lundi 10 avril 2017

Du feu de l'enfer de Sire Cédric - Editions Les presses de la cité

**** Chronique de Jess ****

Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et sœur. Un jour, l'une des combines d'Ariel tourne mal et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s'accumulent autour d'eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s'intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l'épreuve les liens du sang.
 
 
 
Si vous êtes un(e) habitué(e) des livres de Sire Cédric vous verrez que celui-ci est très différent de ses autres romans. Fini le côté surnaturel mais le côté horreur est toujours présent à mon plus grand bonheur.
 
Dès le prologue, l'auteur nous plonge dans l'horreur et nous savons d'entrée de jeu que nous allons nous aussi avoir peur.
Le sujet est vu et revu, une secte satanique qui organise des soirées très particulières où des femmes et des animaux sont sacrifiés. Mais ce n'est pas n'importe quel auteur qui en parle et avec Sire Cédric le vu et revu devient nouveauté.
 
Manon, depuis l'enfance a toujours essayé de régler les problèmes de son petit frère Ariel. Elle ne veut plus entendre parler de lui, mais une nuit, il débarque chez elle car il n'a nulle part où aller. Et de bonté de cœur elle finit par céder. Le lendemain, elle trouve une tâche de sang sur son plafond et découvre le corps sans vie de son voisin. Tout porte à croire que ce dernier s'est suicidé.
Mais le jour même son frère se rend compte que des personnes le suivent et sont à sa recherche. Pourquoi? Qu'a-t-il bien pu faire encore? Malheureusement pour lui cette fois il s'est attaqué aux mauvaises personnes. Il va se retrouver embarqué dans une drôle d'histoire et sa sœur va être malgré elle, emmenée dans le même bateau.
 
L'auteur ne va pas nous laisser une seconde de répit. Manon et Ariel vont essayer de sauver leur peau chacun à leur façon. Un frère et une sœur que tout sépare. Elle est une jeune femme responsable qui essaie de vivre convenablement. Ariel d'un an et demi son cadet lui ne fait rien de sa vie à part se droguer et tomber dans la délinquance.
Ce personnage est absolument détestable. Le travail sur les personnages est vraiment excellent.
 
Encore un excellent roman de Sire Cédric qui m'a fait engloutir ses plus de 500 pages en très peu de temps. Pas de temps mort, pas de longueurs. Les chapitres sont courts, le rythme impensable. Des rebondissements en veux-tu en voilà, des personnages tantôt sympathiques tantôt détestables. Des scènes assez horribles ponctuent le roman de part en part. En bref, foncez vous ne le regretterez pas du tout.  
 
Polar Lens 2017

La file d'attente pour avoir une dédicace de Sire Cédric à Polar Lens
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire