vendredi 19 juillet 2019

Tu tueras le roi de Sandrone Dazieri - Editions La Bête Noire


**** Chronique de Jess ****


Voilà quinze mois que Dante Torre, l'Homme du Silo, a été enlevé. Quinze mois que Colomba Caselli vit retirée du monde dans une petite ferme perdue dans la région italienne des Marches.

Mais, après une violente tempête de neige, Colomba découvre un adolescent autiste, Tommy, dans la remise de son jardin. Il est traumatisé et couvert de sang, ses parents ont été assassinés. Pour la police locale, cela ne fait aucun doute : c'est lui le coupable. Entraînée malgré elle dans l'enquête, l'ancienne commissaire de police découvre des liens entre cette affaire et la disparition de Dante et, peut-être, un moyen de retrouver ce dernier.
Pendant ce temps, un mystérieux « Roi de Deniers » agit dans l'ombre.


Attention, merci de ne pas lire cette chronique si vous n'avez pas lu les tomes précédents. Je risque de vous spolier.

Enfin le troisième tome des enquêtes de Dante et Colomba. Le soucis avec les séries c'est que si je ne les lis pas à la suite ou alors proche dans le temps j'oublie totalement ce qu'il s'est passé dans les précédents tomes. Le second a été lu il y a 2 ans, et je dois dire que j'ai été complètement perdu dans ma lecture. L'histoire commence pourtant par le dernier chapitre de Tu tueras l'ange, mais j'avais totalement oublié ce qu'il s'était passé. 
L'auteur ne fait quasiment pas de retour en arrière, donc difficile pour ma mémoire de poisson rouge de me rappeler de tous les personnages, de qui a fait quoi à qui et pourquoi. 

Malgré tout j'ai été ravi de retrouver Colomba et Dante. Dans Tu tueras l'ange, nous en étions resté au meurtre de Giltiné par Léo, Colomba qui se fait poignarder par Léo et ce dernier qui kidnappe Dante. 
Donc c'est une enquête très spéciale que va mener Colomba dans ce livre. Après avoir trouvé un jeune autiste dans son jardin dont les parents ont été assassiné elle va tenter de tout faire pour retrouver Dante. Elle est persuadée que l'assassinat des parents de Tommy est l'oeuvre de Léo et que Tommy a été un enfant enlevé tout comme Dante l'a été enfant.

S'ensuit encore une quête pour savoir si tous les protagonistes des enlèvements ont bien tous été arrêté et vérifier qu'il n'existe plus de prison où sont retenus prisonniers des enfants. Encore une fois la mort va poursuivre Colomba dans cet opus. L'auteur ne fera pas de cadeau à nos protagonistes. J'ai moins aimé ce dernier tome car j'ai l'impression que ça n'aura jamais de fin. Il y a toujours quelqu'un qui passe au travers des mailles du filet. Mais j'avoue que la fin m'a scotché car je ne m'attendais pas à cette révélation. 
Dommage que l'auteur est attendu 2 ans pour sortir le dernier tome. Je pense que j'aurais eu une autre impression si je l'avais lu plus tôt dans le temps. Ça reste néanmoins un bon polar.


Autres chroniques :







vendredi 12 juillet 2019

Les victorieuses de Laëtitia Colombani - Editions Grasset


**** Chronique de Jess ****


A 40 ans, Solène a tout sacrifié à sa carrière d'avocate : ses rêves, ses amis, ses amours. Un jour, elle craque, s'effondre. C'est la dépression, le burn-out. Tandis qu'elle cherche à remonter la pente, son psychiatre l'oriente vers le bénévolat : sortez de vous-même, tournez-vous vers les autres, lui dit-il. Peu convaincue, Solène répond pourtant à une petite annonce : " association cherche volontaire pour mission d'écrivain public " .
Elle déchante lorsqu'elle est envoyée dans un foyer pour femmes en difficultés... Dans le hall de l'immense Palais de la Femme où elle pose son ordinateur, elle se sent perdue. Loin de l'accueillir à bras ouverts, les résidentes se montrent distantes, insaisissables. A la faveur d'un cours de Zumba, d'une lettre à la Reine d'Angleterre ou d'une tasse de thé à la menthe, Solène va découvrir des femmes aux parcours singuliers, issues de toutes les traditions, venant du monde entier.





Il y a deux ans je faisais la connaissance des écrits de Laëtitia Colombani grâce à son merveilleux roman La tresse qui avait été un énorme coup de cœur (mon avis ici). Son nouveau roman n'a donc pas attendu bien longtemps avant d'être lu. Laëtitia Colombani aime mettre à l'honneur des femmes dans ses romans et elle le fait bien.

Dans cette histoire elle va pointer le doigt sur des problèmes de société (le burn-out et la précarité des femmes). Solène, la quarantaine, voit sa vie chamboulée quand un de ses clients se suicide sous ses yeux. Incapable de faire face elle s'enfonce dans la dépression pendant de longs mois. Pour elle plus question de retravailler au cabinet d'avocat où elle est avocate. Elle a trop sacrifié sa vie pour continuer sur la même pente et ne plus réussir à se relever. Son psychiatre lui conseille de faire du bénévolat et elle trouve une annonce sur le site de la Mairie de Paris. Une association recherche un écrivain public dans un foyer pour femmes. Voilà comment Solène va se retrouver une fois par semaine au Palais de la femme.
Petit à petit elle va remonter la pente. En aidant ses femmes, en les écoutant raconter leur vie. Chaque histoire sera touchante.
Mais curieusement je ne me suis pas trop attachée à Solène. Je n'ai eu aucune empathie pour elle. 

Et puis l'auteure reprend un ingrédient qui avait plutôt bien fonctionné dans son précédent roman en nous parlant d'une autre femme, Blanche Peyron. Ce personnage n'est pas fictif mais une femme qui a vraiment existé. Elle va nous conter sa vie, nous raconter son parcours hors-norme et comment elle va consacrer sa vie à l'Armée du Salut. Elle sera la fondatrice du Palais de la femme à Paris. J'aurais aimé que ce portrait de femme soit plus poussé et plus travaillé.

Un roman qui se lit vite, qui est agréable mais qui ne sera pas un coup de cœur. J'ai préféré son premier livre.




BAD de Chloé Esposito - Editions Fleuve Noir


**** Chronique de Jess ****


Se débarrasser de Beth, sa soeur jumelle riche et belle, fut chose facile pour Alvie Knightly après tout, une chute est vite arrivée. En revanche, prendre sa place se révèle beaucoup plus difficile.

Dans un moment d'inattention et de débauche, Alvie s'est fait dépouiller de sa nouvelle fortune par son amant, disparu depuis. Grâce à Tinder, elle finit par le localiser à Rome et se met aussitôt à sa poursuite. Mais un autre événement risque fort de lui compliquer la vie : le corps de sa soeur vient d'être découvert et Alvie alias Beth est désormais le suspect numéro un.
Prête à tout et forte d'une imagination sans pareil, Alvie commence un drôle de jeu, avec la police à ses trousses. 


Voici une suite que j'attendais avec impatience. J'avais adoré le premier tome MAD (mon avis ici). J'avais fait la rencontre d'Alvina, une jeune femme "jemenfoutiste" jusqu'au bout des ongles, sans état d'âme et aucune empathie qui préfère passer son temps à baiser plutôt qu'à s'occuper de son prochain. Il lui était arrivé pas mal de galères dans le tome précédent (et elle avait laissé beaucoup de cadavres derrière elle !) et l'histoire s'était terminé quand son partenaire de crime, Nino, l'avait abandonné au Ritz de Londres en lui volant sa voiture, ses vêtements et son argent.

Ce tome va donc être la quête d'Alvie afin de retrouver Nino et de lui faire payer son vol et abandon. Mais cette quête ne sera pas de tout repos pour Alvie. Comme d'habitude elle va n'en faire qu'à sa tête, et peu importe les conséquences. Rien ne l'en empêchera même pas quelques petits cadavres qu'elle laissera dans son sillage. 

Encore une fois je suis sous le charme de ce thriller complètement déjanté. Comme je l'avais dit pour le tome précédent, je ne saurais même pas classer cette lecture tellement elle est déroutante. Je n'ai jamais rencontré un personnage aussi déjanté et taré qu'Alvie (sauf peut-être dans la série de L.S Hilton avec ses livres Maestra / Domina / Ultima qui je trouve ressemble beaucoup à la série de Chloé Esposito).
Mais je préfère Alvie. J'ai encore rigolé plus d'une fois tellement certaines situations sont cocasses et aberrantes ! 
Malgré le fait qu'elle puisse être détestable, je la trouve super attachante et c'est le genre de nana que j'aimerais rencontrer (mais pas me la mettre à dos surtout!).
J'ai vraiment hâte de lire le dernier tome de cette série et de voir jusqu'où Alvie va aller pour atteindre son but. 

Je pense que l'auteure a pris plaisir à écrire une histoire pareille, en tout cas je l'aurais été à sa place. Çà doit être marrant d'écrire une histoire de dingue pareille!
Si vous cherchez une série un peu, beaucoup déjanté, qui vous fera voyager de Londres à Rome, qui vous fera rire, je vous conseille cette série ! 

mardi 9 juillet 2019

Dans l'antre du monstre de Karen Rose - Editions Harper Collins


**** Chronique de Jess ****


A vingt-trois ans, Taylor Dawson débarque à Baltimore pour réaliser son rêve : travailler en tant qu'équithérapeuthe au centre Healing Hearts et aider les enfants victimes de traumatismes. Mais Taylor est aussi en quête de sa propre histoire. Son père, le détective Clay Maynard, qu'elle n'a jamais revu depuis qu'elle était tout bébé, travaille également à Healing Hearts. 

Lorsque Taylor est amenée à s'occuper de deux fillettes dont la mère a été brutalement assassinée, elle découvre Clay sous un autre jour et fait la connaissance de Ford Elkhart, dont le regard la hante.
Mais au moment où Taylor se sent enfin prête à recommencer sa vie, une terrible menace surgit de l'ombre, lui révélant le vrai visage du mal. 


Premier livre que je lis de Karen Rose et ce ne sera pas le dernier. Karen Rose écrit des polars très différents de ce que je peux lire en général. 

Quand Taylor Dawson débarque à Baltimore pour faire son stage au centre d'équithérapie, elle va changer la vie de beaucoup de personnes. A 23 ans, Taylor n'a pas eu une vie très banale. Elle a passé son enfance à fuir et à se cacher d'une menace. Mais lorsque sa mère sur son lit de mort lui avoue que toute sa vie n'est qu'un mensonge elle décide de partir à la recherche de la vérité. 
Elle va trouver dans le centre des personnes qui ont toutes plus ou moins soufferts dans leur vie (violence conjugale, meurtres, kidnapping etc). Mais toutes et tous veulent faire le bien autour d'eux et surtout protéger et permettre aux enfants de se remettre d'un traumatisme. Elle va s'occuper de deux petites filles, Jasmine et Janie dont la mère a été assassinée et dont le tueur court toujours. Pour l'équipe soignante et les policiers en charge de l'affaire ils sont quasiment sûrs que Jasmine a vu le meurtrier et qu'elle est donc en danger. Ils vont faire tout ce qui leur est possible pour la protéger et arrêter le meurtrier. La petite fille est muette depuis le drame et elle va commencer à se lier à Taylor. 

L'histoire va se dérouler sur quelques jours seulement. Et en plus de l'affaire criminelle, l'auteur nous offre un côté romantique qui n'est pas pour déplaire à mon petit cœur d’artichaut :-) 
Le suspens sera présent même si on connaît d'entrée de jeu le nom du tueur. L'enquête en elle-même sera de mettre un terme à ses agissements et de l'arrêter. 
Il y a énormément de personnages dans cette histoire donc un petit conseil amis lecteurs prenez des notes si vous ne voulez pas être perdu. Et aussi suspens dans le parcours de la vérité de Taylor. Qu'est ce qu'elle recherche à Baltimore, que s'est-il passé avec son père biologique? 
Les personnages du centre sont tous plus attachants les uns que les autres. Ils sont une vraie famille même s'il n'existe pas forcément de liens de sang entre eux. L'histoire se tient de bout en bout, rien n'est laissé de côté. 
Petit bémol pour moi c'est que je me suis rendue compte que ce qui est arrivé à certains personnages à fait l'objet d'autres livres donc je suis un peu déçue de ne pas avoir lu les précédents. Mais l'auteure revient sur chaque histoire donc je n'ai pas trop été perdu. 

J'ai passé un excellent moment de lecture et je vais me pencher plus près des autres livres de l'auteure afin de lire les autres histoires passées des personnages.

Je remercie les Editions Harper Collins pour cette lecture.

jeudi 4 juillet 2019

La lame de Frédéric Mars - Editions Métropolis

**** Chronique de Jess ****


Dans une France proche et obscure à la cité de La Solidarité, quartiers nord de Marseille : l'officier de PJ Simon Mardikian découvre le cadavre ravagé d'une jeune prostituée noire, Joy, alias Queen, sans identité définie. Son enquête sur les réseaux mêlant drogues, migrants et traite d'êtres humains ne fait que commencer. 

Le lendemain, à Lagos, capitale du Nigéria, dans le bidonville flottant de Makoko, l'instituteur Sékou Williams tient tête au dealer Kaza qui cherche à recruter des revendeurs parmi ses élèves. Mais soudain s'abat une immense vague-submersion, dispersant des milliers de réfugiés à travers le continent africain. 

Au même moment, à l'Élysée, le président de la République Bako Jackson annonce sa candidature à sa propre réélection. Il en profite pour dévoiler le renforcement du dispositif Frontex. C'est sa fermeté sur les questions migratoires qui a valu à ce fils de pasteur nigérian de ravir le pouvoir à l'extrême droite en 2027. À peine a-t-il achevé son allocution qu'on lui annonce la catastrophe climatique de Lagos. 


Frédéric Mars m'avait totalement conquise avec son thriller Les marcheurs (mon avis ici) et il me tardait de lire La lame vu les bons avis que j'ai pu entendre et lire. J'avais un peu peur au début de m'embrouiller dans la pléthore de personnages, de lieux et aussi le côté politique de l'histoire mais c'était sans risque connaissant l'écriture parfaite de Frédéric Mars. 
Que peut-il y avoir de commun entre une prostituée massacrée dans une cité de Marseille, un président de la République française, et une catastrophe climatique au Nigeria? 
Moi qui ne suis pas vraiment fan des thrillers géo-politique / anticipation, j'ai finalement été totalement happée par cette histoire de malade. 

Marseille, quartier de la Soli, une jeune femme noire est retrouvée morte, massacrée, son cadavre abandonné au pied des immeubles. Simon Mardikian va essayer d'enquêter pour retrouver le coupable. Il va en faire une affaire personnelle car sa propre fille a été retrouvé morte dans la même cité. Mais ce ne sera pas de tout repos quand on sait que les policiers ne mettent plus du tout les pieds dans la cité.

Dans le même temps à Lagos au Niger, une vague-submersion va détruire une grosse partie de la région. Ce sont des milliers de personnes qui vont se retrouver sans rien. Nous suivrons l'histoire de Sekou, un jeune instituteur au cours d'un grand périple qu'il n'aura  demandé à personne. 
Et puis, nous avons le président de la République française Bako Jackson, le "Obama" français. Des personnes vont essayer de le faire tomber par tous les moyens. 

C'est le deuxième thriller d'anticipation que je lis cette année et c'est tout autant un coup de cœur que le précédent. Car en plus de nous en mettre plein la gueule, cette histoire de malade nous fait réfléchir sur notre avenir et sur les problèmes de société actuels. Frédéric a fait un travail de recherche remarquable pour écrire ce thriller politique. Tout est clair, limpide et coule de source. 

Et le titre est particulièrement bien choisi car tout va tourner autour de la lame (sous toutes ses formes possibles) et c'est drôlement bien fichu. 
En fait vous prenez une pelote de laine ou une guirlande de Noël toute emmêlée et vous prenez à chaque fois un bout, puis un autre et au final vous savez que tous les bouts vont se rejoindre. C'est tout à fait l'image qui me vient en tête en finissant ce livre. Tout s'explique au fur et à mesure, toutes les relations entre les personnages vont s'éclaircir et nous donner  une idée précise du pourquoi et du comment. Et je trouve remarquable qu'un auteur parvienne à emmêler tous les personnages et l'intrigue sans fausse note et sans se planter.

Dans ce thriller géo-politique, Frédéric Mars dénonce ce qui risque de nous arriver d'ici une vingtaine d'années si on ne fait pas un peu plus attention. De grosses catastrophes naturelles, qui entraîneront de grosses vagues migratoires qui ne resteront pas sans conséquences. 
Frédéric Mars signe un thriller captivant, haletant, parfaitement maîtrisé, addictif, et très visuel. Ce bouquin fera un très bon film à gros budget. 

Si vous voulez un thriller qui change, je vous conseille grandement ce thriller !





jeudi 27 juin 2019

Souviens-toi de River Falls d'Alexis Aubenque - Editions Braguelonne

**** Chronique de Jess ****



Désormais séparé de sa compagne, Jessica Hurley, le shérif Mike Logan a du mal à cacher son mal-être. Son caractère bougon a repris le dessus, pour le grand désespoir de ses proches, en particulier de sa fidèle lieutenante Lindsay Wyatt, qui est prête à tout pour lui faire retrouver le sourire.  Pour sa part, elle file le parfait amour avec le journaliste Stephen Callahan, avec qui elle vient d’emménager.
C’est dans ce contexte que le tournage d’un film, inspiré des hauts faits de Logan et Hurley, commence à River Falls. Ulcéré par ce choix, Logan n’a pas de mots assez durs contre les producteurs, qu’il accuse de vouloir faire de l’argent sur la tragédie des autres. En grand fan des acteurs principaux, Stephen Callahan est en revanche ravi de réaliser une série de reportages en plateau. Il fait équipe avec Marion, « l’enfant sauvage », qui l’a déjà secondé, quelques mois plus tôt.

Tout serait parfait si un terrible drame ne venait entacher le tournage. La productrice du film est en effet retrouvée morte dans sa chambre d’hôtel. Simple accident, suicide… ou meurtre ? Aidés de leurs fidèles comparses, Logan et Callahan enquêtent chacun de leur côté, et ils ne sont pas au bout de leurs surprises…


Je continue dans ma lancée sur les livres d'Alexis Aubenque en continuant la série River Falls. Voici le dernier tome de la saison 2 et je peux vous dire qu'on ne s'ennuie pas une seule seconde.

Un tournage est en cours à River Falls qui reprendra une célèbre affaire dans laquelle à enquêté Mike Logan. Il voit d'un très mauvais œil ce tournage. Mais à peine le tournage commencé que les problèmes surgissent. La productrice du film est retrouvée morte dans sa chambre d'hôtel. Tout porte à croire qu'elle s'est suicidée. 
D'un autre côté nous retrouvons Stephen Callahan, le célèbre journaliste, qui compte bien faire un super papier sur le tournage du film. Il va être une nouvelle fois secondé par Marion, la nièce de son patron, avec laquelle il avait déjà travaillé précédemment. Et quand des soupçons de meurtres vont peser sur le tournage, ils seront les premiers à enquêter de leur côté. 

Encore une fois c'est une réussite. J'adore retrouver les personnages de cette série. J'ai trouvé qu'Alexis s'était plus penché sur le côté personnel des personnages en plus de l'enquête. Logan vient de se séparer d'Hurley, et le vit très mal. Lindsay, la lieutenante de Logan, vient d'emménager avec Stephen et ils essaient de trouver leur marque. 
Et puis dans ce polar, il va aussi parler du phénomène #balancetonporc qui a fait des ravages à Hollywood. Le tournage d'un film dans l'histoire est un bon moyen de parler de ce problème et de comment les femmes sont traitées par les hommes que ce soit dans ce milieu ou en général. Et Alexis en parle bien. 

Pour une fois, j'ai eu un doute sur le dénouement de l'affaire et je ne me suis pas plantée. Au bout d'une petite dizaine de livres lus de l'auteur je commence à connaître sa façon de faire ;-)
J'ai passé un excellent moment de lecture. J'aurais pu le lire d'une traite si j'avais pu tellement tout s'enchaîne à la perfection. 
L'histoire s'arrête encore sur une "grosse" interrogation sur la vie passée de Logan. Donc vivement la prochaine saison pour j'espère connaître les réponses à mes questions. 


Autres chroniques :




L'ombre de la brume de Gérard Chevalier - Editions Palémon

**** Chronique de Jess ****


Les monts d’Arrée. Lieu prestigieux bâti par une force naturelle puissante où la beauté, l’harmonie, le calme régénérateur ne sont perturbés que par la violence épisodique et habituelle des éléments. Après les grandes souffrances des siècles passés, les hommes qui vivent ici ont enfin trouvé un équilibre.  Rien ne semble pouvoir ébranler cet univers paisible et laborieux, habité de légendes miraculeusement héritées d’une culture orale disparue. Rien… sauf des petits vols insignifiants qui commencent à entamer la stabilité apparente d’une famille, et pas n’importe laquelle : celle du médecin du village. Rien… sauf des disparitions de personnes au sein de cette même famille, qui se fissure. Rien… sauf d’ignobles lettres anonymes qui font éclater un scandale plongeant dans l’angoisse le petit hameau de Saint-Cadou, jusque-là havre de quiétude.  Le comble est atteint lorsque l’on prétend que le monstre de l’Élorn, diable ou phénoménal sanglier carnivore, sort de sa retraite infernale pour établir la justice ! Alors la peur ancestrale de l’obscur, de l’inexplicable s’installe profondément chez les hommes des monts d’Arrée…



Un petit village de Bretagne, où tout le monde se connaît et où les nouveaux venus ont du mal à être intégré, vous voyez un peu le genre? Dans ce village, un médecin apprécié de tous Yvon Leguern vit paisiblement avec sa superbe femme, ses deux enfants dans une superbe demeure. Vous l'aurez compris, Yvon mène la belle vie, mais reste quelqu'un de simple apprécié de tous, surtout de sa femme de ménage et de son assistante qui lui vouent un respect sans nom. 
Mais d'étranges disparitions vont avoir lieu, des objets tout d'abord et puis la femme de ménage et ensuite d'autres personnes. Des lettres de menaces vont arriver pointant du doigt une éventuelle vengeance. 
Pour le bon docteur, la vie paisible se transforme en cauchemar. Tanguy, gendarme va enquêter sur les disparitions, aidé par Rougier un commandant de la SRPJ de Brest. Ces deux là ne vont pas s'entendre comme larron en foire bien au contraire. Un ancien juge, va aussi leur donner des conseils bien avisés surtout quand l'enquête va les mener vers une ancienne affaire qui remonte à une dizaine d'années. Et au milieu de tout ça, il y a Anne Stephan, un genre de voyante, qui prédit le mal et l'arrivée du diable dans le village.

Vous l'aurez compris c'est un gros sac de nœuds que nous propose Gérard Chevalier. Je ne connaissais pas du tout cet auteur et je dois dire que c'est une très belle découverte. Il nous offre un polar rural et réussit à nous mener par le bout du nez. J'ai beaucoup aimé les différents personnages qui sont très différents des uns et des autres. Le bon docteur m'a particulièrement touché. Malgré sa richesse et son métier il a su rester humble et bon envers les patients des différentes communes. Il reste simple à conduire sa vieille 4L remise à neuf. Mais certains autres personnages sont tout bonnement exécrables ! 

L'enquête est très prenante et se lit très vite. Nous rentrons rapidement dans le vif du sujet et aucune longueur ne viendra ralentir la lecture bien au contraire. 
C'est donc pour moi une réussite. Et en lisant le résumé j'ai appris que ce polar a été publié pour la première fois en 1970 ! 
J'ai Gourous ... Coucou dans ma bibliothèque et je pense que je vais vite le lire pour confirmer mon ressenti sur cet auteur ;-)

Je remercie les Editions Palémon pour cette lecture et la découverte de cet auteur.

mardi 25 juin 2019

Un automne à River Falls d'Alexis Aubenque - Editions Braguelonne

**** Chronique de Jess ****



En ce début d'automne, deux assassinats commis coup sur coup viennent troubler la tranquillité toute relative de River Falls, déjà ébranlée par un sordide fait divers quelques mois plus tôt. 

Le premier crime fait grand bruit : Robert Gordon, un avocat brillant, philanthrope à ses heures, est retrouvé électrocuté dans le Jacuzzi de sa luxueuse demeure, sur les hauteurs de la ville. Tout laisse penser que le meurtrier a voulu faire croire à un suicide, mais le subterfuge est grossier. Le même jour, le corps d'un SDF roué de coups et jeté dans la rivière arrive à la morgue, sans susciter beaucoup d'émoi. À priori, aucun lien entre les deux affaires. 
Le shérif Mike Logan, épaulé par sa compagne, la célèbre profileuse Jessica Hurley, va devoir élucider les meurtres. 
Commence alors une plongée inquiétante dans les noirceurs de l'âme humaine qui révélera des secrets dévastateurs.


Un automne à River Falls est le deuxième tome de la série River Falls, qui commençait par 7 jours à River Falls. C'est la série avec laquelle j'ai connu les romans d'Alexis, et pour la sortie de son dernier Souviens-toi de River Falls, je voudrais vous parler du deuxième de la série. 

A l'époque je n'avais pu m'empêcher de lire les trois tomes les uns derrière les autres tellement j'avais aimé les personnages : Logan et sa femme Hurley, les différentes enquêtes (toujours rondement bien menées) et l'atmosphère qu'il se dégageait des polars d'Alexis Aubenque, que je nomme le Harlan Coben français.
Toutes ses histoires se déroulent aux Etats-Unis, ce qui donne je trouve un aspect véridique à l'histoire. Je ne sais pas comment vous décrire ça. Et le fait d'être spectateur de l'histoire nous donne vraiment l'impression de faire partie de l'enquête.
Alexis aime aussi beaucoup ses personnages, et nous donne l'occasion de les revoir dans différents tomes, voir même ils font leur apparition dans d'autres séries. Un crossover entre les séries qui peuvent parfois nous embrouiller un peu (je vous ai fait un petit récapitulatif de la série River Falls plus bas). Tout ça pour dire que ces différentes séries pourraient très bien être adaptées à la TV. 

Cette série comme toutes celles qu'il a écrit se lisent très vite, voir trop vite. Nous sommes immergés dans l'enquête. En général avec le point de vue différent de plusieurs personnages (double enquête) qui accélèrent la lecture. Quand j'ai une panne de lecture, je sais qu'un livre d'Alexis me fera toujours passer un excellent moment. Il me tarde dès à présent de lire le dernier de la série dont je vous parlerais une fois lu. 
Et heureusement je n'ai pas encore tout lu, il me restera une autre série à lire. 

En bref, si vous ne connaissez pas encore les polars d'Alexis Aubenque, je vous conseille d'y remédier rapidement car je suis sûre que vous ne serez pas déçu. 

Bibliographie


Série River Falls :

Saison 1 :
Sept jours à River Falls
Un automne à River Falls
Un noël à River Falls

Saison 2 :
Retour à River Falls (mon avis ici)
Des larmes sur River Falls (mon avis ici)
Souviens-toi de River Falls


A corps perdu de Marie Talvat et Alex Laloue - Editions Plon


**** Chronique de Jess ****


Alors que sonne la quarantaine, le commissaire Galien a perdu ses illusions de jeune flic. Hanté par le souvenir d'une opération qui a mal tourné, il a choisi de laisser derrière lui les frissons de la Brigade Criminelle à Paris pour un poste confortable à l'tat Major.

Jamais il n'aurait pensé que sa route croiserait à nouveau celle de Pauline Raumann, la seule femme qu'il ait jamais aimée et qui l'a quitté dix ans plus tôt. Mais lorsque le fils de cette dernière est kidnappé dans des circonstances étranges, Arsène Galien ne peut s'empêcher de se mêler de l'enquête.


Lancés dans une impitoyable course contre la montre, les anciens amants vont devoir faire face à leurs vieux démons pour tâcher de retrouver l'enfant. Entre remords, griefs et faux-semblants, ils apprendront que le désir de vengeance n'a pas de délai de prescription, et que l'on ne peut se fier à personne, pas même à ceux qui nous sont les plus proches.  



Comme des bleus avait été une agréable surprise (mon avis ici), il me tardait donc de lire la suite des enquêtes d'Arsène et Pauline et de voir ce que nous réservait notre couple d'auteurs. 
Quinze ans ont passé depuis qu'Arsène et Pauline se sont rencontrés pour la première fois. La vie n'a pas épargné Arsène, qui se retrouve tout seul, limite dépressif et commissaire à l'Etat-major. Quant à Pauline, il n'a plus de nouvelles depuis qu'elle lui a claqué la porte au nez 10 ans auparavant suite à une énième infidélité. Quelle n'est pas sa surprise quand un matin, il voit Pauline sur une caméra de surveillance de la ville, allongée par terre, suite au kidnapping musclé de son fils Gabriel.
Arsène ne réfléchit pas longtemps avant de partir à la rescousse de sa belle envolée. Mais ce ne sera pas aussi simple qu'il ne le pense. Les interrogations vont s'enchaîner au rythme de l'enquête. Le compte à rebours est lancé car tout le monde sait que lors d'un kidnapping, les chances de retrouver la victime vivante se réduit au fil des heures. 

Je ne vous dévoilerais pas plus l'histoire pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte. J'ai aimé retrouvé les personnages que j'avais aimé dans le premier opus. J'ai un peu moins aimé de savoir que 10 ans était passé et qu'il n'était plus ensemble :'-(. Mais ce n'est pas moi qui écrit l'histoire, et ce que nous offre Marie et Alex est toujours du bon polar. J'ai eu des doutes dès le départ de l'histoire quant au pourquoi Gabriel est enlevé. Mais je n'avais pas toutes les réponses à mes questions. Le début est lent à se mettre en place, l'enquête patauge, pour mieux rebondir dans les 100 dernières pages. 

Le style est toujours aussi prenant. L'alternance des chapitres "LUI" et "ELLE", la marque de fabrique du couple "Talvat-Laloue", fonctionne toujours aussi bien. D'avoir le point de vue des deux personnages principaux est un bon moyen d'alterner les chapitres avec rapidité pour connaître la suite de l'enquête. Une histoire que j'aurais pu lire d'une traite. 

Marie Talvat et Alex Laloue nous offre encore un polar réaliste et addictif mais plus noir et sombre que le précédent. L'humour est moins présent, les situations plus sérieuses et les enjeux plus qu'important dans cette enquête. Ce sera aussi une remise en question pour les personnages d'Arsène et de Pauline.
Et petite anecdote marrante, j'ai trouvé ça très drôle que le nouveau mari de Pauline s'appelle Lionel (comme mon mari) et que son fils se nomme Gabriel (comme mon fils) ;-)

Je remercie chaleureusement les Editions Plon pour cette lecture, Marie et Alex pour leur dédicace. 



samedi 22 juin 2019

C'est ta chance de François-Xavier Cerniac - City Editions

**** Chronique de Jess ****


Marion a trente ans et le jour de son anniversaire est un vrai cauchemar : elle est virée de son job, victime d'un accident de voiture et se casse deux orteils en tentant de fuir sa mère envahissante ! Pire encore, elle n'a toujours pas de petit ami et la vie romantique dont elle rêve. Dans un sursaut de survie, et alors qu'elle a un peu forcé sur les antidépresseurs, la jeune femme postule à toutes les offres d'emploi qui lui passent sous le nez. Jusqu'à ce qu'elle séduise une entreprise qui l'engage comme détective chargée de vérifier l'honnêteté de ses salariés. Mais Marion n'est vraiment pas taillée pour ce métier et sa discrétion laisse totalement à désirer... le comble pour une apprentie enquêtrice ! De gaffes en galères, elle est décidée malgré tout à relever le défi. Mais évidemment rien ne tourne comme elle l'avait imaginé...


Après avoir lu Memoria que j'avais beaucoup aimé (mon avis ici), je me demandais ce que l'auteur nous promettait dans le genre ChickLit / Feel Good. 
J'ai lu énormément de livres de ce genre à une période, et j'aime bien en lire de temps en temps entre deux polars. 

Marion a 30 ans, et le jour de son trentième anniversaire tout part en vrille. Elle, qui pensait enfin décrocher un CDI se retrouve finalement au chômage. Elle va tomber en dépression pendant quelques mois pour finalement remonter la pente en postulant à toutes les offres qu'elle trouve. Marion décroche un poste dans une grosse société pour être détective et vérifier si les employés ne sont pas des espions d'une société concurrente. Mais n'est pas détective qui veut ! La pauvre va se retrouver dans des situations plus que cocasses. 

Humour, amour, enquête, suspens, tous les ingrédients sont réunis pour nous offrir un bon feel good. J'ai dévoré ce roman en une journée. Tout est fait pour qu'on enchaîne les chapitres. L'auteur a su se mettre dans la peau de Marion, et je pense que ce n'est pas donné à tout le monde. Comme j'en ai lu par kilo je me doutais de comment allait finir ce roman, et avec qui Marion allait finir par tomber amoureuse mais certaines scènes m'ont agréablement étonnée. Et certaines m'ont donné de bons fous rires ! 
Il nous donne aussi une belle leçon de vie grâce au personnage de Nino, petit garçon de 10 ans qui va vivre quelque chose de pas très sympa et qu'on ne souhaite à aucun enfant. 

J'aimerais beaucoup revoir Marion dans de nouvelles aventures, je ne sais pas si FX compte en écrire d'autres avec le même personnage mais j'aimerais beaucoup que ce soit le cas. 

Je remercie les Editions City pour cette agréable lecture. 



vendredi 21 juin 2019

Ecouter le noir - Editions Belfond

**** Chronique de Jess ****



Les grands noms du thriller français mettent nos sens en éveil.

Treize auteurs prestigieux de noir sont ici réunis et, si chacun a son mode opératoire, le mot d'ordre est le même pour tous : nous faire tendre l'oreille en nous proposant des récits qui jouent avec les différentes définitions de l'audition.

Dans ces nouvelles, ils ont donné libre cours à leur noire imagination pour créer une atmosphère, des personnages inoubliables et une tension qui vous happeront dès les premiers mots et jusqu'à la chute.
Éclectique et surprenant, ce recueil renferme onze expériences exceptionnelles de lecture.
Laissez-vous chuchoter à l'oreille, venez Écouter le noir. 



Je suis moyennement fan des recueils de nouvelles. J'en achète pourtant souvent mais ils sont rarement lus ou alors uniquement les nouvelles des auteurs que j'apprécie. 
Mais quand j'ai vu qu'Yvan regroupait des auteurs du polar autour d'un recueil je ne pouvais pas passer à côté. Et en plus ça tombe bien car j'ai enfin découvert la plume de R.J Ellory que je devais absolument lire cette année.

Voici donc des nouvelles qui tournent toutes autour de l'audition ou de l'écoute. Chaque auteur va y mettre sa patte pour mon plus grand bonheur. Certaines m'ont plus plu que d'autres mais j'ai aimé lire ce qui avait pu leur passer par la tête quand on leur a donné le thème. Certains sont quand même allés très loin !

Grâce à ce recueil, Yvan a essayé de nous prouver que la nouvelle est un art à part entière. Sur le coup je suis totalement d'accord car il faut beaucoup de talent et d'imagination pour mettre en place une histoire, planter le décor, les personnages et nous happer en peu de pages et nous affliger une claque finale. Car je pense que pour qu'une nouvelle soit réussi dans le "noir" il faut que la chute soit bonne. Et je peux vous dire qu'elles le sont quasiment toutes ! Je ne vais pas faire un résumé de chaque nouvelle sinon vous ne lirez même pas cette avis en entier.
Juste vous dire que je n'ai pas été  déçue de chaque chronique. J'ai quasiment déjà lu tous les auteurs et j'en ai découvert d'autres qui m'ont donné envie de lire leur roman. Ma nouvelle préférée est celle de Sophie Loubière qui m'a laissé sur le cul ! 

Tous les auteurs ont donné le meilleur d'eux-mêmes dans leur nouvelle respective. Toutes différentes, toutes noires. Un thème qui est aussi très bien choisi. 
La nouvelle a un bel avenir dans le "noir" et si comme moi vous ne lisez pas particulièrement ce genre je vous conseille grandement ce recueil. Alors à lire d'un coup ou une par soir avant de se coucher, laissez-vous tenter par ces différentes nouvelles, vous ne serez pas déçu ! 


jeudi 20 juin 2019

Code Salamandre de Samuel Delage - Editions De Borée


**** Chronique de Jess ****


Lorsque son professeur de l'École du Louvre décède, Yvan se retrouve légataire d'un secret prodigieux : le vieil homme était sur le point de déchiffrer un code menant à l'un des trésors les mieux gardés du règne de François Ier. Yvan n'a alors de cesse de résoudre l'énigme. Une jeune étudiante entre dans son jeu, et le duo se lance avec une énergie farouche dans le décryptage des messages codés que recèlent les châteaux, statuaires et monuments édifiés par les architectes de l'époque. Puis ils explorent des itinéraires dont la cartographie occulte et étonnamment précise de la Renaissance a fixé le tracé.

Tout à leur quête, les deux jeunes gens sont inconscients du danger qui les guette, tandis qu'un homme épie leurs moindres faits et gestes sous les ordres d'un mystérieux commanditaire. La recherche érudite et la résolution du code Salamandre pourraient bien déclencher une traque sanguinaire ...







En lisant Arcane Medicis (mon avis ici) je savais que j'avais loupé un livre voir même deux et qu'il y avait une première histoire avec Yvan Sauvage et Marion Evans. Me voici donc dans le premier où je vais enfin découvrir les liens personnels entre ces deux personnages.
Dès les premières pages, j'ai l'impression de revivre ma lecture du Da Vinci Code. Attention je ne dis pas que l'histoire se ressemble loin de là. Je parle de mon impression du début. Les mystères, la chasse aux trésors, l'art et l'Histoire. Tous les ingrédients sont réunis pour m'appâter.

Yvan Sauvage est un commissaire-priseur réputé. Lors d'une vente, il récupère le dossier d'un de ses anciens professeurs. Ce dernier décède mais juste avant il demande à Yvan de continuer ses recherches, d'aller au bout du mystère et de trouver un trésor caché de la Renaissance.
Yvan avec l'aide d'une étudiante de la Sorbonne, Marion Evans, va partir en quête des mystères qui entoure Chambord, Fontainebleau et François 1er.

En parallèle, les corps de plusieurs femmes sont retrouvés ensevelis. Elles ont subi de gros sévices. Nous connaissons dès le départ le nom du coupable qui sera plus ou moins en contact avec Yvan et Marion. Quel est le lien entre leurs recherches et cet individu ? Nous savons aussi dès le départ qu'il est mandaté par quelqu'un mais qui?
S'ensuit une quête et des recherches passionnantes de nos deux protagonistes pour retrouver le fameux trésor.

J'avais énormément aimé Arcane Medicis, mais je dois avouer que Code Salamandre m'a encore plus tenu en haleine. J'ai adoré les personnages, j'ai adoré les mystères dévoilés  par l'auteur. Il a fait un travail de recherche et de documentation remarquable ! Ce livre est tout simplement passionnant et en plus j'ai appris des choses que j'ignorais.
Samuel Delage n'a rien à envier à Dan Brown il est tout aussi bon voir meilleur. Et j'ai appris ce week-end que ses romans seront adaptés en films, il me tarde donc de voir ce que ça donne !
Il me reste à lire les autres aventures de Marion et Yvan, et je pense que ça ne va pas tarder.

Un auteur que j'ai découvert il y a peu de temps mais que je vais suivre avec intérêt dorénavant !

SMEP 2019


lundi 17 juin 2019

Les détectives du Yorkshire Tome 4 : Rendez-vous avec le poison de Julia Chapman - Editions La Bête noire


**** Chronique de Jess ****


La mort a très mauvais goût.

Le quatrième opus de la série best-seller des Détectives du Yorkshire !

Il y a comme un vent de printemps qui souffle sur Bruncliffe. Mais la belle saison est loin de profiter à tout le monde... Impliqué dans une affaire de meurtre, Samson O'Brien doit faire face aux questions pressantes de la police, et Delilah Metcalfe aux critiques virulentes de sa famille et de ses amis qui lui reprochent sa loyauté envers le détective privé.
Quand la vérité sur le passé de Samson éclate enfin au grand jour, tout Bruncliffe se ligue contre lui, ce qui met la jeune femme dans une position d'autant plus délicate.
Seul le vétérinaire du coin s'inquiète d'une série de morts inhabituelle au sein de sa clientèle canine. Soupçonnant un acte criminel, il sollicite les services de Samson et Delilah. Bravant les foudres des habitants, ces deux derniers vont devoir découvrir l'origine de ce poison qui menace la communauté bruncliffienne...


Ce qui est bien avec les histoires de Julia Chapman c'est qu'on a l'impression que ça n'aura jamais de fin. Et quand on a aimé les 4 précédents tomes ce n'est que du bonheur.
Leur précédente enquête n'est terminée que depuis quelques semaines quand Samson se retrouve accusé de meurtre. Seule Delilah semble croire en son innocence. Mais quand les accusations qui pèsent sur lui sont dévoilées c'est la douche froide.

Ce tome est plus sérieux. Tout va un peu tourner autour de Samson et de comment il va réussir à reconquérir la ville de Bruncliffe. J'ai découvert aussi dans ce tome un nouvel aspect de cette ville. L'auteure prend plus son temps pour nous la décrire. Plusieurs énigmes seront à résoudre. Et des interrogations resteront sans réponses, ce qui promet un tome 5 pour mon plus grand bonheur. Je souhaite quelque chose pour les deux personnages principaux et j'espère qu'enfin dans le prochain tome j'aurais ce que je souhaite! Et j'espère aussi que le mystère autour du passé de Samson et aussi ce que trame Rick Procter sera bientôt dévoilé. 

Je ne pense pas que Julia ait besoin de tous ses mystères pour nous tenir en haleine. Je suis suffisamment attachée aux personnages de Samson et Delilah pour avoir envie de suivre leurs histoires. Et les différentes enquêtes qu'ils ont résolus ont été très bien menées.
J'ai aimé suivre les investigations et la façon dont Delilah et Samson les ont résolu.

Le style est toujours autant prenant. Le fait d'être spectateur de l'histoire, d'avoir le point de vue de tous les protagonistes est vraiment addictif.
J'ai hâte de lire le prochain tome et j'espère vraiment avoir enfin des réponses à mes questions.

Laissez-vous aussi séduire par ce couple d'enquêteurs :-)


Autres chroniques :

Les Détectives du Yorkshire, tome 1 : Rendez-vous avec le crime


Les détectives du Yorkshire Tome 2 : Rendez-vous avec le mal



Les détectives du Yorkshire : tome 3 Rendez-vous avec le mystère




mercredi 12 juin 2019

Broyé de Cédric Cham - Editions Jigal

**** Chronique de Jess ****



Christo porte dans sa chair les stigmates d’une enfance extrêmement violente. Christo lutte pour contenir cette rage qui bouillonne en lui… Jusqu'au jour où son regard croise celui de Salomé, une jeune femme qui va l’accompagner au-delà des cicatrices. Christo va faire ce qu’il pensait impossible jusqu’alors. Lâcher prise ! Au risque de ne plus rien maîtriser... Mathias, enfant, fugue pour éviter les coups, espérant un monde meilleur. Mathias se réveille enfermé dans une cage. Abandonné, désespéré, la peur au ventre, seul ! Jusqu'à ce que son geôlier se dévoile, un homme qui lui annonce qu'il va le dresser. Pour survivre, pour vivre, Mathias va faire ce qu'il pensait impossible jusqu’alors ! Au risque de se perdre à tout jamais. Deux êtres. Deux vies. Peut-être pas si éloignées…


Chaque nouvelle parution de Cédric Cham est à chaque fois une magnifique découverte.
C'est un auteur qui m'a conquise dès le premier livre que j'ai lu. Cédric Cham écrit du noir et il le fait bien. Je ne suis pourtant pas super fan de roman noir, mais ses romans sont tellement bien écrit qu'on ne peut que les aimer.

Il nous raconte l'histoire de Christo et de Mathias. Le premier vit dans une casse, avec son chien, et ses livres pour combler sa solitude. Le second s'est fait kidnapper et se retrouve dans une cage. Nous allons suivre toute sa captivité depuis le jour 0 jusqu'au final. Pourquoi est-il enfermé? Que veut son ravisseur? Vous allez vous poser ces questions mais si vous voulez savoir pourquoi il faudra lire ce livre.

Cédric Cham ne va pas nous laisser de répit. La psychologie des personnages est à son paroxysme. Nous allons prendre cher autant que Mathias dans sa cage. Et nous essayerons de comprendre Christo.

Comme le dit la couverture, ce récit est "glaçant", dur, sans pitié, sans espoir. Le style est percutant, les chapitres sont courts, les phrases encore plus. Elles sont tranchantes comme l'histoire. J'ai parfois eu l'impression de lire du Sandrine Collette, mais avec un style qui me plait beaucoup plus. Ou du Karine Giebel, dans la noirceur de l'âme humaine. 
Et il dégage de ce bouquin une ambiance très particulière, glauque, froide, sale. En bref, je ne sais pas où l'auteur trouve des idées de romans pareils mais qu'il continue dans sa lancée car ça lui va à merveille.

Un roman très noir qui se lit malgré tout d'une seule traite. Cédric Cham n'a plus rien à prouver, il fait partie pour moi des grands !

Autres chroniques :


mardi 11 juin 2019

La fille de l'océan d'Alexis Aubenque - Editions Hugo Roman


**** Chronique de Jess ****


Une anonyme - une célébrité. Une mère de famille - Une célibataire sans enfant. Une innocente - une coupable.

A laquelle feriez-vous confiance ? 
Au début de l'été, Jason Zimmer, enseigne de vaisseau des gardes-côtes du district de Santa Barbara, sauve in extremis de l'océan déchaîné une jeune femme. Vicky Lance, une chanteuse célèbre, connue pour ses frasques et sa vie dissolue. Mais Jason est persuadé que derrière cette image, se cache une personnalité bien plus complexe et touchante.
Quels terribles secrets peut-elle bien cacher ? De son côté, Keith Morrison, journaliste au Santa Barbara News, écrit des articles où il dresse le portrait de citoyens ordinaires. Il vient de porter son choix sur une mère de famille, danseuse dans un club privé. Le parcours exemplaire d'une femme modèle, farouchement déterminée à s'en sortir. Mais est-elle vraiment prête à tout ? Enfin, un cadavre a été retrouvé dans la campagne environnante.
Sandy Dawson, sergent au commissariat de la ville, est appelée sur place. La piste criminelle est aussitôt envisagée. Qui est innocent, qui est coupable ? Méfiez-vous des apparences...


Avec La fille de la plage (mon avis ici), Alexis nous a prouvé qu'il pouvait nous offrir un style différent de ce dont il a l'habitude. Malgré le fait qu'il y ait toujours en arrière-plan une petite enquête, il continue quand même dans sa zone de confort, le reste est différent. 
J'avais beaucoup aimé cette bande de jeunes qui vivent à Santa Barbara, un groupe hétéroclite mais très unis. 
Huit ans ont passé depuis La fille de la plage, et chacun a parcouru un petit bout de chemin.
Nathan est un grand avocat et vit maintenant à Los Angeles. Il vient d'avoir un deuxième enfant pour le plus grand bonheur de ses amis. Jason est garde-côte à Santa-Barbara et risque sa vie afin de sauver des gens de la noyade. Keith est journaliste et Sandy est rentrée dans la police.

Ils vont de nouveaux vivre une drôle d'aventure. Jason, sauve de la noyade une jeune femme partie en mer avec son voilier. Il était à deux doigts d'y rester. Il apprendra par la suite que cette jeune femme n'est autre qu'une grande star de la musique : Vicky Lance. Keith quant à lui continue ses reportages sur des gens ordinaires mais qui sont à ses yeux extraordinaires. Il décide de suivre pendant quelques jours une mère célibataire qui danse dans un club de strip-tease. Et Sandy, va être appelée suite à la découverte d'un cadavre au pied d'une falaise.
On se doute dès le départ que tous les protagonistes de ces affaires vont avoir un lien mais lequel? 

Encore une fois, Alexis nous offre un très bon page-turner. Je n'ai pas vu les pages défiler.  Le style est toujours aussi addictif. Chaque chapitre reprend l'histoire d'un des protagonistes, ingrédient indispensable qui accélère la lecture. Certaines scènes vont peut-être paraître cul cul la praline pour certain, mais je trouve que c'est ce qui fait le charme de cette nouvelle série. J'adore les différents personnages, j'aime leur façon d'être, de penser, leur amitié indéfectible. Je pense même que je l'ai préféré au précédent. 
Et en parlant de romance, j'ai trouvé qu'il était moins dans le monde des bisounours dans ce tome et plus dans le réel.
Les différents thèmes abordés dans ce livre donne un côté authentique. Je me suis mise à la place des personnes concernées et je n'ose imaginer comment j'aurais pu réagir. Donc malgré le côté léger, Alexis parle de sujets sérieux. 

Vivement le prochain, j'ai hâte de savoir ce qu'il réserve à mes personnages préférés ! 
N'hésitez pas à mettre ce livre dans votre wishlist plage, vous ne serez pas déçu ! 


lundi 10 juin 2019

Le bûcher de Moorea de Patrice Guirao - Editions La Bête noire

**** Chronique de Jess ****



Dans le lagon de Moorea, les eaux calmes et bleues bercent quelques voiliers tranquilles. Les cocotiers dansent au vent. Les tiarés exhalent leur parfum. Pourtant, à l'abri de la forêt, des flammes se fraient un chemin vers le ciel. Lilith Tereia, jeune photographe, tourne son appareil vers le bûcher. Devant son objectif, des bras, des jambes, des troncs se consument. Et quatre têtes.
Pour quels dieux peut-on faire aujourd'hui de tels sacrifices ? Avec Maema, journaliste au quotidien de Tahiti, Lilith est happée dans le tourbillon de l'enquête. Les deux vahinés croiseront le chemin d'un homme venu de France chercher une autre vie. Un homme qui tutoie la mort.

Derrière chaque paradis, il y a un enfer. Bienvenue en Polynésie ! 


En lisant la 4ème de couverture, je me suis dit "Un polar qui se déroule à Tahiti, moi qui aime voyager pendant mes lectures ce bouquin va forcément me plaire!". Donc me voilà embarquée sur le vol Polar Air Tahiti pour Moorea et Papeete.
Dès les premières lignes, je me rends compte que ce ne sera pas un polar comme les autres, le style est poétique, l'auteur prend son temps pour nous faire rentrer dans l'histoire. Patrice Guirao utilise de très belles métaphores sur les paysages paradisiaques. On est tout de suite immergé dans les lagons, à se reposer sur les plages de sable blanc. Mais attention, tout ne va être rose, loin de là. N'empêche que ça m'a donné encore plus envie d'aller visiter ses atolls, et îles.

Des cadavres vont être retrouvés carbonisés sur un bûcher improvisé. Les différentes parties des corps sont démembrées et il va manquer une jambe à l'un des cadavres. Lilith, photographe, est appelé par le journal qui l'embauche pour faire un article avec son amie Maema, journaliste. Le point positif sur une île comme Moorea est que tout le monde se connaît. Donc aucun problème pour nos deux détectives en herbe pour avoir des infos des flics locaux. 

Et puis un homme débarque à Tahiti, Nael. C'est un tueur en série, et lors de son dernier meurtre il va tomber sur son ex-femme, morte, dans l'arrière-cuisine de la maison de sa victime. Pourquoi son ex-femme a été tué? Et par qui? Et pourquoi trouve-t-il des photos de lui partout et ne se rappelle pas du tout ces scènes de vie? Ils ont divorcé il y a quasiment 20 ans. Il voit même des photos d'eux à Tahiti, un endroit où il n'a jamais mis les pieds. Il décide de partir là-bas et de découvrir la vérité. 

Alors finalement que dire de cette lecture? J'ai un avis plutôt mitigé. J'ai beaucoup aimé les personnages de Lilith, Maema et Raymond. Je n'ai pas trop adhéré à l'enquête et au dénouement de l'histoire que j'ai trouvé un peu bâclé. Je m'attendais à une fin un peu plus torturée. En ce qui concerne Nael, ce côté de l'histoire m'a un peu plus plu. Même si j'ai trouvé ses conversations avec son autre "lui" un peu tiré par les cheveux. Mais ça explique je pense son état d'esprit et sa folie. 

Un avis en demi-teinte donc. J'attends de voir le prochain polar de l'auteur pour me faire un avis concret. 
Dans tous les cas, comme je l'ai précisé au début de ma chronique, le style de Patrice est vraiment magnifique. Les descriptions de la Polynésie merveilleuses. On a envie d'y aller, voir même de s'y installer. Un dépaysement total donc! 
Je vous laisse vous faire votre propre opinion sur cette lecture ;-)