mercredi 22 mars 2017

Je te vois de Clare Mackintosh - Editions Marabout

**** Chronique de Jess ****

Résumé éditeur :

Le jour où Zoe Walker découvre son portrait dans les petites annonces d'un journal londonien, elle décide de mener sa propre enquête. L'image floue n'est accompagnée d'aucune explication, juste d'une adresse Internet et d'un numéro de téléphone. Pour les proches de Zoe, c'est la photo d'une femme qui lui ressemble vaguement, rien de plus. Mais le lendemain et le surlendemain, d'autres visages féminins figurent dans l'encart publicitaire. S'agit-il d'une erreur ? D'une coïncidence ? Ou quelqu'un surveille-t-il leurs moindres faits et gestes ?

Te laisser partir, son premier roman, publié chez Marabout en février 2016, s'est classé parmi les meilleures ventes du Sunday Times et a été traduit en trente langues.




Merci aux éditions Marabout pour cette nouvelle lecture.
J'avais eu un énorme coup de cœur pour Te laisser partir qui était sortie l'an dernier. Mon avis ici.
C'est donc avec une certaine impatience que j'ai commencé le dernier roman de Clare Mackintosh.
Vous prenez les transports en commun pour aller travailler? Vous avez des horaires réguliers donc vous prenez toujours les transports à la même heure? Vous êtes une femme? Si oui, vous n'allez plus voir vos trajets en train de la même manière.
Imaginez qu'un jour vous tombiez sur une annonce avec votre photo dans le journal gratuit qu'on vous donne à la gare. Vous pensez tout d'abord à une erreur, ou que vous avez un sosie. C'est ce que pense Zoé Walker quand elle voit sa photo associé à un site internet pour trouver l'amour.
Mais quelques jours plus tard, elle se rend compte qu'une femme qui était dans un article sur la police ferroviaire avait elle aussi sa photo dans les petites annonces. Cette dernière s'est fait voler ses clés dans son sac dans le train après sa journée de travail. Zoé décide donc de contacter l'agent de police en charge de l'affaire. Mais les coïncidences n'en reste pas là quand une femme est retrouvée étranglée dans un parc. Elle aussi avait sa photo dans les petites annonces roses. Zoé commence à avoir peur pour sa vie.
Kelly Swift, l'agent de la BTP, va tout faire pour enquêter sur l'affaire du meurtre. Elle se lie avec les victimes pour trouver qui se cache derrière les fameuses annonces. Elle va être affecté pendant 3 mois à la brigade criminelle en charge de l'affaire.
Avec son nouveau coéquipier et supérieur pendant quelques mois, Nick Rampello, ils vont essayer de trouver un lien entre toutes ces affaires.
Ce polar est très différent du premier livre de l'auteure. Le premier était un polar psychologique qui m'avait complètement laissé sur le cul si vous me permettez l'expression. Dans ce nouveau livre, l'histoire commence doucement. Nous rentrons dans la vie de Zoé et Kelly petit à petit. L'auteur ne nous épargne aucun secrets de leurs vies personnelles et professionnelles. Nous avons vraiment l'impression de faire partie de leur vie.
L'aspect psychologique est là malgré que ce soit cette fois une enquête de police. Nous angoissons avec Zoé, nous avons peur et regardons derrière nos épaules pour voir si quelqu'un ne nous suit pas. Le rythme est lent tout d'abord et va s'accélérer dans les derniers chapitres.
Et si vous pensiez avoir devinez qui se cache derrière toute cette histoire, vous vous mettez le doigt dans l'œil. Je me suis pris un coup de poing dans le ventre à la dernière page comme j'en avais rarement pris!

Encore un très bon polar de la part de Clare Mackintosh. Je confirme donc que ce sera désormais une auteure que je continuerais à lire ! 
 
 
L'Avis d'Aurélie :

Votre routine : métro, boulot, dodo ? C'est le quotidien de Zoé qui tous les jours répète inlassablement le même scénario. Se préparer pour aller au travail, prendre les transports en communs, travailler toute la journée, prendre de nouveau les transports et enfin se détendre et dormir. Et le lendemain rebelote ! Pour pimenter votre quotidien, ajoutez un détraqué qui met en ligne votre parcours, votre description et même votre photo via un pseudo site de rencontres d'un hebdomadaire... Tout pourrait être que coïncidence jusqu'au jour où vous faites la découverte de différents délits/crimes vécu par des femmes qui ont aussi eu leur photo dans le journal... Zoé sait pertinemment qu'il va lui arriver quelque chose, mais elle ne sait ni le comment, ni le quand et encore moins le pourquoi ! Si vous aussi vous voulez le découvrir, vous pouvez vous procurer dès maintenant "Je te vois" !

Clare Mackintosh signe ici son deuxième roman plus que psychologique avec ses deux protagonistes : Kelly la flic impétueuse et Zoé, divorcée avec deux grands adolescents et un nouveau compagnon. Le rythme est plutôt lent au début mais cela dit cela permet à l'auteur de nous immerger dans l'ambiance dans laquelle elle veut nous plonger. Cette lenteur pourrait représenter la routine d'une journée, les transports en communs, et personnellement je les prends tous les jours. Je peux donc attester de l'authenticité des scènes qui ne sont pas pure fiction de l'auteure. Une ambiance et un rythme qui s'étofferont au fil de la lecture pour monter crescendo jusqu'à ce que vous regardiez vous-même par-dessus votre épaule. L'auteur manipule habilement sa plume, tantôt lasse, douce, angoissante, pour finir menaçante.

"Je te vois" est un livre qui vous bouscule et qui vous surprendra jusqu'à la toute dernière page où Clare Mackintosh vous assène le coup de grâce, le coup de trop... Vous pourrez imaginer toutes les fins possibles, vous ne pourrez pas la deviner. Un scénario brillamment orchestré, où les fils sont tirés un à un en passant de coupable en coupable sans trouver le vrai. Que de fausses pistes que vous suivrez et qui ne vous amèneront nulle part puisque le coupable n'a pas encore dit son dernier mot. Mais n'oubliez pas, lui IL VOUS VOIT ! ;)

Je remercie Babelio et les éditions Marabout pour cette lecture et le privilège de rencontrer l'auteure ce jeudi :)

# By Aurélie :)

Biographie de l'auteur
Clare Makintosh vit en Angleterre. Elle a passé douze ans dans les forces de police. Depuis 2011, elle est journaliste indépendante et écrivain. Elle a fondé le festival littéraire de Chipping Norton et vit dans les Cotswolds avec son mari et leurs trois enfants. Paru en mai 2015 en Angleterre, Te laisser partir est son premier roman. Il s’est vendu à plus de 400 000 exemplaires outre manche et il est déjà traduit dans plus de 20 pays.
 
Détails sur le produit
  • Broché: 462 pages
  • Editeur : Marabout (22 mars 2017)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire