dimanche 13 novembre 2016

Chacun sa vérité de Sara Lövestam - Editions Robert Laffont, Collection La Bête Noire

4ème de couverture 

« Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi. » Kouplan, détective sans-papiers.

Depuis trois ans, Kouplan est en « situation irrégulière ». Sa demande d’asile a été rejetée par la Suède mais il ne peut rentrer dans son pays, l’Iran, sans risquer sa vie. Dans l’attente d’un avenir meilleur, il lui faut échapper à la vigilance quotidienne des autorités, tout en gagnant assez d’argent pour subvenir à ses besoins : ex-journaliste, il songe à poursuivre dans l’investigation. Un jour, il propose ses services sur Internet et une femme lui répond : sa fille de six ans a été enlevée. Cette enquête va le précipiter dans le Stockholm underground, ces recoins de la ville ou les clandestins sont des proies faciles pour les criminels…

Premier volet de la tétralogie Kouplan, Chacun sa vérité a reçu le prix de l’Académie suédoise des auteurs de polars 2015.


Mon avis

Kouplan, détective privé sans papiers, fait paraître une annonce pouvant aider les particuliers sans qu'ils demandent l'aide de la police. Pernilla qui ne veut justement rien avoir à faire avec la police, décide de faire appel à ses services. Kouplan va devoir retrouver Julia, sa fillette de 6 ans enlevée en pleine rue sans que personne s'en aperçoive... Kouplan qui cherche à tout prix à ne pas se faire remarquer, va se fondre dans la masse ; il joue au chat et à la souris avec tout son entourage pour ainsi mener à bien sa propre enquête. Que cache Pernilla ? Pourquoi ne veut elle pas l'aide de la police ? Cette affaire en cacherait-elle pas une autre ? et pourquoi Kouplan qui joue avec son physique en se faisant parfois passer pour un enfant et non un adulte ? Les apparences sont parfois trompeuses... 

Dès que j'ai reçu "Chacun sa vérité" de Sara Lövestam, je me suis empressée de le lire. Comme vous avez pu le constater, j'aime beaucoup les romans nordiques :) A mon sens, celui-ci ne pouvait faire exception. Et en effet, Sara remporte sa victoire avec succès.

Tout commence par la préface de Marc de Gouvenain qui révèle beaucoup de choses sur Sara Lövestam et son oeuvre. Une préface qui en dit long et qui introduit très bien notre sujet majeur dans ce polar. L'auteur nous explique qu'elle tire son inspiration des gens (pour la plupart des immigrés) ; ils lui racontent leurs propres histoires. Ainsi Sara s'imprègne de leurs récits et les écrit à sa façon noir sur blanc. 

L'auteure écrit un "roman polar", pourquoi me demanderez-vous ? Pour moi, l'histoire principale se concentre sur le quotidien de notre cher détective Kouplan. L'enquête n'est que secondaire car c'est son gagne-pain mais elle nous permet aussi de mieux connaître en quelque sorte le personnage principal qu'est Kouplan. 

Sara aborde des sujets tels que la clandestinité, l'identité,... De plus, l'auteure ne fait pas les choses comme tout le monde. Elle se différencie déjà avec son personnage principal qui n'est autre qu'un détective privé sans papiers et à ce jour, je n'ai jamais lu de livre avec un enquêteur qui n'entre pas dans la légalité. Dans la plupart des romans policiers, nous avons affaire à un flic usé, alcoolique et rempli de clichés, mais là c'est tout autre ! Sara arrive à nous mettre dans la peau de Kouplan, et du coup, on fait comme lui, on se fond dans la masse, on devient un vrai caméléon. 

J'ai juste une petite remarque négative, j'ai vu arriver la fin de l'enquête mais cela ne m'a pas pour autant gâché ma lecture car à la fin du livre, Sara réalise un vrai tour de maître auquel on ne s'y attend pas du tout. Je suis restée complètement scotchée !! Un mystère peut toujours en cacher un autre ;) 

Un polar comme je les aime, rondement mené avec ses chapitres courts et une écriture fluide. Ce livre est un vrai page-turner ! "Chacun sa vérité" se dévore sans que vous ayez le temps de dire "ouf"!

Si vous aussi, vous voulez lire un polar et suivre les aventures de Kouplan, lancez-vous car l'intrigue n'est pas forcément où on l'attend !

"Chacun sa vérité" est une tétralogie dont j'ai hâte de connaître la suite ! Un joli coup de cœur pour l'auteure :) Je compte bien lire ses précédents livres.

# By Aurélie :)
 
 

**** Chronique de Jess ****

 
A mon tour de vous donner mon avis sur le livre de Sara Lövestam. J'ai tardé à le lire mais c'est enfin chose faite.
 
Kouplan est sans papier. Il a quitté l'Iran pour la Suède pensant trouver la paix. Mais c'est la peur qui le taraude tous les jours. Peur de la police, peur d'être renvoyé dans son pays. Il décide de devenir détective privé. Sa première affaire sera d'enquêter sur la disparition de Julia 6 ans. Sa mère n'a pas voulu prévenir les autorités. Pourquoi? Pour Kouplan ce n'est pas un problème vu qu'il fuit la police comme la peste.
Kouplan essaie donc de retrouver la trace de la gamine mais c'est très laborieux ce qui donne du coup un côté laborieux et ennuyeux à notre lecture. Il ne va pas se passer grand chose pendant les 3/4 du livre.
L'enquête passe du coq à l'âne sans que l'on comprenne parfois comment Kouplan en est arrivé là. J'ai l'impression que la traduction du livre y joue beaucoup.
 
Nous avons différents points de vue. Tout d'abord Kouplan, son enquête, sa vie personnelle, ses états d'âme, ses interrogations. Pernilla ensuite, la mère de Julia, personnage particulier, j'ai ressenti un malaise la concernant, une peur aussi. Et puis certains chapitres font parler une petite fille qui a été enlevée et qui est séquestrée dans un appartement.
 
Contrairement à Aurélie je pense que les polars suédois ne sont pas fait pour moi. Trop de longueurs, trop lent à mon goût. Il n'y a pas vraiment d'intrigue. L'auteur se concentre plus sur ses personnages qui pour le coup sont très bien travaillés. La lenteur permet de faire connaissance avec eux surtout avec Kouplan qui va devenir un personnage récurrent dans les enquêtes de Sara Lövestam. Mais j'ai du mal à exprimer mon ressenti concernant ce personnage. Détective amateur, immigré sans papier, physique très particulier (il a 28 ans mais en parait 16) difficile pour moi d'avoir un avis sur lui.
J'avais compris dès le départ le dénouement de l'enquête donc aucune surprise côté intrigue. Par contre j'ai été très surprise par la chute du livre. Sur le coup je ne m'y attendais pas du tout!
 
C'est donc un avis mitigé que j'ai sur ce livre. Comme je n'aime pas me faire une opinion sur un seul livre je vais lire la suite et je pourrais ensuite confirmer mon ressenti sur les livres de Sara Lövestam.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire