vendredi 29 juillet 2016

Baad de Cédric Bannel - Editiond Robert Laffont (Collection La bête noire)

**** Chronique de Jess ****
 
4ème de couverture :
 
BARBARIE
Des jolies petites filles, vêtues de tenues d'’apparat, apprêtées pour des noces de sang.

ABOMINATION
Deux femmes, deux mères. À Kaboul, Nahid se bat pour empêcher le mariage de sa fille, dix ans, avec un riche Occidental. À Paris, les enfants de Nicole, ex-agent des services secrets, ont été enlevés. Pour les récupérer, elle doit retrouver un chimiste en fuite, inventeur d’'une nouvelle drogue de synthèse.

AFFRONTEMENT
Il se croit protégé par ses réseaux et sa fortune, par l'’impunité qui règne en Afghanistan. Mais il reste encore dans ce pays des policiers déterminés à rendre la justice, comme l’'incorruptible chef de la brigade criminelle, le qomaandaan Kandar.

DÉFLAGRATION
Nicole et Nahid aiguisent leurs armes. Pour triompher, elles mentiront, tortureront et tueront. Car une mère aimante est une lionne qui peut se faire bourreau.
 
 
Merci aux Editions Robert Laffont pour cette nouvelle lecture.
J'ai eu un seul regret à la fin de ma lecture c'est de ne pas avoir lu ce livre plus tôt!
Je suis gâtée en ce moment dans les polars qui me font voyager. Cette fois je suis partie en Afghanistan pour suivre les aventures du qomaandaan Kandar.
 
Des crimes atroces....
Une fillette en robe d'apparat est retrouvée assassinée et violée dans un bidonville de Kaboul. C'est la 3ème fillette assassinée en 3 semaines. Kandar se rend compte que le meurtrier tue tous les 11 jours. Le compte à rebours est lancé pour arrêter le tueur d'enfants et sauver une petite fille.
 
Un kidnapping....
A Paris, Nicole, ancienne de la DGSE se fait kidnapper en plein Paris. Malheureusement elle n'est pas la seule a avoir été kidnappée, son mari et ses 2 enfants aussi. Le parrain de la drogue italien lui demande de rechercher un chimiste qui s'est allié à un mafieux russe pour créer une nouvelle drogue. Elle a quelques semaines pour le retrouver sinon sa famille sera exécutée.
 
En parallèle....
Nous avons donc deux enquêtes parallèles et tout au long du livre je me suis demandée en quoi ces deux enquêtes étaient liées.
Comment la mafia italienne et une enquête sur des meurtres pédophiles en Afghanistan pouvaient avoir un lien.  L'auteur a su relié les enquêtes avec brio.
 
L'Afghanistan...
J'ai beaucoup aimé les descriptions dans ce livre, que se soit des différentes régions de l'Afghanistan ou de la culture Afghane.
L'auteur a été plusieurs fois dans ce pays et ça se sent dans la façon dont il en parle. J'ai aussi beaucoup apprécié les différents personnages, surtout le qomaandaan Kandar, un policier intègre comme il en existe peu dans ce pays. J'avais peur que les descriptions politiques et géopolitiques soient lourdes à digérer mais pas du tout bien au contraire l'auteur nous explique ces dernières de façon claire.
 
Si vous aimez les polars qui changent, qui vous font voyager dans un autre pays, qui vous tiennent en haleine je ne peux que vous conseiller ce livre.
 
Et si il vous a plu, je vous conseille dans le même genre :
- Yeruldelgger de Ian Manook (ma chronique ici)
- Dust de Sonja Delzongle 
 
 
 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire