mercredi 25 novembre 2015

Une vraie famille - Valentin Musso - Editions Seuil

**** Chronique de Jess ***




4ème de couverture :

Il s'appelle Ludovic, c'est du moins le prénom qu'il a donné. Un jeune homme simple et sans histoires. En apparence. Les Vasseur, un couple de Parisiens retirés dans leur résidence secondaire en Bretagne à la suite d'un drame personnel, l'engagent pour quelques travaux de jardinage. Le mystérieux garçon sait rapidement se rendre indispensable et s'installe dans leur vie. Quand les Vasseur commencent à se poser des questions et à regretter de lui avoir ouvert leur porte, il est déjà trop tard. Mais ce qu'ils ignorent, c'est que leur cauchemar n'a pas encore commencé. Car la véritable menace qui pèse sur leur maison n'est pas du tout celle qu'ils croyaient. Avec ce thriller glaçant, plongée en eaux troubles d'un couple ordinaire et d'un jeune homme en quête d'une vraie famille, Valentin Musso donne le meilleur de son talent, après le succès du Murmure de l'Ogre (Seuil, 2012) et de Sans faille (Seuil, 2014).



Mon avis :

Ce livre est le deuxième que je lis de Valentin Musso. Le premier était « Sans faille » que j’avais beaucoup aimé.

J’avais lu beaucoup de bien de son petit dernier et c’est donc avec plaisir que je l’ai ouvert.
J’ai été directement happé par l’histoire et je dois dire qu’encore une fois j’ai eu du mal à le lâcher.

L’histoire commence par une fusillade dans une université. On se demande pourquoi l'histoire commence comme ça mais on comprend vite dans la première partie du livre pourquoi.

En effet le livre se compose en 3 parties, 3 points de vue différents de l'histoire ce qui donne un petit côté original et une façon différente d'appréhender l'histoire et le pourquoi final.

La première partie est le point de vue de François, une des victimes de la tuerie de l'Université, où il était professeur d'Histoire. 

Lui et sa femme ont décidé de partir un temps se reposer et se remettre de ce qui leur est arrivé dans leur maison de Bretagne. 
Il rencontre un jeune homme, Ludovic, qui va vite prendre beaucoup de place dans leur vie. Homme à tout faire qui va finir par vivre dans leur maison d'amis le temps de refaire à neuf la maison d'amis.
François nous décrit son quotidien, et son ressenti vis-à-vis de ce jeune homme un peu particulier, pas très bien élevé, un peu gauche. Le doute commence va commencer à s'immiscer en lui. 
Mais attention, le danger ne vient peut-être pas d'où l'on pense...

La deuxième partie est le point de vue de Ludovic. On va redécouvrir le jeune homme différemment. Comprendre pourquoi il est comme il est et comment il va réagir à certaines choses qui vont se passer. 
On va finalement s'y attacher malgré la première impression négative qu'on aurait pu avoir avec le point de vue de François.

Et enfin la troixième partie est le point de vue de Mathilde, la femme de François, mais sur ce dernier point je n'en dirais pas grand chose pour ne pas vous gâcher l'histoire, ni l'intrigue. Nous allons redécouvrir aussi ce personnage peu présent dans le point de vue de son mari, un peu plus dans celui de Ludovic et comprendre encore plus Mathilde de son point de vue personnel. 

Valentin Musso nous livre un polar psychologique époustouflant, un huit clos très bien ficelé avec des personnages très bien travaillés (ils ne sont pas nombreux mais ont tous un petit quelque chose).

On pense connaitre les victimes d'une tuerie mais au final il y a toujours des victimes collatérales et il faut faire attention aux conséquences si on n'y prend pas garde. 

Je vous le conseille vivement. Un coup de coeur pour moi! 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire