vendredi 22 juillet 2016

Je m'appelle Requiem et je t'.... de Stanislas Petrosky- Editions Lajouanie

**** Chronique de Jess ****
4ème de couverture :
Moi, vous ne me connaissez pas encore, mais ça ne va pas tarder. Je m'appelle Estéban Lehydeux, mais je suis plus connu sous le nom de Requiem. Je suis curé, ça vous en bouche un coin ? Oubliez tout ce que vous savez sur les prêtres classiques, je n'ai rien à voir avec eux, d'autant que j'ai un truc en plus : je suis exorciste. Je chasse les démons. Bon pas tous, parce que je dois d'abord gérer les miens, surtout quand ils font du 95 D, qu'ils dandinent du prose et qu'ils ont des yeux de biche. Chasser le diable et ses comparses n'est pas de tout repos, je ne vous raconte pas. Enfin si, dans ce livre. Ah, un dernier détail : Dieu pardonne, moi pas.
Ah je l'attendais ce livre avec une certaine impatience! Merci aux éditions Lajouanie pour cette lecture.
Que dire de Stanislas Petrosky, moi j'ai envie de dire que c'est un OVNI de la littérature. OVNI dans le sens où je n'ai jamais lu un auteur aussi diversifié dans ses écrits. C'est mon troisième livre de l'auteur et j'ai eu trois lectures totalement différentes et très addictives.
La préface de Nadine Monfils donne tout de suite la couleur de ce polar très particulier. Je pense que ce serait top qu'ils nous fassent un livre à 4 mains ces deux là ce serait quelque chose!
Un curé pas comme les autres...
J'en ai lu des polars et il en faut beaucoup maintenant pour me surprendre. En général nous retrouvons toujours le même type de personnage. Des flics dépressifs ou limite alcooliques avec un lourd passif ou un pauvre gars mêlé à une sombre affaire.
Ici vous ne serez pas déçu et plutôt surpris car le personnage principal est haut en couleur. Estéban, pseudo "Requiem", un curé pas comme les autres. Estéban est un curé exorciste mais comme lui-même le dit il s'occupe d'autres démons que ceux auxquels on pourrait penser! Si ça avait été juste un curé ordinaire ça nous aurait déjà changé mais un curé comme lui moi perso si j'en rencontrais un comme lui je pense que j'irais à la messe tous les dimanches!
Une affaire sordide...
Un matin, une jeune femme vient se confesser auprès d'Estéban. Martine est connue pour faire du porno amateur et a reçu un drôle de message sur le forum où elle diffuse ses vidéos.
On lui demande de faire un film un peu spécial mettant en scène des enfants. Ne voulant pas aller voir la police elle décide d'en parler au curé.
Estéban l'accompagne chez elle et ils décident tous les deux d'enquêter pour retrouver les auteurs du message.
Un style qui change...
Ce livre n'est pas un polar ordinaire. On a l'impression d'une confession, d'une conversation avec un pote qui nous raconterait une histoire de dingue. L'auteur s'adresse directement à nous, nous parle, nous fait rentrer dans son histoire ce qui donne une intimité. On a  l'impression que cette histoire est véritablement arrivée.
Attention ce n'est pas parce qu'Estéban est un curé que le style sera soutenu bien au contraire, le style est très fleuri, cru, et le cul est au rendez-vous!
Car pour un curé, Estéban vit beaucoup dans le pêché! Pas de vœux de chasteté pour M. le curé!
Encore un très bon livre de Stanislas Petrosky qui renforce ma conviction que c'est un excellent auteur! Si vous aimez les livres de Nadine Monfils vous ne pourrez qu'aimer ce livre. Et si comme moi vous aimez les polars qui changent foncez à vos librairies!
Mes chroniques sur les autres livres de Stanislas :

Détails sur le produit

  • Relié: 192 pages
  • Editeur : Editions Lajouanie (8 juillet 2016)
  • Collection : Roman policier, mais pas que...
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2370470720
  • ISBN-13: 978-2370470720
  • Dimensions du produit: 19 x 1,7 x 13,1 cm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire