mardi 5 décembre 2017

Sous son toit de Nicole Neubauer - Editions Robert Laffont, Collection La Bête Noire

4ème de couverture
Quand l’avocate Rose Benninghoff est retrouvée morte dans son appartement à Munich, la gorge tranchée, le commissaire Waechter semble tenir le coupable idéal : Oliver Baptiste Junior. Le garçon de quatorze ans était tapi dans le sous-sol de l’immeuble, les mains couvertes de sang. Manifestement battu par son père, un homme que la victime avait fréquenté, Oliver prétend n’avoir aucun souvenir de la soirée qui a précédé le crime.
Par ce rude hiver, le plus froid depuis des années, le commissaire Waechter et son équipe organisent une redoutable chasse à l’homme pour démasquer le meurtrier. Mais le mystère qui entoure Rose, secrète et insaisissable, les ralentit autant que la neige qui recouvre la ville…


 Mon avis
Je remercie les éditions Robert Laffont pour cette lecture.
 
Rose Benninghoff, grande avocate réputée est retrouvée morte dans son appartement. Le suspect principal est Oliver Baptiste, un adolescent de 14 ans. Celui-ci n’est autre que le fils de son ex-compagnon. Oliver est retrouvé les mains pleines de sang...tétanisé dans la cave...présentant des blessures importantes et ne se souvenant de rien... Que s'est-il donc passé ? Le coupable est-il sous nos yeux ? Quel est le mobile ? L’équipe de Waechter va essayer de démêler le vrai du faux dans cette affaire peu commune et où les suspects ont le bras long... Comment mener une enquête quand la hiérarchie s’oppose aux procédures lambdas ? 

L’auteure a choisi d’aborder des thèmes puissants avec les liens de la famille, les blessures internes des enfants maltraités mais aussi les relations complexes au sein d’une même famille.

« Sous son toit » augurait un bon polar. L’ambiance glaciale et lente rappelle les polars nordiques  que j’affectionne tant. Ce livre pouvait que me plaire. Un meurtre arrive très vite, l’enquête se met en place tout doucement, comme le dicton le dit « lentement mais sûrement ». Et pourtant ça ne l’a pas fait. Je ressors de cette lecture déçue car l’atmosphère glaciale n’a pas eu l’effet tant attendu de ma part. L’enquête n’a fait que piétiner/stagner au choix. Alors oui j’aime les lenteurs mais quand elles sont justifiées (bien sûr ceci n’engage que moi), mais ce que j’apprécie dans tout cela c'est l’enquête qui avance lentement tout en nous tenant tout le long en haleine. Et malheureusement ici l’enquête présente dans cet opus ne m’a pas tenu et a fini par me lasser. La fin arrive lentement sans éclats.

De plus les personnages ne sont pas attachants, on n’éprouve pas d’empathie pour eux. Toutefois, le trio d’inspecteurs hors normes est son atout majeur. Chacun a ses démons mais surtout pour une fois ils ne sont pas caricaturés. L’auteure m’a donné envie d’en savoir davantage sur ce trio d’inspecteurs et leurs passés réciproques.

En conclusion, une histoire bien menée sur le début mais  qui fini par s’essouffler comme si l’auteure ne savait plus où donner de la tête. Peut-être qu'un rythme plus rapide sur certains passages (et plus de rebondissements) aurait été nécessaire afin de donner une autre dimension à cette histoire...
 
 By Aurélie :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire