vendredi 14 octobre 2016

Embrigadée de Valérie De Boisrolin - Editions Les presses de la Cité

**** Chronique de Jess ****
 
 
Juin 2013. Par un bel après-midi d'été, Léa quitte la maison de ses parents avec un sac de voyage et toute l'assurance de ses seize ans. Un dernier texto : « Je pars à Paris, maman. Bisou, je t'aime. » Elle va rejoindre son amoureux, un jeune islamiste radical. Depuis des mois, elle est sous son emprise, prête à croire à toutes ses promesses. Certains signes auraient pu alerter Valérie. Sa fille changeait, mais les adolescents sont si versatiles... Un mois plus tard, la police la retrouve : en burqa. Elle fugue de nouveau. Pour ne plus revenir. A ce jour, elle est en Syrie où elle a eu un enfant. Valérie a pu cependant renouer un fragile dialogue. Malgré la confiance et l'amour, l'éducation donnée et les valeurs transmises, « l'inconcevable est arrivé ». Sa fille était équilibrée, et les raisons qui l'ont poussée à partir restent en grande partie une énigme.
Valérie de Boisrolin met aujourd'hui toute son énergie au service de parents qui vivent le même cauchemar.
 

Je remercie Babelio et les éditions Les presses de la cité pour ce livre.
 
J'ai commencé ce livre hier matin dans les transports et l'ai fini hier soir très perturbée par ce témoignage poignant d'une mère dont la fille est partie en Syrie.
L'histoire de Léa, ado de 16 ans, très fusionnelle avec sa mère va rencontrer un jeune musulman sur un site de rencontre. Sa mère va tout de suite se méfier de ce jeune homme, non pas à cause de ses origines maghrébines, mais sentant en lui une haine et une drôle de sensation.
Sa fille va  peu à peu changer de comportement, discrètement et se faire endoctriner par ce jeune malgré les recommandations de sa mère de ne plus le voir. Et puis un jour sans prévenir Léa va disparaître.
 
L'auteure nous fait part de sa peine, de sa colère, de son incompréhension à travers son histoire. Elle souhaiterait connaître les raisons qui ont fait partir sa fille dans un pays en guerre. Le pourquoi elle, et le comment une jeune fille de bonne famille et de bonne éducation a pu se faire laver le cerveau à ce point, au point de tout quitter.
J'ai ressenti dans ce livre toute la douleur de Valérie De Boisrolin. Moi, qui suis aussi maman, j'ai imaginé la peine de voir son enfant partir dans un pays en guerre, j'ai ressenti la colère de cette mère de ne pas arriver à lui ouvrir les yeux, de ne pas avoir réussi à la protéger, sa culpabilité aussi de penser qu'elle est peut-être la cause de se départ précipité.
 
Je pense que tous parents devraient lire ce livre pour justement prévenir et anticiper un éventuel endoctrinement. Valérie De Boisrolin va se rendre compte qu'elle n'est pas là seule dont l'enfant est parti et va tout faire pour arrêter ce fléau grâce à son association et à l'aide de nombreuses personnes. Elle a fait bouger les choses pour regrouper les parents dans la même situation et pour essayer de combattre ce fléau. De nombreux jeunes partent chaque année en Syrie et finissent par mourir. C'est un véritable problème à l'heure où les attentats et la guerre est au plus fort. Il faut protéger nos enfants. Il faut parler et médiatiser ce danger dont chaque famille peut faire les frais.  
 
Un livre à lire de toute urgence !
 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire