vendredi 24 mars 2017

J'ai toujours cette musique dans la tête d'Agnès Martin-Lugand - Editions Michel Lafon

**** Chronique de Jess ****
 
Yanis et Véra ont la petite quarantaine et tout pour être heureux. Ils s'aiment comme au premier jour et sont les parents de trois magnifiques enfants. Seulement voilà, Yanis, talentueux autodidacte dans le bâtiment, vit de plus en plus mal sa collaboration avec Luc, le frère architecte de Véra, qui est aussi pragmatique et prudent que lui est créatif et entreprenant. La rupture est consommée lorsque Luc refuse LE chantier que Yanis attendait. Poussé par sa femme et financé par Tristan, un client providentiel qui ne jure que par lui, Yanis se lance à son compte, enfin.

Mais la vie qui semblait devenir un rêve éveillé va soudain prendre une tournure plus sombre. Yanis saura-t-il échapper à une spirale infernale sans emporter Véra ? Son couple résistera-t-il aux ambitions de leur entourage ?


 
 
 
A chaque fois que sort un nouveau roman d'Agnès Martin-Lugand je me jette dessus car je sais que ce sont de magnifiques romans qui font des excellentes pauses polar. J'avais énormément aimé ses quatre précédents romans.
J'ai trouvé celui-ci très différent de ce que l'auteure a pu écrire auparavant. L'auteure nous parle évidemment de sujets qu'elle a l'habitude de traiter : l'amour, la séparation, la famille, l'amitié.
 
Véra et Yanis sont mariés depuis bientôt 10 ans. Ils ont trois enfants adorables : Joachim, Ernest et Violette. Ils représentent la famille et le couple parfait. Ils sont amoureux comme au premier jour.
Yanis travaille dans un cabinet d'architecte avec Luc le frère de Véra. Quand Yanis et Luc rencontre Tristan qui a plusieurs bâtiments à refaire, les deux hommes ne vont pas du tout être d'accord sur le projet.
Tristan est très emballé par ce que propose Yanis. Luc, lui ne souhaite pas donner suite au projet. Yanis décide donc de démissionner et de se mettre à son compte avec l'aide de Tristan. Véra va tout faire pour le soutenir dans son nouveau projet même si pour cela elle va se fâcher avec son frère.

Mais la nouvelle vie de Yanis va bouleverser leur vie de famille et Tristan va être de plus en plus présent. Qui se cache réellement derrière la façade de Tristan? Pourquoi est-il aussi gentil avec leur famille? Fait-il tout ce qu'il fait seulement par amitié? Véra au début se méfie de ce nouvel ami.
 
Je ne m'attendais pas du tout a ce que l'histoire prenne un tournant comme il en a prit un. J'avais un scénario autre dans la tête sur le déroulement de l'histoire. J'ai trouvé par contre la relation Véra - Yanis un peu improbable, mais bon c'est un roman et pas la vraie vie. Après ce genre de couple existe peut-être mais dans ces cas là il faudrait m'en présenter pour me faire changer d'avis ;-)
Le rebondissement en fin de roman est très bon mais j'aurais aimé que l'auteure aille plus loin et que ça dure un peu plus longtemps. J'ai quand même ressenti pleins d'émotions pendant ma lecture. J'ai pu comprendre ce que ressentais Véra parfois, sa colère, sa peine, sa déception, sa peur. Idem pour Yanis, j'ai ressenti pour lui de la peine, de la colère, j'ai eu envie de le secouer.
 
Les personnages sont toujours aussi bien travaillés et l'histoire prenante. Mais je ne l'ai pas autant aimé que les romans précédents. J'en attendais peut-être un peu trop.

Ma chronique de Désolée je suis attendue ici

Détails sur le produit

  • Broché: 360 pages
  • Editeur : Michel Lafon (16 mars 2017)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire