mardi 31 janvier 2017

Les herbes folles de Philippe Fréling - Editions Denoël

4ème de couverture
Elle vit quelque part en province, dans la France des années 50, celle de la guerre d’Algérie. Elle connaît un premier homme, il lui fait un enfant. À cet homme on la marie. Il est absent, infidèle. Le divorce prononcé, la jeune femme laisse son enfant à sa mère, part travailler en ville. Ouvreuse dans un cinéma, un soir où on projette Johnny Guitar, elle fait la rencontre d’un deuxième homme. Il est militaire. Ils vont à l’hôtel, passent quelques nuits ensemble. Un matin, le militaire s’en va rejoindre son régiment en Algérie. Lui a-t-il fait un enfant? Elle le craint. Elle l’espère. Elle décide que oui. Très vite, elle en a la confirmation : elle porte un enfant de cet homme parti là-bas, faire la guerre. Il est le père de son enfant, il faut qu’il le soit. Il est son mari, il faut qu’il le devienne. Elle est prête à tout pour ça. Une question de vie ou de mort. D’amour peut-être.

Voici l’histoire de cette femme et de ses deux enfants : comment avec elle ils viennent au monde ; comment, dans les herbes folles, ils viennent à la vie.


Mon avis

Je remercie les éditions Denoël pour cette nouvelle lecture :)

Nous sommes dans les années 50, en France, sur un fond de guerre d'Algérie. Une jeune femme très jeune rencontre un homme qui est en scooter, elle part avec lui et entretien une relation. Ils ne se protègent pas, elle tombe enceinte, il est trop tard pour avorter. L'enfant est gardé, ils se marient et divorcent très peu de temps après. La jeune fille laisse sa mère éduquer son enfant. Elle décide de partir travailler en ville en tant qu'ouvreuse du cinéma l'Eden. Elle rencontre un militaire. De cette aventure naîtra un second enfant. Cependant, le militaire est rappelé pour retourner en Algérie. Elle entretiendra avec lui une correspondance. Il lui promet mariage et tout ce qui va avec. Elle fera tout pour que le mariage ait lieu, cela deviendra une vraie obsession. Réussira-t-elle à transformer ses désirs en réalité ?

Fait étrange dans ce livre, aucun personnages n'a de noms. Ils ne sont liés que par les liens de famille (la grand-mère, la mère, le frère/oncle, le militaire, l'aîné qui correspond au premier enfant et enfin le cadet).
Chaque personnage a un trait de caractère qui lui correspond. Par exemple pour la jeune fille c'est la naïveté, le militaire le fait d'être joueur, l'oncle protecteur et enfin la grand-mère acariâtre et portée sur l'alcool.

L'écriture est belle et parfois même poétique, néanmoins je regrette qu'elle soit si impersonnelle.
Voici un joli passage parmi d'autres :
"Ecrire une lettre d'amour, c'est écrire des mots qu'on n'a jamais dits, avait-elle pensé"
J'ai l'impression que les émotions doivent être effacées, seuls les faits tranchent. Les chapitres courts se succèdent ce qui donne un rythme de lecture entraînant. Il faut reconnaître que l'auteur excelle dans un style simple, ce qui est assez agréable à lire. Ce livre révèle la combativité/pugnacité d'une femme qui veut sortir de sa campagne et avoir une vie active remplie et épanouissante auprès de son militaire.

Les dernières pages de ce livre m'ont laissées quelque peu sur ma faim. Je n'ai pas compris où l'auteur voulait m'emmener. Je trouve cela dommage.

Pour finir, je dirais que ce livre est à lire et qu'il est très bien fait pour une pause

# By Aurélie :) 

LES HERBES FOLLES de Philippe FRELING - 2017 - Editions DENOEL - 207 pages

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire