mercredi 21 septembre 2016

La poule borgne de Claude Soloy - Editions Lajouanie

4ème de couverture
L’homme est jeune et partage sa vie entre son boulot de manoeuvre et des visites coquines à l’accorte mais peu farouche Geneviève. Cette très, très jeune fille, distrait les consommateurs du bistrot de ses parents adoptifs en les laissant se glisser sous le comptoir pour se rincer l’oeil et plus si affinités… Tout irait donc pour le mieux dans le plus glauque des mondes, si l’homme - précision indispensable - borgne ne tombait amoureux de l’apprentie péripatéticienne ; si son oeil crevé par un père confit dans l’alcool ne le tourmentait plus que de raison ; si deux souteneurs venus de la capitale n’espéraient enrôler Geneviève à son corps plus ou moins défendant ; si une infirmière plus portée sur les câlins que sur les pansements n’entrait dans la danse ; si sa soeur…

Bref, dans la drôle de tête de l’homme, tout s’embrouille, tout s’enchevêtre. Et c’est sous l’oeil unique, eh oui !, de sa poule de compagnie, qu’il se laisse emporter par ses démons. Bientôt les cadavres s’accumulent.

Un curieux enquêteur s’ingénie à démêler les noeuds de ce maelström de sang, de fureur, de sexe et de désespoir…



Mon avis

Je remercie les éditions Lajouanie pour cette nouvelle lecture ! :) J'en profite pour saluer les jolies couvertures des romans qui sont toujours étroitement liées aux histoires ;)

Claude Soloy nous raconte l'histoire d'un homme nommé Macon et qui a une particularité. Il est borgne depuis sa jeunesse à cause de son père. Le borgne a une poule de compagnie qu'il a baptisé "Saloperie" et qu'il a plus ou moins domestiqué. Leur point commun ? Ils sont borgnes tous les deux ! En effet, lors de leur rencontre, il est rentré en collision avec et Saloperie a perdu son oeil dans la bataille !
Dès lors, un vrai dialogue se crée entre eux, elle sur sa petite table en guise de perchoir avec la mission de pondre son oeuf quotidiennement.

Macon a ses habitudes au bar "La Louvette" mais il y va aussi surtout pour Geneviève dont il est tombé éperdument amoureux. Geneviève qui l'appelle son "petit mari" mais qui accorde aussi ses faveurs aux autres consommateurs sous la houlette des ses parents adoptifs.
Seulement, un jour, deux gars débarquent au bar et là tout change, une vraie pagaille va s'installer.
Tous les mauvais souvenirs de sa jeunesse resurgissent, sa mère soumise et battue, les regards appuyés en direction de sa soeur et l'accident qui l'a rendu "cyclope"...

Et puis, nous avons Dumbo (a cause de ses oreilles) qui va devoir résoudre un meurtre. Mais Dumbo résout les enquêtes avec des moyens loufoques dont ses réflexions intérieures.

Ce livre fait partie des pépites des Editions Lajouanie, Claude Soloy ne fait pas dans la dentelle et nous livre un roman atypique avec un langage propre à lui-même. Un vrai dialogue de chartier, tour à tour, brusque, cru et vulgaire avec chaque personnage tirant la couverture à lui-même. Son écriture déroutante ne nous épargne rien. Claude Soloy réalise avec brio un roman innovant qui mérite d'être lu.

Un roman policier mais pas que... car on suit principalement la vie d'un borgne (il fallait oser!) dans son petit village avec son lot de "saloperies" (prostitution, règlement de compte, violence...).

Vous voulez un roman original et qui vous percute, vous choque ? Lisez la poule borgne, un roman qui vous décape de la tête aux pieds. Originalité est le maître mot pour décrire ce roman.

# By Aurélie :) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire