jeudi 1 février 2018

Les deux soeurs de Jean-Louis Desforges - Editions De Borée

**** Chronique de Jess ****

Lisette Millet a onze ans lorsque la guerre est déclarée. Sous la protection de sa grande soeur, Annie, elle entre au collège, y devient une très bonne élève et fait la rencontre de jeunes garçons.
Une vie ordinaire en apparence ! Car sous cette identité se cache Liesa, Juive autrichienne adoptée par les Millet juste avant le début du conflit. Et cette guerre qui vient d'éclater sera pour Lisette l'amorce d'un long questionnement sur ses origines et sa place dans la société...


C'est avec un grand regret que je referme le livre de Jean-Louis Desforges tellement j'ai passé un moment émouvant en compagnie de Lisette/ Liesa et Annie. Ce livre m'avait fait de l'œil il y a quelques temps et Jean-Louis a eu la gentillesse de me le faire parvenir suite à notre rencontre au salon d'Osny le 20 janvier dernier. Un grand merci donc Jean-Louis pour cette nouvelle lecture et pour votre confiance.
Le sujet de ce livre à savoir la Seconde Guerre Mondiale est une période qui me touche beaucoup. 

Annie a toujours rêvé d'avoir une sœur pour pouvoir partager ses jeux et ses secrets. Au début de la Seconde Guerre Mondiale ses parents lui annonce qu'une jeune fille va venir vivre chez eux. Pourquoi? Comment? D'où vient cette jeune fille? Pourquoi n'a-t-elle plus de parents? Tant de questions trottent dans la tête d'Annie. Mais il va falloir être patiente et apprivoiser cette nouvelle sœur. Liesa , jeune juive a fui son pays l'Autriche où l'envahisseur allemand a débarqué pour commencer son funèbre dessein. Ses parents ont été emprisonnés dans les camps et il y a peu d'espoir de les revoir vivants. Pour Annie tout cela lui semble a des années lumières de ce qu'elle vit à la ferme de ses parents. La guerre n'a pas encore frappé dans son petit village du Vercors.
Il va falloir beaucoup de courage et de travail à Liesa pour s'adapter à sa nouvelle vie. Il est en effet compliqué pour cette enfant de trouver ses marques car avec son accent allemand tout le monde la prend pour une nazie et elle doit fuir les allemands car elle est juive.
Une profonde affection va se développer entre les deux jeunes adolescentes. Elles ne se quitteront plus d'une semelle et deviendront bien plus que des sœurs de sang mais des sœurs de cœur.

Elles vont traverser les épreuves côte à côte. Leur amour plus fort que tout. Lisette va trouver une véritable famille qui va l'aimer comme sa propre enfant. Mais le passé est dur à oublier surtout un passé comme celui de Lisette. Comment se construire quand on a perdu son identité à cause d'une guerre qui nous a volé nos parents et notre vie ? Malgré l'amour de sa nouvelle famille et d'Annie elle va toujours chercher à se trouver. Entre la religion chrétienne et juive son cœur balance.
L'auteur nous retrace la Seconde Guerre Mondiale de ses prémices à sa fin. Il continuera par la guerre qui confrontera la Palestine et Israël.

Il nous raconte toutes ses guerres qui ont séparé des familles entières. Toutes les conséquences qu'elles vont engendrer même aux survivants. D'ailleurs une autre auteure de chez De Borée avait abordé ce thème de la reconstruction après la guerre dans son roman "L'impossible oubli" de Christine Navarro (j'espère que Jean-Louis m'excusera la digression et la comparaison mais c'est aussi un livre que j'ai adoré).

Ce livre est une petite merveille. L'amour transpire entre chaque page. L'amour fraternel entre deux sœurs qui ne le sont pas vraiment mais que la guerre a rapproché. L'amour pour sa famille aussi et pour sa région. Le Vercors y est admirablement décrit. On a envie d'aller courir dans la campagne avec Lisette et Annie. L'auteur nous fait aussi revivre les premiers amours, les premiers émois, les premiers chagrins qui pendant la guerre prennent des tournures dramatiques.
Un livre que je vous conseille vivement.


Mes autres chroniques des livres de Jean-Louis Desforges :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire