mardi 4 octobre 2016

Eté pourri à Melun plage de Nicolas Duplessier - Editions Atelier Mosécu

**** Chronique de Jess ****

4ème de couverture :

Florian traîne son mal de vivre dans les rues de Melun, entre un boulot minable et une vie sentimentale sans joie.
De morose, son existence devient vraiment pourrie le jour où Roxane, l’ex-grand amour de sa vie, est portée disparue.
Très vite dans la ligne de mire des policiers, Florian doit mener sa propre enquête et se confronter à ses fantômes, découvrant une histoire qui le dépasse et la tonne d’emmerdes qui l’accompagne.
Été pourri à Melun-Plage est un roman noir et cinglant qui raconte la descente aux enfers d’un loser pas du tout magnifique.



Je remercie les Editions Mosécu pour cette nouvelle lecture.
 
J'ai été tenté de lire ce livre car je le voyais beaucoup passer sur les groupes Facebook en ce moment. Je me suis donc lancée dans ma lecture confiante.
 
Dans ce polar nous rencontrons Florian, un jeune d'une trentaine d'année, qui mène une vie insipide. En effet, il bosse dans un dépôt-vente, vit avec une nana qu'il n'aime pas, va aux putes régulièrement, et vit dans un camping. En bref il s'est fait une raison et il ne cherche pas forcément à améliorer son quotidien.
Un jour l'amour de sa vie, Roxane, reprend contact avec lui. Après la phase d'étonnement passée il passe la soirée avec elle. Quelques jours plus tard cette dernière va disparaître après lui avoir laissé un message alarmant. Florian va d'abord vouloir demander de l'aide à la Police mais il va très vite être suspecté.
Florian va donc tout faire pour la retrouver et va se retrouver lui-même au cœur d'une sombre affaire.
 
Malheureusement pour moi la mayonnaise n'a pas prise et j'en suis navrée au vu des bonnes critiques. Je vais être gentille car il s'agit aussi d'un premier polar et je sais que ce n'est pas évident de faire le buzz et surtout d'écrire un polar. 
L'histoire en elle-même change, pour une fois ce n'est pas un flic qui cherche la vérité mais une personne lambda qui s'évertue à retrouver la personne qu'il aime. Par contre, je trouve que les personnages secondaires ne vont pas avec l'histoire. Je m'explique : ils ont tous l'air d'avoir des têtes de tueurs et des pédigrées de mauvais garçons impressionnants et je pense que si l'histoire était vrai, Florian ne s'en sortirait pas aussi bien.
 
Le style est bon et drôle, le personnage de Florian est attachant dans certaines circonstances (ses tromperies m'ont un peu agacées...). Le décor est bien planté, le titre est justifié, il fait vraiment un temps pourri à Melun cet été là et ça donne une atmosphère particulière à l'histoire.
Malgré quelques incohérences dans l'histoire j'ai trouvé que le rythme est très bon et on a quand même envie de connaître le fin mot de l'histoire.
Donc j'ai envie de dire à Nicolas de continuer car pour un premier roman c'est quand même plutôt prometteur. Et je lirais le prochain car je n'aime pas rester sur un avis mitigé.

Je vous conseille donc de vous faire votre propre opinion sur ce livre amis lecteurs ;-)

Détails sur le produit

  • Broché: 260 pages
  • Editeur : Atelier Mosésu (15 septembre 2016)
  • Collection : Parabellum
 
 
 
 
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire