vendredi 17 juin 2016

Jules de Didier Van Cauwelaert - Editions Albin Michel

**** Chronique de Jess ****
 
4ème de couverture :
 
Zibal est un petit génie. Ses inventions auraient d'ailleurs pu lui rapporter des millions mais tout le monde n est pas doué pour le bonheur et Zibal, malgré ses diplômes, se retrouve à 42 ans vendeur de macarons à l'aéroport d Orly.
Un jour, devant son stand, apparaît Alice, une jeune et belle aveugle qui s'apprête avec son labrador Jules à prendre l'avion pour Nice où elle doit subir une opération pour recouvrer la vue. L'intervention est un succès mais, pour Jules, affecté à un autre aveugle, c'est une catastrophe. Jules fugue, retrouve Zibal et, en moins de vingt-quatre heures, devient son pire cauchemar : il lui fait perdre son emploi, son logement, ses repères. Compagnons de misère, ils n'ont plus qu'une seule obsession : retrouver Alice.
Un roman plein de tendresse, mené par un trio digne des plus ébouriffantes comédies hollywoodiennes.
 
 
Voici encore un nouvel auteur que je découvre en vue du salon St Maur en poche qui approche à grand pas.
Je me suis décidée sur Jules dont la 4ème de couverture m'avait emballé.
Et je ne suis pas déçue de mon choix!
 
Un chien pas comme les autres...
Voici donc l'histoire de Jules, un chien pas comme les autres puisqu'il est chien d'aveugle. Il est le chien d'Alice, une jeune trentenaire aveugle. Elle est devenue aveugle suite à la suite d'une agression à l'acide. Ils ont un lien fusionnel tous les deux au point que quand Alice recouvre la vue à la suite d'une greffe de cornée il se retrouve séparer.
 
Un chien version Cupidon....
En partant à Nice pour son opération, Alice fait la rencontre de Zibal, un quadra un peu loufoque qui travaille au stand Ladurée, job alimentaire pour ce scientifique qui n'a qu'un but : changer le monde avec ses bactéries de yaourt. Il les sort d'une situation embarrassante et devient par la même occasion le héros de Jules.
Zibal tombe sous le charme de la belle Alice et se demande comment la revoir.
Jules va être celui qui va les rapprocher.
 
Une liaison à 3...
Mais malheureusement, Alice n'est pas seule dans la vie. Elle partage sa vie avec Fred. Quand Alice retrouve la vue, elle perd peu à peu les repères qu'elle pouvait avoir. Fred la sent partir, s'éloigner et va peu à peu laisser la place à Zibal.
 
Un livre agréable à lire, qui se lit très vite. L'auteur connaît très bien le sujet de ses chiens d'aveugle, formidable chien qui sont une aide précieuse pour les aveugles.
Je pense que je lirais d'autres livres de cet auteur car j'ai beaucoup aimé le style.
 
 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire