jeudi 25 août 2016

Régis de James Osmont - Auto-édition.

**** Chronique de Jess ****
 
4ème de couverture :
 
Régis aime la littérature et l'automne, les décibels et l'errance. Il n'a pas choisi le mal qui le ronge. Vivant la plupart du temps en lui-même, il perçoit une réalité déformée et angoissante, où tout fait sens. Dans sa psychose, il s'accroche à de fragiles repères : des personnages sans nom, des impressions sans fondement, des chansons sans espoir... Pourtant, peu de temps avant les attentats du 13 novembre 2015, le retour d'un mystérieux persécuteur va faire vaciller son équilibre précaire. Jusqu'au point de non-retour...
 
 
 
 
 
 
J'ai entendu parlé de ce livre sur pas mal de groupe Facebook. Sa couverture m'avait tout de suite fait de l'œil. Tous les avis avaient l'air positif. J'ai donc sauté dans le train en marche et contacté James afin de lui acheter son livre. Je remercie James pour sa gentillesse tout au long de nos conversations et sa réaction quand je lui ai donné mon avis sur son livre. Ca change de certains auteurs qui ne supportent pas qu'on leur dise ce qu'on pense de leur livre.
 
Donc j'ai fini Régis mardi soir. Et quelle déception! Déception dans le sens où je n'ai pas adhéré du tout à ce livre. Je suis déçue car en voyant tous les avis de mes amies lectrices je m'attendais à moi aussi adorer ce bouquin. Peut-être en attendais-je trop? 
 
J'ai eu un peu de mal à me faire au style  de James (qui est très bon rassurez-vous) mais auquel je ne suis pas habituée. Mais je pense aussi que ce style était volontaire afin de nous faire rentrer dans l'univers de Régis. Un univers perturbé, l'univers d'un schizophrène.
 
Les passages musicaux ont aussi un peu perturbé ma lecture même si je dois reconnaître que ça doit être un sacré boulot de pouvoir intégrer les paroles de chanson à ce que peuvent ressentir Régis ou Sandrine.
 
Mais contrairement à certaines critiques que j'ai pu voir j'ai ressenti de l'empathie pour Régis et Sandrine. Je me suis mise à la place de Sandrine car je pense que si je faisais le même métier je m'attacherais aussi à certains patients (j'ai bossé dans le médical aussi.. mais pas en psychiatrie).
Le sujet du livre (la psychiatrie) est très intéressant et l'auteur a su très bien définir l'atmosphère qui s'en dégage.

Je vous conseille quand même de lire ce livre afin de vous faire votre propre opinion car au vu des très bonnes critiques je pense qu'il peut plaire à beaucoup de monde.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire