mercredi 14 juin 2017

Quand on a que l'humour d'Amélie Antoine - Editions Michel Lafon

**** Chronique de Jess ****
 
C'’est l'histoire d'’un humoriste en pleine gloire, adulé de tous, mais qui pense ne pas le mériter.
Un homme que tout le monde envie et admire, mais que personne ne connaît vraiment.
Un homme blessé qui s’'est accroché au rire comme on se cramponne à une bouée de sauvetage.
C’'est aussi l'’histoire d'’un garçon qui aurait voulu un père plus présent.
Un garçon qui a grandi dans l'’attente et l'’incompréhension.
Un garçon qui a laissé la colère et le ressentiment le dévorer.
C'’est une histoire de paillettes et de célébrité, mais, surtout, l'’histoire d’'un père et d'’un fils à qui il aura fallu plus d’une vie pour se trouver.


C'est toujours un plaisir de commencer un livre d'Amélie Antoine. C'est une auteure que j'ai connu avec son livre Fidèle au poste (mon avis ici) que j'avais beaucoup aimé. Amélie m'avait bien eu avec son superbe roman Au nom de quoi écrit sous le pseudonyme de Dorian Meune qui m'avait bouleversé et qui avait été un énorme coup de cœur (mon avis ici).
Je me suis donc jetée sur son dernier roman. Et comme d'habitude dès les premières lignes je suis emportée dans l'histoire. L'écriture d'Amélie y joue beaucoup, ça coule tout seul.
Cette fois elle nous raconte l'histoire d'Edouard Bresson, un humoriste célèbre que tout le monde adule. Les chapitres s'alternent entre passé et présent. Passé où l'on découvre l'enfance d'Edouard, sa famille, ses faiblesses, ce qui l'a poussé à faire rire son entourage, ses amours, sa femme et son fils Arthur.
Et le présent avec sa dernière représentation. Un final au Stade de France pour clôturer une tournée de plusieurs mois. Un final époustouflant, au-delà de ce qu'Edouard aurait pu imaginer mais qui lui donne un goût amer dans la bouche et une terrible angoisse. Il remet en question sa vie, ses choix, voudrait retrouver l'anonymat et le calme. Il voudrait surtout rattraper le temps perdu avec son fils et se réconcilier avec lui.
 
Le livre se présente en deux parties. La première donc avec la vie d'Edouard et la deuxième du point de vue d'Arthur. Il va nous raconter comment il a vécu le fait d'être "fils de", et essayer de comprendre ce père absent.
Grâce à une chasse au trésor que son père va lui organiser il va apprendre à connaître et redécouvrir Edouard.
 
Drôle, touchant, triste, ce livre est une petite pépite qui fait passer le lecteur pas tout un tas d'émotions. Encore une fois Amélie a su me toucher au plus profond de moi grâce à la délicatesse de son écriture et de son style. Elle a su décrire parfaitement cette relation père-fils très compliquée et délicate. Chacun des deux personnages est attachant à sa façon.
L'histoire est tellement bien décrite que l'on pourrait croire à une autobiographie. J'ai vraiment été touché par Edouard et Arthur et je me suis sentie très proche d'eux.

Encore une fois Amélie Antoine m'offre un coup de cœur littéraire. Il me tarde de la rencontrer enfin à St Maur en Poche pour pouvoir discuter de ses différents ouvrages.
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire