mardi 14 février 2017

Fallait pas... d'Olivier Maurel - Editions Lajouanie

4ème de couverture
Au sortir d’une soirée de beuverie, un chef de groupe de la Brigade des stups menant une vie pour le moins dissolue est sauvagement agressé, et tombe dans le coma. Les enquêteurs privilégient la piste d’une vengeance du milieu, puis celle des contacts bien peu fréquentables de la victime. Sans succès. Quinze ans plus tard le policier sort de son long sommeil. L’affaire est alors, enfin, confiée à Zac Bechler. La première visite du commissaire le conduit dans la villa de son ex-collègue. Sensible au charme de l’épouse dévouée, qui veille sur son mari désormais paraplégique, Bechler promet de tout tenter pour trouver le coupable... et multiplie ses visites. Le malade entre deux crises lui confie que son agresseur revient chaque nuit le terroriser...

Olivier Maurel a imaginé une terrible intrigue faite de faux semblants, de retournements de situations, et de séquences proprement hallucinantes. Il nous entraîne dans un maelström de fureur et de démence et nous propose un final absolument étourdissant. Âme sensible s’abstenir.
 
 
 
Mon avis
Je remercie les éditions Lajouanie pour cette lecture :)

J'ai découvert Olivier Maurel avec "Au-dessus des horizons verticaux" que j'avais adoré ! Ma chronique ici.
 
Mais parlons plutôt de "Fallait pas..."
Stanislas Da Silva est un flic plus que borderline. Il boit, il se drogue mais pas que... Il trompe Marie (sa femme) avec des filles de bars qui n'ont pas froid aux yeux et complétement shootée à la coke. Cependant, à la fin d'une soirée, Stan se fait sauvagement agressé et est laissé pour mort en pleine rue. Cette attaque le plongera dans un coma de 15 ans. A son réveil, il se retrouve paraplégique... Lui qui avait l'habitude de jouir des plaisirs de la vie, se retrouve dans un état misérable et téléspectateur de sa vie... Un échec dur à admettre. Néanmoins, après 15 ans d'attente, la douce Marie est toujours présente et va s'occuper de lui quotidiennement (toilette, repas, soins,...).
Après que plusieurs équipes d'enquêteurs se soient cassé les dents sur cette affaire, c'est notre enquêteur hors pair Zac, qui en est chargé. Celle-ci semble avoir un lien avec la disparition d’un autre collègue et de plusieurs filles à la même époque que l’agression de Stan. Au commencement de l'enquête, Zac et son second rencontrent Marie, et Zac est irrémédiablement attiré par elle...
 
Voilà, je n'ai pas pu m'empêcher d'enchaîner rapidement avec ce second opus d'Olivier Maurel. Cette fois-ci, l'auteur a choisi d'introduire ses chapitres par des paroles de chansons de chanteurs/groupes. Encore une fois, le ton est donné ! :) et c'est bonnnnn !!!!!
 
J'ai adoré retrouvé Zac, notre protagoniste atypique au look peu commun... Nous le retrouvons plus "heureux" dans sa vie personnelle en compagnie de sa fille, Lucie. Il suit même une thérapie pour arrêter de boire ! Tout va bien, jusqu'au jour où il croise le chemin de Marie qui va lui faire ressentir des sensations en dessous de la ceinture, qu'il croyait avoir jusque là oublié...
 
Encore une fois, je suis frappée par l'écriture d'Olivier Maurel. Celle-ci est fluide, rythmée mais surtout chaque scène est tellement visuelle qu'on a l'impression de voir celle-ci se dérouler sous nos yeux. Il intègre des scènes choquantes à la limite de l'horreur qui nous fait forcément réagir. Ses personnages sont toujours aussi bien travaillés et prennent vie sous nos yeux. Je me suis encore plus attaché à Zac. J'ai méprisé Stan jusqu'à en avoir pitié. Je pense également qu'Olivier s'est fait son petit trip avec certaines scènes de sexe en allant toujours plus loin. Son langage est cru, torride mais criant de réalisme ! Vous allez me prendre pour une folle mais j'ai adoré ce mélange de violence/sexe. Bref, tous ses ingrédients réunis vous promettent un roman policier mais pas que... et en effet car c'est bien plus que ça ! Un coup joli de cœur pour ma part pour l'écrivain et pour son personnage.
 
"Fallait pas..." est un diamant à l'état brut ! C'est beau, c'est fort, ça pulse à mort ! Une route toute tracée où il n'y a aucun temps mort, aucune longueur. Une lecture dont vous ne ressortirez pas indemne ! Un auteur à suivre de très près et qui mérite un succès fou !

J'attends maintenant avec impatience la suite des aventures de notre très cher Zac ! :)
# By Aurélie :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire