jeudi 23 mars 2017

La fille d'avant de JP Delaney - Editions Mazarine

**** Chronique de Jess ****

C’'est sans doute la chance de sa vie : Jane va pouvoir emménager dans une maison ultra-moderne dessinée par un architecte énigmatique… avant de découvrir que la locataire précédente, Emma, a connu une fin aussi mystérieuse que prématurée. À mesure que les retournements de situation prennent le lecteur au dépourvu, le passé d'Emma et le présent de Jane se trouvent inextricablement liés dans ce récit hitchcockien, saisissant et envoûtant, qui nous emmène dans les recoins les plus obscurs de l'obsession.
 
 
 Je remercie Netgalley pour cette lecture.

Ce livre se présente sous la forme d'une alternance de chapitre entre avant (Emma) et maintenant (Jane). Nous alternons donc passé et présent pour comprendre ce qu'il se passe vraiment dans cette maison et savoir ce qu'il s'est passé avec Emma.

Suite au cambriolage de leur appartement, Emma et Simon cherchent un nouveau logement. Mais tout est hors de prix à Londres. Leur agent immobilier leur propose de visiter une maison qui pourrait leur convenir mais le problème c'est que le propriétaire ne laisse pas n'importe qui y habiter. Il a établit plus de 200 règles pour pouvoir vivre dans cette maison. Et si l'une des règles n'est pas respectée les locataires devront partir. Mais tout d'abord il faut qu'ils soient sélectionnés ce qui va pour leur bonheur leur arriver. Mais tout ne va pas se passer comme prévu et Emma va mourir. Accident ou meurtre? La prochaine locataire, Jane, va tout faire pour le savoir.

Jane, suite à l'accouchement de son bébé mort-né décide de prendre un nouveau départ. En cherchant un nouvel appartement, son agent immobilier lui trouve une maison pas comme les autres. Elle va vite être imprégnée de l'atmosphère sereine de la maison. Mais pour combien de temps avant que les fantômes du passé ne ressurgissent?

J'aime beaucoup les thrillers psychologiques même si certains m'ont pas mal déçu. Celui-ci est un bon livre, avec une bonne histoire. Il y a pas mal de manipulations et de rebondissements auxquels je ne m'attendais pas. Certains personnages que j'appréciais dès le début m'ont ensuite paru détestables. L'auteur a su vraiment créer un univers particulier avec cette maison. On a vraiment l'impression en lisant ce livre d'y vivre nous aussi et d'avoir peur d'enfreindre une règle.
Le propriétaire lui-même est une énigme. Beau, intouchable, maniaque, intransigeant et colérique, il nous réserve quelques surprises.

Pour ceux qui compare ce livre à La fille du train ou Les apparences je ne sais pas s'ils ont raison (en tout cas j'ai détesté ces deux livres) si ce n'est l'alternance entre passé et présent (Les apparences). Dans tous les cas cette histoire est plus qu'originale et je ne m'attendais pas du tout au dénouement final!
Un thriller qui se lit facilement et rapidement malgré les plus de 400 pages.
Je vous laisse vous faire votre propre opinion. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire