mardi 26 avril 2016

Soul of London de Gaëlle Perrin Guillet - Editions Fleur Sauvage

**** Chronique de Jess ****
 
 
4ème de couverture
 
 
Londres, 1892.
Un climat de peur.
Un flic qui boîte et un jeune orphelin.
Tous deux face à un meurtre...
... dont il ne fallait plus parler.

Jouant avec un côté « Sidekick », Soul Of London nous plonge dans une atmosphère londonienne fort bien documentée. Ce nouveau thriller, de Gaëlle Perrin, se révèle être aussi distrayant qu'angoissant
.
 
 

J'ai connu Gaëlle Perrin avec son polar "Haut le Choeur" qui m'avait vraiment beaucoup plu. Je me suis jetée sur son dernier polar car vu les bonnes critiques je me doutais que j'avais entre les mains une pépite encore une fois.
 
Une machine à remonter le temps....
 
Ce nouveau roman vous embarque dès les premières pages dans une autre époque, un autre pays : Londres en 1892. Tout y est pour nous dépayser et avoir l'impression de lire un livre écrit à cette époque. Le style, les descriptions, la culture... C'est bien simple, Gaëlle a réussi l'exploit de nous faire voyager dans le temps avec son écriture.
 
Deux enquêtes pour un seul homme....
 
Tout commence par des chiens retrouvés mutilés dans l'Underground de Londres, là où seul les vagabonds vivent.
Henry, condamné à enquêter sur des affaires insipides à cause d'un accident qui l'a rendu handicapé va vite se trouver happé par cette enquête qui n'est pas si banale que ça.
 
Il reçoit dans le même temps la visite, un soir d'une femme dont la sœur a été assassiné dans un mauvais quartier de Londres. L'affaire a vite été classé en vol qui a mal tourné et est maintenant close. Alice va demander à Henry d'enquêter discrètement afin de connaître la vérité sur la mort de sa sœur.
Avec l'aide de Billy, un orphelin qu'il a pris sous son aile, Henry va chercher la vérité.
Nous avons donc deux histoires donc qui vont ramener Henry sur le terrain.
 
 
Je dois dire que j'ai été enchanté de ce polar, j'aime quand un auteur me fait voyager, que ce soit dans le temps ou dans un autre pays. Ici, je suis gâtée car les deux sont réunis et c'est une vraie réussite. Cela aurait pu être casse-gueule d'écrire un livre à cette époque et surtout dans un autre pays que la France, mais l'auteure s'en sort à merveille! A croire qu'elle a vécu dans une vie antérieure dans le Londres du 19ème siècle.
 
Si vous aimez les romans d'époque du style de Conan Doyle, je ne peux que vous conseillez le dernier né de Gaëlle Perrin vous ne serez pas déçu!
 
Si vous ne connaissez pas les autres romans de Gaëlle Perrin, je vous conseille également Haut le chœur qui est également un super polar!
 
Ma première rencontre avec Gaëlle au salon de Templemars
 
 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire