mardi 27 février 2018

Que le diable soit avec nous de Ania Ahlborn - Editions Denoël

**** Chronique de Jess ****
 
Un conte horrifique où la violence et la folie affleurent à chaque page...
Deer Valley, Oregon. Le jeune Jude Brighton a disparu depuis trois jours. Les autorités commencent à perdre espoir, et la thèse d'une fugue laisse progressivement la place à des hypothèses plus inquiétantes. Malgré son jeune âge, Steve Clark, le meilleur ami de Jude, est bien conscient de cela. Grand fan de séries policières, il sait que chaque minute qui passe est capitale. D'autant plus que ce drame n'est pas le premier à frapper Deer Valley. Un jeune garçon a été retrouvé mort dix ans plus tôt, son corps atrocement mutilé. Sans oublier tous ces animaux domestiques disparus sans laisser de trace... Lorsque Jude réapparaît de façon tout à fait inattendue, tous pensent que la vie va reprendre son cours. Mais Steve se rend vite compte que quelque chose ne va pas. Et si le garçon qui était mystérieusement ressorti des bois n'était pas vraiment Jude ?


 
 
 
Je remercie les Editions Denoël pour cette nouvelle lecture.
 
Stevie et Jude sont inséparables. Stevie a 10 ans et Jude 2 ans de plus. Ils sont cousins et meilleurs amis et ne peuvent compter que sur l'un et l'autre. Jude est de nature un peu violente et a déjà eu droit à des rappels à l'ordre. Mais il a l'excuse que son père est décédé pour expliquer sa mauvaise conduite.
Quant à Stevie, son père les a abandonné en lui faisant penser qu'il partait à cause de son comportement. C'est vrai que Stevie est un peu bizarre, il bégaye, voit des choses qui n'existent pas au point où il en arrive à se mutiler, il a une sorte de syndrome Gilles de la Tourette et il n'a pas d'amis à part Jude. Même son frère ne le supporte pas, et je ne parle même pas de son beau-père qui passe ses nerfs sur lui à longueur de journée sans que sa mère ne dise quoique se soit.
 
Le jour où Jude disparaît mystérieusement tout s'écroule autour de Stevie. Lui qui est fan des émissions policières à la TV va tout faire pour retrouver son cousin. Surtout que tout le monde pense que Jude a fugué et du coup les recherches sont entreprises plus ou moins efficacement. Stevie enquête donc de son côté et ce qu'il va découvrir dans la forêt va lui glacer le sang et hanter ses nuits. Est-ce que Jude serait allé dans cette ancienne maison abandonnée dans la forêt? Pourquoi personne n'a d'animal de compagnie en ville alors qu'il y a pleins de chats errants?
Et puis un jour Jude rentre chez lui comme si de rien n'était. Sauf que si c'est bien lui en apparence il se trouve que psychologiquement ce n'est plus le même. Que s'est-il passé pendant sa disparition? Stevie va tout faire pour comprendre ce qu'il s'est passé et retrouver son meilleur ami.
 
Cette histoire est du point de vue de Stevie. Nous sommes dans sa tête, dans ses pensées, dans ses paroles chevrotantes. Nous comprenons son désarroi lorsqu'il essaie de faire comprendre à tout le monde ce qu'il se passe et que personne ne le croit. J'ai eu envie de le secouer parfois. Lui dire de se calmer et d'essayer de parler correctement et d'arrêter de parler comme un débile. J'ai pu comprendre les réactions de ses proches car il ne doit pas être facile d'avoir un enfant qui n'arrive pas à s'exprimer et qui montre des signes de folies avec ses hallucinations. Et pour Stevie c'est encore plus dur car justement avec son passif personne ne croient ce qu'il pense avoir vu dans la forêt. Personne n'a l'air de voir que Jude n'est plus le même et que son apparence se détériore.
 
L'ambiance de ce livre est vraiment angoissante. Les visions de Stevie sont carrément flippantes. L'auteur a su donné une atmosphère étouffante un peu à la Stephen King (moi qui déteste Stephen King pour le coup j'ai apprécié cette lecture). Ce livre est très visuel. On imagine bien le petit patelin paumé au fin fond des Etats-Unis avec des familles qui survivent plus qu'ils ne vivent. La famille de Stevie est assez caricaturale avec le beau-père un peu beauf qui passe son temps à boire, hurler, et tripoter sa pauvre femme qui se laisse faire car sans lui elle n'aurait pas les moyens d'élever ses deux enfants.
 
 
Folie ou réalité ? Dans tous les cas un roman efficace où l'on ne s'ennuie pas une seconde et qui vous fera sûrement faire des cauchemars.
 


 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire