mardi 16 août 2016

Un goût de cannelle et d'espoir de Sarah Mccoy - Editions Pocket

**** Chronique de Jess ****

4ème de couverture :

Allemagne, 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt. Entre ses parents patriotes, sa sœur volontaire au Lebensborn et son prétendant haut placé dans l'armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et d'insouciance. Jusqu'à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte un petit garçon juif, échappé des camps...
Soixante ans plus tard, au Texas, la journaliste Reba Adams passe devant la vitrine d'une pâtisserie allemande, celle d'Elsie... Et le reportage qu'elle prépare n'est rien en comparaison de la leçon de vie qu'elle s'apprête à recevoir.
 

J'ai un avis très mitigé concernant ce livre. Je pensais vraiment que j'allais adorer au vu des critiques que j'avais lu.
J'aime beaucoup les livres qui se passent pendant la seconde guerre mondiale et dans ce livre nous avons la guerre perçue par les allemands et non les juifs comme dans la plupart des livres sur cette période. Peut-être que c'est cela qui m'a un peu dérouté pendant ma lecture.
Ce livre se déroule sur deux périodes, en 2007 lorsque une jeune journaliste Reba fait un article sur la boulangerie d'Elsie et en 1944 en Allemagne.
 
Elsie, jeune fille de 17 ans vit en Allemagne à la fin de la guerre. Ses parents sont très patriotique et pro-Hitler. Sa sœur vit dans une Lebensborn - en gros dans ces centres les allemandes de type "aryenne" se prostituaient (je ne vois pas d'autres termes!) et tombaient enceinte afin de perdurer la race aryenne - son fiancé est un officier nazi, et ses parents collaborent avec la gestapo pour faire tourner leur boulangerie.
Un soir, un jeune juif s'échappe et frappe à la porte de la boulangerie. Elsie le cache dans sa chambre et n'en parle à personne. Et petit à petit ses convictions vont s'effriter.
 
En 2007, nous avons Reba, jeune journaliste qui se cherche, fiancé à Rikki un agent de police des frontières. Elle doit faire un article sur les fêtes de Noël dans les différents pays et décide de faire un article sur la boulangerie d'Elsie. Elle va se rapprocher d'Elsie et de sa fille Jane.
Je pensais qu'il y aurait un dénominateur commun entre Reba et Elsie et que finalement au lieu d'écrire un arcticle sur Noël, Elsie allait lui raconter ce qui s'était passé en 44. Mais au final non. Donc je n'ai pas vu l'intérêt de faire deux histoires en une. Juste l'histoire de Reba aurait suffit.
 
Donc pas de coup de cœur pour moi, une histoire qui ne m'a pas touchée, un peu trop de longueurs, mais rien ne vous empêche de vous faire votre propre opinion ;-)
 
 
 
 
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire