
Je continue ma série autobiographie avec celle de Marc Lavoine.
Marc Lavoine, un acteur que j'affectionne particulièrement. Je me suis décidée à lire sa vie en vue de le rencontrer à St Maur en poche prochainement. Je ne me voyais pas le rencontrer sans avoir lu ses écrits.
 
Contrairement au livre de Richard Bohringer, le style de Marc Lavoine est plus fluide, je pense qu'il lui ressemble plus ;-)
Marc Lavoine, nous raconte à travers ce livre, son père Lulu, et sa passion pour les femmes, la CGT, et le communisme. Mais pas que son père, il nous raconte sa vie de famille, sa mère, son frère, tout en pudeur et beaux mots.
 
Il nous embarque dans la vie de son père et de ses différentes aventures. Des sentiments mitigés qui l'ont traversés pendant son enfance: la culpabilité vis-à-vis de sa mère qui n'était au courant de rien, ou se voilait la face, et ne rien laisser paraître du dégoût que les infidélités lui faisait ressentir vis-à-vis de son père. Car malgré tout ce qu'il faisait endurer à sa mère, ce père il l'aimait plus que tout.
 
Les chapitres s'enchaînent vite car souvent très courts. Un livre qui se lit vite. Un livre hommage à ce père qui n'est plus là aujourd'hui, mais aussi un hommage à sa mère qu'il a essayé de protéger un maximum. Un livre sur l'infidélité peut-être mais aussi l'amour.
 
Un très beau livre que je vous conseille que vous aimiez ou non Marc Lavoine :-)
 
 
 
 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire