samedi 15 juillet 2017

Ne dis rien à papa de François-Xavier Dillard - Editions Belfond


**** Chronique de Jess ****

Quatre jours et quatre nuits se sont écoulés avant que la police ne retrouve la victime dans cette ferme isolée. Quatre jours et quatre nuits de cauchemars, de douleurs et de souffrances, peuplés de cris et de visons imaginaires en face de ce jardin dans lequel elle a été enterrée vivante.

Sur un autre continent, loin de cet enfer, Fanny vit avec son mari et leurs jumeaux Victor et Arno. Leur existence bien réglée serait parfaite si elle ne percevait pas, au travers des affrontements qui éclatent sans cesse entre ses enfants, chez l'’un, une propension à la mélancolie et, chez l’'autre un véritable penchant pour le mal. Chaque jour elle se dit qu'’elle ne pourra plus supporter une nouvelle crise de violence, ces cris qui la replongent au cœoeur d'’images qu'’elle voudrait tant oublier... À n'’importe quel prix…

Et lorsqu'’un nouveau voisin s’'installe dans la grande maison, elle souhaite offrir le portrait d’'une famille parfaite. Mais chaque famille a son secret et le sien est le plus terrible qui puisse exister.



Voici un livre que j'attendais avec impatience de lire. Je n'ai même pas suivi le conseil de François-Xavier d'attendre d'avoir accouché pour le lire tellement j'avais hâte de commencer l'histoire. J'ai tellement aimé tous les livres de François-Xavier que pour moi c'était une évidence que j'aimerais aussi celui-ci.
Je referme ce livre avec déception. Déception car je m'attendais à recevoir une claque comme dans Fais-le pour maman. Ma déception a été que j'avais tout compris dès les 50 premières pages, toute la trame, le coupable, le pourquoi et le qui est vraiment qui.
L'histoire se découpe entre passé et présent, et entre les différents personnages qui forment ce roman. Une histoire à tiroirs. Nous avons Fanny, fleuriste célèbre qui vit maritalement avec Mickael, peintre et leur jumeaux de 9 ans, Victor et Arno. On sent qu'il se cache quelque chose dans cette famille qui veut paraître parfaite. Il y a aussi leur nouveau voisin, Glenn, jeune pianiste célèbre qui vient de s'installer.
Et d'un autre côté nous avons une enquête criminelle. Des médecins sont tués de façon horrible. Dubois et Michaud vont tenter de retrouver le coupable.
Et entre les deux nous avons le passé avec un drame familial en Australie. Un mère a tué ses enfants et son mari et s'est envolé. Mais l'un des enfants a survécu au drame.
Nous avons aussi le passé d'Hélène, jeune étudiante qui a vécu un drame pendant ses études.
Nous nous doutons bien que tout est lié et assez vite donc nous comprenons tout.
Je pense que l'auteur a fait exprès de découper son roman de telle sorte qu'on comprenne rapidement l'histoire. Peut-être que finalement son but était de décrire la noirceur et le psychologique. Car ce roman est très noir, voir glauque. Il dépeint le pire de ce qu'une mère peut faire à ses enfants et sa famille. Le pourquoi est bien sûr psychologique, les suites et conséquences d'un événement qui ne peut que vous marquer dans la chair et l'esprit.
Le psychologique est donc le point fort de ce thriller. François-Xavier est très bon de ce côté là. La tension est aussi présente tout au long du livre, on ressent de l'angoisse pour certains personnages et le calvaire qu'ils peuvent ressentir. Le style de l'auteur est toujours aussi addictif et les pages se tournent s'en que l'on s'en rende compte. D'ailleurs je l'ai quasi lu en une soirée c'est vous dire.
Bon je m'attendais quand même à avoir un petit ou gros rebondissement de dernière minute mais malheureusement non.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire