samedi 31 mars 2018

Le fruit de ma colère de Mehdy Brunet - Editions Taurnada

**** Chronique de Jess ****


Le jour où Ackerman vient demander de l'aide à Josey Kowalsky, le compte à rebours a déjà commencé.
Il faut faire vite, agir rapidement.
Josey n'hésite pas un seul instant à venir au secours de cet homme qui, par le passé, a su le comprendre.
Ensemble, ils vont découvrir que la colère et la vengeance peuvent prendre bien des visages.
Et s'il était déjà trop tard ?

Je remercie Babelio et sa masse critique ainsi que les Editions Taurnada pour cette nouvelle lecture.
Je suis ravie que Mehdy Brunet ait enfin sorti la suite de Sans raison qui avait été un énorme coup de cœur. Mais petite déception car je pensais le livre beaucoup plus gros. En voyant sa taille je me suis dit qu'il n’allait pas faire long feu, surtout connaissant le talent de Mehdy à nous faire rentrer dans l'histoire et nous appâter pour qu'on ne puisse plus lâcher le livre.
Josey après sa fuite et sa vengeance se retrouve à Bilbao où il vit désormais loin des problèmes avec son fils. Il tente de se reconstruire petit à petit avec l'aide de ses parents. Un jour il voit débarquer chez lui Paul Ackerman qui l'avait aidé à fuir de la France. Le frère jumeaux de ce dernier a disparu et il demande à Josey de l'aider pour le retrouver. Connaissant les sentiments qui trouble l'ancien policier, Josey ne réfléchit pas longtemps avant de se décider à partir une seconde fois en croisade.
Cette fois Josey est au second plan et Paul au premier. C'est son enquête, son frère qu'il doit sauver. Et quand on connaît les liens qui unissent les jumeaux on peut comprendre sa volonté féroce de le retrouver et de faire payer ses tortionnaires.
 Nous allons donc suivre les deux hommes sur la piste d'Eric. Quant à Eric, il se retrouve dans une drôle de situation. Il se réveille dans une cave, enfermé dans une cage. Mais il n'est pas tout seul, d'autres hommes sont comme lui prisonniers. Qui sont leurs tortionnaires ? Pourquoi sont-ils là? Nous savons dès le départ que des femmes sont derrière ces enlèvements. Il est rare d'avoir un polar où les femmes sont les coupables. Mais sont-elles vraiment coupables ou victimes?
La vengeance sera encore au cœur de ce polar. Pas de temps mort, Mehdy ne nous laisse aucun répit. Son écriture est toujours aussi addictive et il ne nous préserve pas. Certains passages sont tellement bien écrits qu'on à l'impression de les vivre et je peux vous dire que ce ne sont pas des moments joyeux!

La fin de l'histoire s'accélère, le rythme est effréné. Nos personnages vont aller de surprises en surprises pour sauver Eric. J'ai moi-même été essoufflé par cette accélération à 100 à l'heure. Mais j'aurais aimé que le livre fasse quelques chapitres de plus car je suis restée sur ma fin. A mon avis, il y aura encore une suite ce qui me frustre beaucoup ;-)
Je ne peux que vous conseiller de lire les livres de Mehdy Brunet et si vous vous demandez si vous devez lire Sans raison d'abord je vous le conseille grandement.

jeudi 29 mars 2018

Féroce de Danielle Thiery - Editions Flammarion

**** Chronique de Jess ****

Une enquête du commissaire Edwige Marion.
Un inconnu suit une petite fille. Il l'observe comme un animal. Il la veut, il l'aura.
Des ossements sans têtes sont découverts au zoo de Vincennes dans l'enclos des lions. Des enfants. Alix de Clavery, la criminologue de l'OCRVP, fait immédiatement le lien avec la jeune Swan, dont la disparition au zoo de Thoiry six ans auparavant continue à l'obséder. S'agit-il du même prédateur ? Alors que les forces de l'Office sont mobilisées pour démanteler une filière pédophile, les voilà atteintes en plein cœur : l'adjoint de la commissaire Marion est retrouvé inconscient, les mains en sang, et une brigadière a disparu. Mais le pire est encore à venir. Une alerte enlèvement est déclenchée : il s'agit d'une petite fille...
De l'homme ou l'animal, on ne sait qui est le plus féroce.



Je remercie tout d'abord Danielle pour sa confiance.

Tout commence par la découverte d'ossements dans l'ancien enclos des lions du zoo de Vincennes. L'Office est dépêché sur les lieux car il s'agit d'ossements d'enfant et ceux aussi d'une jeune femme. Edwige Marion, Valentine Cara et Alix De Clavery vont devoir enquêter et retrouver à qui appartiennent les ossements. La Crim du 36 va être aussi sur l'affaire.
Alix fait tout de suite le rapprochement avec une vieille affaire non résolue, la disparition de la jeune Swan au zoo de Thoiry 6 ans auparavant. Et si nous avions enfin retrouvé la fillette ? 
Mais il n'y a malheureusement pas qu'une seule affaire en cours au sein de l'Office. L'équipe de Valentine essaie de trouver qui se cache derrière le site petitesmiss.com qui vend de la lingerie pour petites filles et où les photos sont très suggestives.
Et en plus de tout cela, le commissaire Zénard a été retrouvé dans le coma dans sa voiture et a été hospitalisé. Il semble qu'il ait été agressé mais il ne se souvient de rien.
Vous l'aurez compris tout n'est pas rose au sein de l'Office.
L'enquête sur les ossements du zoo de Vincennes va s'avérer compliquée car plusieurs services vont travailler en commun et les informations vont mettre du temps à faire le va et vient.

Et d'un autre côté nous avons Magnus, un prédateur qui chasse sa proie. Depuis quelques temps, il observe une petite fille qu'il souhaite kidnapper. Nous allons suivre tout son cheminement de la traque au kidnapping et je peux vous dire que ça fait froid dans le dos.
Surtout quand on a des enfants et qu'on peut voir qu'il est tellement facile de les berner.

Danielle a réussi à me kidnapper avec son dernier polar. C'est une enquête en toile d'araignée que nous offre Danielle et nous sommes la petite mouche qui va se faire piéger. Dès les premières pages nous rentrons dans le vif du sujet. Et quel sujet! Il m'a été impossible de lâcher ma lecture.
Les chapitres sont courts et chaque début de chapitre est daté avec l'heure pour montrer le rythme effréné de l'enquête. Quasiment chaque chapitre se termine par un rebondissement ou une information que nous n'attendions pas ce qui en fait un véritable page-turner.

Nous allons vivre l'enquête avec les différents points de vue des enquêteurs. Certains avanceront plus vite que d'autres et nous aurons plus que hâte d'arriver au dénouement.
J'ai parfois été perdue mais je savais que tout allait s'expliquer à la fin. Et quelle fin! Danielle va nous offrir plusieurs rebondissements inattendus.

J'ai retrouvé avec plaisir ses personnages récurrents surtout Alix la psycho-criminologue qui est flippante tant elle est perspicace dans ses interventions. A elle seule, elle pourrait résoudre une affaire si on la laissait faire. Mais tous les personnages sont hors-normes tant dans leur vie privée que dans leur fonction. L'équipe de Marion est donc une force dans les polars de Danielle.

Danielle fait partie des auteurs que j'affectionne. Elle se bonifie au fils des années comme du bon vin et nous offre d'excellents polars plus vrais que nature. Grâce à son passé de commissaire, elle nous permet de vivre au cœur même de l'enquête.
J'ai eu un coup de cœur "féroce" pour ce livre. Je pense que la prochaine fois que j'emmène mes enfants au zoo je vais avoir une drôle d'appréhension ;-) sur ce coup-là, je ne remercie pas Danielle :-)


Mon avis sur Tabous ici



Polar'Osny janvier 2018
Didier Fossey et Danielle Thiery


*****
L'Avis d'Aurélie :

Merci à Danielle pour l'envoi de son livre via les éditions Flammarion.
L'équipe d'Edwige Marion est dans les starting-block ! Tout commence au Zoo de Vincennes, des ossements sont retrouvés dont ceux d'une enfant. Cette affaire nous fait revenir six ans auparavant, une histoire de déjà-vu avec l'affaire de Swan qui avait disparu au Zoo de Thoiry. Et si c'était elle ? 
Mais à l'Office, on ne traite pas qu'une affaire, il y a aussi Grégory Fix qui travaille d'arrache pied sur le site web petitesmiss.com où de très jeunes enfants sont exploités et "déguisés" avec de la lingerie fine.
En parallèle, nous suivons un prédateur en plein repérage afin de kidnapper la petite Graziella. Arrivera-t-il à ses fins avant d'être démasqué ?
Après les enquêtes "traditionnelles" s'ajoute la disparition d'une brigadière ainsi que la découverte de Zénard (l'adjoint de Marion), retrouvé inconscient et les mains abimées pleines de sang... Vous l'aurez très vite compris, à l'Office il y a le feu et il est urgent de le maîtriser pour l'éteindre... Edwige Marion, Valentine Cara, Alix de Clavery vont s'y atteler très vite.
Danielle Thiery a le pouvoir de kidnapper son lecteur en quelques chapitres, car je peux vous assurer que dès que vous aurez commencé ce livre, vous ne pourrez plus le lâcher ! Pour tout vous avouer, je continuais ma lecture sur mon téléphone dans mon lit (dans le noir) comme une gamine ;)  
"Féroce" c'est plusieurs enquêtes qui se mêlent et s'entremêlent dans des lieux  (les zoos) pas si exploités que cela dans le domaine du polar. Dès le début, j'ai été complétement absorbée par toutes ces histoires qui sont toutes plus horribles les unes que les autres. C'est un gros challenge que l'auteure a su gérer pour ne pas me perdre avec toutes ces enquêtes car tout vient à point à qui sait attendre ;)
Ce polar plein de suspens a été mené par une poigne de fer dans un gant de velours. Un rythme effréné dirigé par une écriture pleine de dextérité. Danielle Thiery a l'art et la manière de le faire. Ses ingrédients pour y parvenir : un style efficace qui accompagne une écriture maîtrisée et soignée, des chapitres courts, pas de longueurs, un rythme dense avec de nombreuses péripéties. Un grand bravo pour ce rythme de fou qui tout au long du livre n'a pas faibli. En somme, c'est un vrai page-turner.

Mais Danielle n'oublie pas l'essentiel pour que son histoire soit parfaitement réussie : ses personnages. Ceux-ci sont travaillés à l'unisson. On vit avec eux, on enquête avec eux, on court avec eux, on pleure avec eux, on souffre avec eux, on rit avec eux... Ses personnages courent, trébuchent, se relèvent ou pas... Des personnages réels sans trucages et parfaitement crédibles.
Pour cet opus, l'auteure a mis en lumière le personnage d'Alix de Clavery (psycho-criminologue). C'est la première fois que je rencontrais Alix et j'ai été totalement subjuguée par ses déductions, son intuition,... Un personnage qui mérite sa place aux côtés d'Edwige Marion qui est plus en retrait.
Un redoutable polar, férocement bon qui ne pourra que vous faire rugir de peur ou de plaisir ! Un super moment de lecture qui m'a fait perdre toutes notions de temps. Oserais-je dire que c'est un coup de cœur ?

# By Aurélie :) 

lundi 26 mars 2018

Le quatrième singe de J.D Barker - Editions City

4ème de couverture
Depuis cinq ans, « le tueur aux quatre singes » terrorise les habitants de Chicago. Quand il enlève ses victimes, avant de les tuer, il informe toujours la famille en lui envoyant de macabres indices. D'abord il y a une oreille, puis un œil et enfin la langue. Mais cette fois, le scénario est différent car le tueur est mort alors qu'il allait juste poster la première oreille. Sa victime, la fille d'un magnat de l'immobilier, reste introuvable. Il ne reste que quelques jours avant qu'elle ne meure de soif ou ne se vide de son sang.
Avec sept femmes tuées en cinq ans, l'inspecteur Porter refuse d'échouer une nouvelle fois. Mais il réalise rapidement que, même depuis sa tombe, le « tueur aux quatre singes » tient encore en main des cartes maîtresses...


Mon avis
Je remercie les éditions City pour cette lecture.

Porter reprend le travail après un tragique évènement qui l'a touché personnellement... Il revient car depuis 5 ans, il est sur les traces du tueur aux quatre singes et celui-ci fait de nouveau parler de lui. Son mode opératoire est très simple, il enlève une personne, et envoie à sa famille des petits paquets en commençant par une oreille, puis les yeux, et enfin la langue. Quelques jours plus tard, cette personne sera inévitablement retrouvée morte.
Aujourd'hui, Porter est appelé sur un banal accident de la route avec un bus. Un piéton ce serait jeté sous les roues du bus et a en sa possession un journal intime et un petit paquet très reconnaissable... Porter reprend l'enquête avec ses coéquipiers. Est-ce vraiment notre serial killer ? Est-ce vraiment un suicide ? Arrivera-t-il à sauver la prochaine victime qui se retrouve sans eau et nourriture ? Tant de petits indices aideront Porter à démêler le faux du vrai... mais parfois il arrive que l'on soit pris de court par des impondérables.

C'est très étrangement que commence ce livre, dès le début, nous assistons à la mort du célèbre serial killer aux quatre singes. Original comme départ me direz-vous ! Oui à 100% ! J'ai tout simplement adoré ce livre ! Celui-ci commence fort et ne va cesser de monter crescendo. Une alternance de chapitres entre l'enquête dirigée par Porter et les extraits du journal intime du tueur. J'ai adoré les chapitres dédiés au journal intime qui nous montre la genèse du tueur. Du coup, on comprend mieux l'esprit torturé et sadique de notre tueur. C'est tout simplement flippant mais tellement addictif. 
J'ai également beaucoup apprécié les personnages avec Porter qu'on sent à fleur de peau, mais il y a aussi ses deux acolytes Clair (avec une sorte de fibre maternelle) et Nash (le blagueur de service) qui ont chacun une personnalité très marquée.

Ce livre est un vrai page-turner avec ses chapitres courts, son écriture nerveuse. Une vraie réussite sur tous les plans ! L'ambiance est très particulière surtout sur les passages du journal intime qui font froid dans le dos, et sur la captivité d'Emory (notre victime qui est sans eau et nourriture). 

Mon seul élément "négatif" se trouve sur les passages dédiés à l'enquête qui baissent un peu le rythme par rapport aux extraits du journal intime qui sont terriblement intenses et finissent pour une grande partie en cliffangher.

J.D. Barker a réussit un coup de maître en nous racontant son histoire de serial killer où tout est savamment dosé. Je me suis fait avoir comme une bleue ! Un thriller abouti, digne de ce nom avec une intrigue ciselée qui tient la route. Tous les ingrédients des grands thrillers sont réunis et nous rendent littéralement addict. 

Enfin la fin est ouverte et nous laisse présager une suite que j'attends avec impatience !
 
Le petit macaron en haut du livre fait référence au célèbre film "Seven" et franchement je peux vous assurer que oui ! :) Si vous avez aimé "Seven" ou les serial killer en général, jetez-vous sur ce livre qui est un vrai petit bijou :) 
# By Aurélie :)

Je serais le dernier homme.... de David Coulon - Editions Lajouanie

**** Chronique de Jess ****

Un chemin dans la campagne normande, trois heures du matin. Un homme passablement éméché, rentrant de chez sa maîtresse, regagne son domicile en essayant d'éviter les contrôles de police. Fenêtre ouverte pour tenter de se dégriser, il entend un coup de feu. S'arrête, descend, tend l'oreille. Fait le tour de sa voiture. Une silhouette apparaît, se précipite au volant et tente de démarrer... Courte échauffourée, il éjecte l'intruse de son véhicule, la tête de la malheureuse heurte une pierre. Le fêtard, dont nous ne connaîtrons jamais le nom, se retrouve avec le cadavre à demi-dénudé d'une jeune fille. Pourquoi dépose-t-il le corps dans son coffre, pourquoi le garde-t-il tentant tant bien que mal de masquer les odeurs putrides qui s'en dégagent ? Pourquoi cette fille était-elle seule dans ce champ de blé ? Et pourquoi agit-il de manière aussi incohérente ? Notre héros serait-il le dernier homme à pouvoir répondre à ses interrogations ?
 
 
Je referme ce livre en étant totalement déroutée par ma lecture. Je vois sur la toile des avis dithyrambiques et en général quand il y a que des bons avis moi j'ai tendance à avoir un avis totalement inverse.
Que dire de ce livre? Premier livre que je lis de David Coulon. La couverture est plus que magnifique, encore une fois Caroline a fait très fort. Elle représente très bien le livre et l'atmosphère qu'il s'en dégage.
 
Commençons par le commencement c'est à dire l'histoire. Histoire qui dès le départ m'a mise mal à l'aise. Je ne sais même pas pourquoi. Peut-être la situation dans laquelle le personnage principal met les pieds. Il (nous ne connaissons pas son prénom) rentre de chez sa maîtresse dans la nuit un peu bourré. Et à un moment il entend des coups de feu ou quelque chose ressemblant à des coups de feu. Il s'arrête en pleine cambrousse et sort de sa voiture. Et là il tombe sur une jeune femme totalement débraillée et ensanglantée qui va essayer de lui voler sa voiture. Ne réfléchissant pas il sort la demoiselle un peu violemment de sa voiture. Elle tombe et se fracasse le crâne sur une pierre. Morte sur le coup.
Que feriez-vous à sa place? Appelleriez-vous la police? Au risque de vous faire arrêter pour meurtre? Car au vue des blessures de la jeune femme on se doute qu'elle s'est échappée d'un endroit malsain où elle était captive. Notre personnage décide donc de mettre le corps dans le coffre de sa voiture. Je pense que c'est là que le malaise à commencé. Flippette comme je suis je pense que j'aurais appelé la police.
S'ensuit pour notre homme une descente aux enfers ni plus ni moins. Il va essayer de retrouver l'auteur du kidnapping qui apparemment n'en est pas à son premier coup d'essai et compte balancer le cadavre de la jeune femme chez lui afin de le faire accuser. Car oui il va garder le cadavre avec lui...
 
Notre personnage est un peu monsieur tout le monde. Il est marié, père d'une petite fille de 4 ans. Il vient de perdre son boulot dans l'usine où il travaillait. Cherche du boulot mais n'en trouve pas. En gros l'auteur nous démontre que ça peut arriver à n'importe qui. Vous, moi, votre père, votre mari, votre voisin.
Le style est très particulier. Des phrases très courtes, des retours à la ligne après seulement une petite phrase, ou seulement un mot. Style qui nous montre l'état d'esprit de notre personnage. Car comment ne pas sombrer dans la folie après ce qu'il lui est arrivé! Et la suite de l'histoire ne va pas arranger les choses!
Le malaise n'a fait que s'amplifier au fil des pages et des chapitres. Curieusement j'ai eu beaucoup de mal à poser ce livre et je souhaitais absolument connaître la fin. Savoir comment toute cette histoire allait se terminer. Et si elle allait bien se terminer ou pas. Mais dans le noir, point de lumière. Je ne m'attendais pas au rebondissement que l'auteur nous offre à la fin.
 
Je serais incapable de vous dire si j'ai aimé ou pas en fait. Je dois être passée à côté ou alors le côté atypique n'est pas fait pour moi. Je pense que vous devez vous faire votre propre opinion et le lire. David Coulon a fait plus noir et plus horrible que les livres de Karine Giebel (et c'est un compliment !).
 

dimanche 25 mars 2018

Dans le murmure des feuilles qui dansent d'Agnès Ledig - Editions Albin Michel

**** Chronique de Jess ****

Anaëlle, une jeune femme dont la vie a été bouleversée par un accident, se reconstruit doucement, entre son travail et sa passion pour l'écriture.
Thomas raconte des histoires merveilleuses d'arbres et de forêt pour mettre un peu de couleur dans la chambre d'hôpital de Simon, un garçon lumineux et tendre.
Chacun se bat à sa manière contre la fatalité. Mais est-ce vraiment le hasard qui va sceller leur destin ?
Dans ce nouveau roman, Agnès Ledig noue une histoire simple et poignante où des âmes blessées donnent le meilleur d'elles-mêmes et nous rappellent, dans une nature à la fois poétique et puissante, que la vie est plus forte que tout.

Tous les ans j'attends avec impatience les livres d'Agnès Ledig. Ma petite bouffée d'oxygène annuelle. Je sais à coup sûr que je vais aimer et passer un très bon moment de lecture. Celui-ci ne fait pas exception.

Pour les besoins du livre qu'elle est en train d'écrire, Anaëlle prend contact avec Hervé Leclerc, Procureur de la République de Strasbourg. Il avait fait une conférence dans la faculté où Anaëlle étudiait et c'est tout naturellement qu'elle lui a envoyé un courrier pour qu'il l'aide sur le côté judiciaire de son roman.
Hervé s'ennuie dans son métier et dans sa vie personnelle. Il voit l'arrivée de ces missives comme une bouffée d'oxygène dans son monde morne et ennuyeux. Il va vite entretenir une relation épistolaire avec Anaëlle. Surtout que ces lettres font enrager sa greffière Jocelyne, ce qui l'amuse énormément.
Anaëlle quant à elle a subi un grave accident de la route qui l'a laissé handicapé. Elle se reconstruit petit à petit. Elle est sur le point d'acheter une maison et fait appel à Thomas, menuisier pour effectuer les travaux.
Nous découvrons donc Thomas, jeune homme de 28 ans, qui passe son temps entre son travail, la nature, et l'hôpital où est hospitalisé Simon 8 ans son petit frère. Le jeune homme est passionné de nature. Il a donné le goût de la forêt à Simon et passe son temps avec lui pour lui raconter la nature et les animaux. J'ai appris tout plein de choses en même temps que Simon. Thomas est un personnage admirable. L'amour qu'il a pour son petit frère est totalement fusionnel et incroyable. Il met son travail et sa vie privée de côté pour profiter de Simon au risque d'avoir des ennuis avec ses clients.

Encore une fois Agnès Ledig nous fait découvrir des personnages forts, attachants, qui ont vécu ou qui vivent des épreuves mais qui en ressortent plus solides. L'amour y est aussi très présent dont l'amour fraternel et amical. Ce livre est une belle leçon de vie aussi comme tous les livres d'Agnès Ledig. Il y a de l'espoir même dans les moments les plus durs. La plume de l'auteur est toujours aussi poétique et magnifique. Les sentiments en sont décuplés. N'oubliez pas les mouchoirs car c'est sûr que vous en aurez besoin à un moment ou un autre.

J'espère qu'il y aura une suite car j'ai de la peine de quitter Anaëlle et Thomas et j'aimerais les retrouver dans un nouveau roman pour savoir ce qu'ils deviennent.
Mes autres chroniques :

vendredi 23 mars 2018

Sauf d'Hervé Commère - Editions Fleuve noir

**** Chronique de Jess ****

L'année de ses six ans, à l'été 1976, Mat a perdu ses parents dans l'incendie de leur manoir en Bretagne. Rien n'a survécu aux flammes, pas le moindre objet.

Mat est aujourd'hui propriétaire d'un dépôt-vente. Comme à chaque retour de congés, il passe en revue les dernières acquisitions. La veille, ses employés ont récupéré un album photos à couverture de velours. Sur chaque page de cet album, des photos de lui enfant. Sauf que cet album ne devrait plus exister. Il ne peut pas exister. Et pourtant...

Mat a toujours aimé se raconter des histoires, mais à quarante ans passés, il semblerait que la sienne lui ait échappé. De Montreuil à la pointe du Finistère, cherchant à comprendre quel message la vie veut lui adresser, il traquera les vérités, ses vérités, celles que recèle un album de famille resurgi brutalement des décombres.
 
 
Premier livre que je lis de l'auteur et sûrement pas le dernier. Je regrette d'avoir tarder à lire Hervé Commère surtout que je n'ai aucune excuse vu que je lui ai pris un livre lors de St Maur en poche.
 
Mat a 48 ans, il mène enfin une vie paisible auprès d'Anna, Laurie la fille de cette dernière et aussi Gary et Mylène ses employés au dépôt vente. Ils forment un peu une drôle de famille. Un jour Mat découvre un album photo qu'une cliente a déposé dans sa brocante. Ce qu'il va découvrir va le stupéfier. Il y a dans cet album des photos de lui enfant mais aussi des photos du château dans lequel il a vécu. Tout pourrait être normal si ce n'est que cet album ne devrait pas exister. Le château a brûlé quand il avait 6 ans et ses parents sont morts le même jour.
La vie de Mat va se retrouver sans dessus dessous. Sa brocante va être cambriolée et sa maison brûlée. Il semblerait que le passé le rattrape. Mat va essayer de savoir qui lui a déposé cet album et partir sur les traces de son passé. De Paris à la Bretagne en passant par la Norvège ce livre vous fera voyager.
 
J'ai été totalement subjuguée par ce récit. Il est rare et exceptionnel qu'un auteur arrive dès les premières lignes à m'envouter. Ce livre a été une addiction de la première à la dernière page. Impossible de le poser et pourtant il a bien fallu malheureusement pour pouvoir continuer ma petite vie de maman. Je n'ai jamais été autant frustré de devoir arrêter ma lecture pour aller chercher mes enfants à l'école!
Ce n'est pas le premier polar que je lis et pourtant j'ai l'impression d'avoir découvert un nouveau style en lisant ce livre. Hervé Commère réinvente le polar. Un roman noir mélangé au roman blanc. Son style est tout simplement sublime. Les mots coulent tout seul et nous touche.
 
Quant à l'histoire, elle est passionnante du début à la fin. Les chapitres sont courts mais curieusement j'ai trouvé qu'il ne donnait pas un rythme déchainé comme c'est souvent le cas. Ne vous dites pas "encore un chapitre et j'arrête" car c'est impossible à tenir. A la fin de chaque chapitre, il y a un rebondissement et on ne peut que continuer pour savoir ce que l'auteur nous réserve encore comme surprise. Je pensais avoir compris l'histoire mais finalement j'ai été floué comme une bleue.
 
Et ce qui est fou c'est qu'on pourrait vraiment penser que cette histoire est véridique tellement elle parait réelle. Les personnages sont touchants, ont des vies banales. Nous ne retrouvons pas les clichés du polar. Ils ont leurs blessures, leurs défauts, ont fait des erreurs, ont des vies normales. Chaque personnage qui entoure Mat est attachant.
Je pense que je me rappellerais longtemps de cette histoire et les personnages resteront gravés dans ma mémoire un long moment. Je pense même le relire dans quelques années.
 
Une très belle découverte et un coup de cœur pour ce polar hors norme.
 
Je remercie les éditions Fleuve noir pour cette lecture.
 
 


Paul Colize et Hervé Commère Saint Maur en poche

dimanche 18 mars 2018

Une proie si facile de Laura Marshall - Editions Fleuve Noir

**** Chronique de Jess ****

Maria Weston demande à devenir ton amie.
Et si c'était ça, l'origine de tous les problèmes ?
Au collège, déjà, Maria Waston cherchait désespérément à être admise dans le cercle très fermé des filles les plus populaires de l'école. Mais les rumeurs précédant son arrivée en cours d'année avaient ruiné tous ses espoirs d'y parvenir. Pire encore, elle était devenue la victime facile de leurs manigances. Quand Louise reçoit un jour une demande d'ajout d'ami émanant du compte Facebook de Maria, elle est horrifiée... Car Maria Weston est morte vingt-cinq ans plus tôt.
Alors que Louise a mis des années à enfouir le souvenir de cette fille tout au fond d'elle-même, l'invitation et les messages inquiétants qui s'ensuivent font d'un coup resurgir le passé. Tout comme le secret de Louise, si intimement lié à la disparition de sa camarade.
Un secret qui, révélé au grand jour, pourrait bien détruire sa vie.
Un jour Louise reçoit une notification Facebook "Maria Watson vous demande en amie". Une notification qui pour n'importe qui serait banale sauf que dans le cas présent : Maria a disparu 25 ans auparavant.
Douche froide pour Louise. Qui peut-être à l'origine de cette mauvaise blague? Quelques minutes plus tard elle reçoit une invitation pour une réunion des anciens élèves de la promo 1989. Cette fois pour Louise c'est sûr quelqu'un cherche à lui faire payer ce qu'il s'est passé cette année là. Mais qui?
Que s'est-il passé cette année là? Qu'est-ce qui a causé la disparition/ mort de Maria? Dès les premières pages nous comprenons que Louise a un rôle majeur dans cette mort.
L'auteur va nous raconter l'histoire en alternant présent (2016) et passé (1989) et certains chapitres en italique dont on ne sait pas tout à fait qui parle. Nous allons donc remonter l'histoire pour arriver au dénouement et savoir ce qu'il s'est réellement passé.
Louise va quand même aller à la réunion des anciens élèves pour essayer de savoir qui se cache derrière le profil de Maria.
Tout au long du livre j'ai voulu savoir ce qu'avait fait Louise à Maria pour se sentir autant coupable et ne pas vivre sereinement depuis 1989. Mais les actes de notre passé semblent souvent pires que ce qu'ils sont réellement.

L'auteur nous parle d'un sujet de société : le harcèlement scolaire. Fléau qui continue d'années en années. Que ce soit il y a 20 ans ou de nos jours, chaque élève peut être confrontés au harcèlement. L'appartenance à un groupe ou la volonté d'appartenance peut expliquer le comportement de certains élèves harceleurs.  
L'autre point exploré par l'auteur est Facebook. Tout le monde ou presque a un compte Facebook. Vitrine parfaite de nos vies ou de ce qu'on souhaite dévoiler aux autres. Facebook qui donne une image déformée de la réalité. Facebook qui fait que l'on se cache derrière un écran et qu'on se complaît dans des relations virtuelles. En effet, à force de voir ou de parler avec nos proches via internet nous oublions d'entretenir notre relation physique avec une personne et l'on peut vite se couper d'un milieu social. De plus, il peut être dangereux de mettre en avant nos enfants, dévoiler des aspects de notre vie car au fond qui nous dit que nous connaissons vraiment la personne derrière un profil. Il est si simple pour quelqu'un de mal attentionné de nous faire du mal avec toutes les informations glanées sur Facebook.

Toutes ces petites choses auxquelles Louise va faire face donne le ton du livre. L'angoisse enfle à chaque page. Un malheur va arriver lors de la réunion des anciens élèves et Louise va recevoir de plus en plus de messages de Maria. Elle va se sentir de plus en plus traquée et en danger.
J'ai cherché à savoir qui pouvait être derrière toutes ses histoires et qui était vraiment le coupable. L'auteur a tout fait pour nous mener sur de mauvaises pistes. Les rebondissements vont s'enchainer pour nous offrir un final qu'on ne voit pas venir.
Et là nous comprenons enfin tout et les chapitres écrits en italique semblent limpides une fois que toutes les pièces du puzzle sont enfin assemblées.

Un très bon thriller psychologique que je vous conseille.

jeudi 15 mars 2018

L'enfant trouvée de Louis Mercadié - Edtions De Borée

**** Chronique de Jess ****

Abandonnée sur le parvis d'une église par une nuit glaciale, Noëlle a été recueillie par les soeurs et va grandir à l'orphelinat. Comme tous les enfants sans famille, la petite fille doit participer aux tâches de nettoyage et d'entretien de l'établissement, jusqu'au jour où on estimera qu'elle est en âge de travailler. Exploitée comme tant d'autres dans une filature puis à la mine, l'existence qui l'attend n'a rien de réjouissant. Pourtant, Noëlle ne baisse jamais les bras. Des écuries d'un château aux barricades de la Commune, du froid des nuits sans toit à la chaleur d'un atelier d'artiste, elle est poussée par l'espoir de retrouver un jour celle qui l'a mise au monde.


Premier roman que je lis de Louis Mercadié et c'est une très belle découverte. Je remercie les Editions De Borée pour cette nouvelle lecture.
Noëlle est orpheline. Sa mère l'a abandonné quelques jours après sa naissance sur le parvis d'une église. Les orphelins étaient nombreux au début du 19ème siècle. La vie était rude. L'auteur va nous raconter la vie de Noëlle, de sa naissance à sa mort.
Grâce à ce parcours, il va nous retracer la condition des femmes pendant ce siècle et je peux vous dire qu'il n'était pas bon d'être une femme à cette période! Les conditions de travail, leur rôle d'épouse, la prostitution, les conditions d'hygiène tout est décrit dans ce roman avec délicatesse et justesse.
Ce livre est passionnant. Il mêle fiction et faits historiques. Noëlle va rencontrer des personnages célèbres qui vont faire un passage éclair ou non dans sa vie.
Je trouve ça génial d'écrire une fiction tout en mêlant l'Histoire. Moi qui aime les romans d'une autre époque j'ai été gâtée. Surtout lorsqu'en plus j'apprends des choses (l'épidémie de Choléra dans le sud de la France, la grande révolte, les différentes guerres etc).
Je savais bien entendu que les enfants devaient travailler dès le plus jeune âge mais il n'empêche que j'ai été choquée par leurs conditions de travail. De même que pour les femmes qui travaillaient aussi dur que les hommes et qui bien sûr étaient moins bien payée.
Avec ce roman j'ai été catapulté dans le passé. J'ai vraiment eu l'impression de faire partie de la vie de Noëlle.
Noëlle va tout faire pour retrouver sa mère et comprendre pourquoi elle a été abandonné. Recherche d'identité donc mais aussi recherche d'émancipation et de liberté. Noëlle va avoir une vie rude mais finalement passionnante et bien remplie. Je me suis attachée à cette femme pleine de courage, de gratitude et d'amour de son prochain.
Ce roman est une ode à la femme. Les femmes y sont à l'honneur. Toutes les conditions sociales sont réunies (femmes bourgeoises, femmes du peuple...)
J'ai apprécié d’en apprendre un peu plus sur la condition des femmes à cette époque. Louis Mercadié a une plume qui touche le lecteur, du moins il m'a touché avec ses mots plein de finesse et de sensibilité. Un livre qui m'a énormément touché. Je pense que l'auteur doit avoir une grande part de féminité en lui pour décrire les femmes aussi bien qu'il l’a fait dans son ouvrage.
Un livre à découvrir de toute urgence!

L'étrange village de Monsieur Labiche de Chérif Zananiri - Editions Marivole

4ème de couverture
Le point de départ de ce roman repose sur une curiosité historique. Lorsque les Allemands, pendant la guerre de 1870, ont envahi partiellement la France, leur comportement dans les petites villes et les villages a souvent été odieux. Les villages furent dévastés ou pillés, les habitants violentés, etc. Cependant, un petit village a échappé à ce traitement : Souvigny, en Sologne, à l'époque administré par un maire célèbre, Eugène Labiche, dramaturge à succès et auteur de théâtre de boulevard fort connu.

Cet homme, nommé et non élu, est parvenu à monter un stratagème qui a mis son village à l'abri des exactions. Le récit le fait revivre entouré de ses amis, célèbres ou inconnus, et imagine un projet des services secrets mettant à profit les derniers progrès scientifiques pour vaincre les Allemands.

  
Mon avis
Je remercie les éditions Marivole pour cette lecture.

J'ai découvert Chérif Zananiri avec "Mado, retour de l'enfer" (ma chronique ici!), un roman que j'avais beaucoup aimé. C'est donc tout naturellement que je continue à lire cet auteur qui m'a surprise avec ce nouvel opus, complètement différent du précédent.

Nous faisons la connaissance d'Eugène Labiche, célèbre dramaturge et maire de Souvigny en Sologne. Il est accompagné de ses fidèles amis tels que Eugène Nus, Louis Franchot (inventeur), Nadar (photographe). A eux-mêmes, ils font notre spectacle ! Ils vont perpétuellement "se renouveler" pour nous jouer différents actes avec des tables parlantes, le spiritisme... 
Et puis, un jour, tout bascule pour l'un des amis d'Eugène Labiche. Il va donc aider Nus à se sortir de ce mauvais pas en menant sa propre enquête... 
Ils iront de découvertes en découvertes et feront tout pour garder certains secrets, pour la patrie, pour eux, quitte à jouer perpétuellement de nouvelles scènes.
Eugène Labiche joue un vrai jeu de dupes pour épargner le village de Souvigny. Mais jusqu'où peut-on aller ? Que risque-t-il s'il est démasqué ? 
Sans compter sur la guerre franco-allemande qui n'est pas loin et se rapproche dangereusement...

Sous nos yeux se déroulent de multiple scènes de théâtre tantôt drôles, hilarantes, mystérieuses,...  J'ai adoré ces mises en scènes qui pour certaines m'ont bien fait rire ! Chérif Zananiri sait adapter son style, son écriture est sans équivoque et superbement maîtrisée. Cet auteur donne sans compter pour notre plus grand bonheur. En plus de cela, il joue habilement avec les mots en ajoutant une dose d'humour par-ci, par-là et une pincée de mystères. 

"L'étrange village de Monsieur Labiche" est un roman qui nous apprend beaucoup de choses au travers de la guerre Franco-Allemande. L'auteur est généreux en nous faisant profiter de ses connaissances en nous expliquant des pans de l'histoire mais aussi sur les découvertes/inventions scientifiques. Mais quel est le lien entre tout cela ? Pour le découvrir, je vous laisse le lire.

En bref, c'est un très bon roman qui se lit d'une traite. Une agréable lecture, très atypique, mais qui m'a plus que séduite. Un auteur qui sait se renouveler, qui prend des risques en sortant des sentiers battus, cet opus en est la preuve ! J'ai hâte de voir quelle sera la thématique de son prochain roman ;) 

# By Aurélie :)

mardi 13 mars 2018

Les abysses du mal de Marc Charuel - Editions Albin Michel

4ème de couverture
Mon boulot : filmer le supplice des victimes avant de faire disparaître leur corps.
Mon but : être le tueur le plus inventif. Parce que la mort est un spectacle, certains sont prêts à payer très cher pour y assister. Voyeurs protégés par un écran, tortionnaires par procuration...
C'est la face cachée du Net. Un monde parallèle qui happe ses proies au hasard et fournit des frissons à prix d'or.
 
Des réseaux sociaux incontrôlables aux mafias spécialisées dans le marché de la mort en direct, le nouveau thriller de l'auteur du Jour où tu dois mourir dévoile les forces insoupçonnées de la perversion humaine.

 
 
Mon avis
Je remercie les éditions Albin Michel pour cette lecture.

Le cadavre d'une jeune fille est retrouvé atrocement mutilée près de l'A86 en région parisienne. L'état de la victime plonge la police dans l'horreur. Derolle débarque et commence à faire le lien avec une affaire précédente où il a quasiment perdu "l'envie de vivre". Il se remet sur la piste des snuff movies auquel personne ne croit car il n'y aucune réelle preuve. Il explore le dark net à la recherche d'indices.
En parallèle, nous faisons la connaissance d'autres personnes dont Tuan, ancien militaire et tireur aguerri. Quel est le lien entre tous ces personnages ?
L'enquête s'avère plus compliquée que prévu.

La couverture de ce livre donne tout de suite le ton de ce qu'il renferme. Et quand vous lisez la quatrième de couverture, cela ne fait que confirmer votre impression. Cette impression qui vous collera à la peau et qui d'entrée de jeu vous propulse dans le vif du sujet.

L'auteur veille à ne pas nous perdre en travaillant les en-têtes de chapitres qui nous aident à nous repérer. Ils peuvent avoir le nom d'un personnage ou des mots-clés qui résument le chapitre. Un style fluide avec des chapitres ultra courts ce qui impose un bon rythme. Un livre de 400 pages vite englouti.

Première page, première ligne, on est directement débarqué dans une scène de mise à mort lente avec tout un tas de tortures, une perversité sans nom. L'objectif du tueur, avoir toujours plus d'imagination pour les mises à mort. L'auteur s'affirme dès le début et j'aime ça !

Dans "Les abysses du mal", chaque personnage cache sa part d'ombre avec des degrés plus ou moins important. J'ai apprécié Derolle avec ses fantômes, ses émotions à fleur de peau et ses bonnes intuitions au fil de l'enquête. Il se jettera corps et âme dans cette affaire. Les sentiments des victimes sont analysés/explorés au contraire du tueur. C'est peut-être "sadique" mais j'aurais voulu rentrer dans sa tête et en savoir plus sur ces commanditaires dont on en sait trop peu.

Mon seul "gros" regret est de savoir qui est le meurtrier dès le début. J'aurais voulu avoir plus de suspens, ou un gros retournement de situation car il me reste cette sensation d'inachevée. Malgré cet aspect, c'est un thriller sombre et efficace, une histoire originale mais pas assez approfondie pour ma part.

J'ai bien aimé la thématique du dark net car on en sait trop peu à ce sujet. Par contre, je ne connaissais pas du tout l'existence des snuff movies qui me paraissent tout simplement inconcevable et inimaginable.

Un thriller sombre/noir qui je pense aura une suite au vu de la dernière phrase. Qu'est-ce que Marc Charuel nous a concocté ? 
 
 # By Aurélie :)

La chambre des merveilles de Julien Sandrel - Editions Calmann Levy

**** Chronique de Jess ****
 
Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu'il veut confier à sa mère, Thelma, qu'il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu'elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.

Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’'il n’'y a pas d’'amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l'hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l'intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c'est-à-dire les expériences qu'il aimerait vivre au cours de sa vie.

Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut-être que ça l'aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.

Mais il n'est pas si facile de vivre les rêves d'un ado, quand on a presque quarante ans….
 

Je remercie les Editions Calmann Levy pour cette nouvelle lecture et la découverte de ce livre bouleversant et merveilleux.
 
Thelma a la petite quarantaine. Mère célibataire de Louis 12 ans, et working girl dans une célèbre boîte de cosmétique depuis 15 ans. Elle mène de front sa carrière et son fils. Elle a toujours tout géré au millimètre près et son monde bascule en quelques secondes lorsque Louis se fait percuter par un camion et tombe dans le coma.
Thelma va vite se retrouver au fond du gouffre et perdre espoir. Si dans un mois son fils ne se réveille pas du coma les médecins décideront d'arrêter les traitements et de le laisser partir.
En rangeant sa chambre, Thelma va trouver un petit carnet que son fils a surnommé le carnet des Merveilles. Il y a noté tout ce qu'il souhaite réaliser avant de mourir. Germe alors une idée dans la tête de Thelma : elle va réaliser les rêves de son fils et se filmer  pour essayer de lui donner envie de se réveiller.
 
Ce livre nous fait vivre tout un tas de sentiments. On rit, on pleure, on doute, on espère. Cette histoire devrait être lu dans les hôpitaux pour redonner de l'espoir aux parents dont les enfants sont très malades. L'auteur a su décrire les sentiments de Thelma avec merveille et justesse. On ne peut que se mettre à sa place, à éprouver ce qu'elle ressent pour son fils. Surtout si nous sommes maman comme elle.
 
L'histoire est racontée par Thelma mais nous avons aussi parfois des chapitres racontés par Louis. Cela donne une dimension encore plus réelle à l'histoire.
Surtout que Louis est je pense le personnage le plus influent de cette histoire. Son accident va avoir des répercussions sur Thelma. De bonnes répercussions. La jeune femme va se remettre en question, culpabiliser sur son rôle de mère depuis que Louis est né, renouer avec sa mère et découvrir des choses de la vie qu'elle n'aurait sûrement jamais connu sans l'accident de Louis.
Même nous lecteur recevons une très belle leçon de vie en lisant ce roman. Il faut profiter des bons moments et de nos proches tant qu'il est encore temps. Ne pas perdre de temps avec des choses néfastes qui nous pourrissent la vie.
 
Ce livre est une ode à la vie, à l'amour, à la famille, à l'amitié. Je comprends maintenant l'engouement qu'a pu recevoir ce livre. En ce qui me concerne c'est un coup de cœur. Je me suis attachée aux personnages, j'ai eu de la peine de les quitter si rapidement. Car ce livre se lit très rapidement (en une petite journée il est lu).
Un excellent roman à découvrir de toute urgence! 






Sa majesté des ombres de Ghislain Gilberti - Editions Ring

**** Chronique de Jess ****
 
Un cartel d'un nouveau genre, invisible et sans pitié.
Une drogue d'une pureté inédite.
Un réseau de dealers sous pression, déployé à travers l'Europe et coupé de la tête de l'organisation.
Un signe commun aux membres du cartel : Ecce Lex, tatoué sur le poignet. Quand des dealers sont capturés, ils se révèlent incapables de livrer le moindre indice sur leur commanditaire... Quand leurs cadavres ne servent pas déjà de bornes kilométriques.
Une légende de la police judiciaire aux dons de mentaliste, Cécile Sanchez, fait face à des tueries aux modes opératoires sans précédent.
Est-il possible de mettre des ombres en cage ? Dans quel enfer devra-t-elle descendre pour faire face au mal absolu ?
Bienvenue dans le Réseau Fantôme.
 
 
Voici le premier tome très prometteur d'une nouvelle trilogie mettant en scène Cécile Sanchez que nous avons pu rencontrer dans les autres livres de Ghislain.
Un conseil : si vous avez peur de la taille du livre ne vous inquiétez pas car contrairement à ce que l'on peut croire ce livre se lit à une rapidité monstre!
 
Tout commence en 2003 lors de l'interpellation d'un gros dealeur à la Villa Venezia. Pour le groupe d'interpellation c'est une simple arrestation, du moins pour le commissaire en charge de l'enquête. Par contre pour les enquêteurs qui ont enquêté sur l'affaire tout porte à croire que tout ne va pas se passer comme prévu. En effet, ce nouveau cartel agit avec une organisation hors norme. C'est du jamais vu. Et c'est dans un bain de sang que se finit l'enquête. Des morts du côté des forces de l'ordre et du côté des truands. L'affaire est vite classée pour oublier le désastre.

En 2010, une série de meurtres interpelle la commissaire Cécile Sanchez. Elle part donc à Strasbourg afin d'enquêter mais elle va vite se retrouver face à un mur du côté du commissaire divisionnaire qui ne va pas lui faire de cadeau.
Cécile va reprendre l'enquête depuis le début et essayer de ne pas faire les mêmes erreurs que ses prédécesseurs.
Dès les premiers chapitres nous rentrons dans le feu de l'action. Tout est mis en scène pour accrocher le lecteur et impossible alors de décrocher. Ce bouquin ferait une excellente série TV. Certaines scènes sont très dures et très réalistes mais obligatoires pour comprendre l'ampleur et la dangerosité du cartel.

J'ai particulièrement aimé le personnage de Cécile. Personnage très charismatique, flic hors du commun avec une connaissance de la gestuelle corporelle incroyable. Elle se fait respecter, a un sens de l'analyse très pointue et personne ou presque ne se met en travers de son chemin.
Va-t-elle réussir à capturer les membres de l'organisation sans perdre des pions dans la partie? Va-t-elle couper la tête de ce cartel impitoyable?
 
Pas un seul temps mort dans cette enquête. Les chapitres s'enchaînent, et nous souhaitons qu'une seule chose connaître enfin le dénouement. Savoir si Cécile va réussir. Des rebondissements arrivent à point pour relancer la partie déjà engagée. Les personnages sont tous habilement travaillés. On les aime, on les déteste pour certains. Guerre des égos d'un côté, règlement de comptes de l'autre. Ce thriller est tout simplement génialissime.
Et quand j'ai vu la taille du bouquin je me suis dit aussi "Mais quel talent d'écrire un bouquin si gros et d'arriver à maintenir le suspens et la cadence à ce point!"

Ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains surtout celles des trafiquants de drogues. Ghislain devient un spécialiste en matière d'enquête criminelle qui touche ce milieu et il vient de décrire dans ce livre le cauchemar de tout enquêteur des stups. Le style de Ghislain est toujours percutant, sans faille, qui va droit au but. Je suis impressionnée aussi par la réalité de l'enquête de police. Le travail de documentation et de recherche est époustouflant.

Seul point négatif et pas des moindres : Devoir attendre pour lire la suite de l'enquête! Mais pourquoi nous faire ça ?
Encore une fois un énorme coup de cœur pour un livre de Ghislain. Je vais m'atteler à lire les autres qu'il me reste mettant en scène Cécile Sanchez car j'adore vraiment ce personnage.

Je remercie les éditions Ring pour leur confiance. 

Autre chronique : 
La dynamique du chaos


Nemours 2018
 

jeudi 8 mars 2018

Boréal de Sonja Delzongle - Editions Denoël

**** Chronique de Jess ****

Janvier 2017, au Groenland. Là, dans le sol gelé, un œil énorme, globuleux, fixe le ciel. On peut y lire une peur intense. C'est ainsi que huit scientifiques partis en mission de reconnaissance découvrent avec stupeur un bœuf musqué pris dans la glace. Puis un autre, et encore un autre. Autour d'eux, aussi loin que portent leurs lampes frontales, des centaines de cadavres sont prisonniers du permafrost devenu un immense cimetière. Pour comprendre l'origine de cette hécatombe, le chef de la mission fait appel à Luv Svendsen, spécialiste de ces phénomènes. Empêtrée dans une vie privée compliquée, et assez soulagée de pouvoir s'immerger dans le travail, Luv s'envole vers le Groenland. Ils sont maintenant neuf hommes et femmes, isolés dans la nuit polaire. Le lendemain a lieu la première disparition.
 

Il y a des livres qu'on attend avec plus ou moins d'impatience. Sonja fait maintenant partie des auteurs que je lis dès réception quitte à abandonner pour un temps ma lecture en cours. Donc à peine reçu à peine commencé.
J'avais un peu peur d'être en manque d'Hanah Baxter. Pas évident en effet pour un auteur de sortir d'un personnage récurrent. Mais c'était sans compter sur le talent de Sonja qui arrive à nous faire oublier un personnage pour nous en présenter de nouveaux :-)
 
Cette fois Sonja nous emmène au Groenland où une équipe de chercheurs et scientifiques sont partis pour quelques mois afin d'effectuer une mission. Lors d'une expédition il tombe sur des milliers de bœufs musqués morts et pris dans la glace. Qu'a-t-il pu se passer pour que tout un troupeau meurt en même temps? Des phénomènes étranges vont alors avoir lieu et les disparitions vont commencer.
 
Luv Svendsen est biologiste et vie en autarcie du monde suite à une tentative de meurtre sur sa personne. Son mari vit la plupart du temps en Californie et elle vit seule avec son bébé. Mais quand sa fille aînée a un accident de moto elle ne peut s'empêcher de quitter sa cachette et de courir à son chevet dans un hôpital de Londres. Et si l'accident de sa fille n'était pas accidentel ?
Elle est spécialiste des espèces en voie de disparition et va être contacté par Roger Fergusson pour qu'elle puisse faire des analyses sur les bœufs musqués retrouvés morts.
 
Dès les premières lignes le ton est donné. La glace, le paysage glacial, tout est dépeint avec merveille pour nous raconter ce monde glacé, féérique mais aussi sauvage, dangereux, mortel. Enveloppez-vous d'un plaid bien chaud car le froid vous saisira à chaque page.
Le groupe de scientifiques va vivre à une période de l'année où la nuit est constante. On ne peut s'imaginer à quel point il peut être difficile de vivre sans voir la lumière du jour. Chaque personne doit subir tout un tas de tests que ce soit psychologique ou physiologique pour pouvoir survivre les quelques mois de recherche. De plus, il n'est pas évident de vivre dans une promiscuité avec des personnes que l'on ne connaît pas spécialement et qui n'ont pas le même caractère que nous.
Les recherches vont se tourner vers un fait divers qui a eu lieu il y a plusieurs dizaines d'années. Les habitants d'un village ont tous disparu sans laisser de trace. Légende urbaine? Faits réels? Les scientifiques en ont tous entendu parler mais chacun aura sa version des faits. Qu'est-ce qu'il se cache vraiment au Groenland? Que cherche à cacher certains? Est-ce que tout le monde est qui il prétend être?

Sonja va nous embarquer dans le pire de ce qu'on peut trouver chez l'homme. Et le pire sur un continent qui est l'un des plus dangereux à cause de son climat extrême. Je n'aurais jamais pu imaginer une histoire pareille. Et ne comptez pas sur moi pour vous en dire plus car je ne voudrais surtout pas vous gâcher le plaisir de la découverte.
Tout ce que je peux vous dire c'est qu'il n'est pas aisé de décrire toujours les mêmes paysages neigeux mais finalement Sonja y arrive parfaitement car ce paysage change perpétuellement. Pas évident non plus de décrire les états d'âme et sentiments que l'on peut ressentir quand on se retrouve seul à devoir survivre face aux éléments déchainés de la nature. A croire que Sonja a parcouru le Groenland du Nord au Sud pour nous livrer une telle merveille de description.

La plume de Sonja s'embellit, se bonifie et devient poétique au fil des pages. Je ne ressors pas indemne de cette lecture. J'ai eu du mal à trouver le sommeil. J'étais encore dans l'histoire, partie loin dans la nuit polaire.
Encore une fois c'est un sans faute et un énorme coup de cœur. J'aimerais beaucoup retrouvé Luv dans d'autres aventures et j'espère qu'il y aura d'autres thrillers la mettant en scène.