samedi 14 avril 2018

L'homme qui rêvait d'être Dexter de Stéphane Bourgoin - Editions RING

**** Chronique de Jess ****


Dans les années 1980, un policier de Miami tue en série des trafiquants de drogue avec un rituel particulier. Manuel Pardo Jr. est un bon père de famille et n'éprouve aucun regret. " J'ai rendu service à l'humanité. Je pouvais les truffer de vingt balles et ça ne m'a jamais empêché de dormir comme un bébé. " Policier à Miami, bon père de famille, aimé par ses proches et serial killer qui sévit pour " une juste cause "...
La fiction imite d'autant mieux la réalité que la troisième saison de Dexter nous présente le personnage d'un procureur tueur en série qui se nomme Miguel Prado Jr., à rapprocher du vrai Manuel Pardo Jr... Mais la fiction peut aussi nourrir l'imaginaire d'un tueur en série. Pour preuve à Edmonton, Canada, en octobre 2008 : Mark Twitchell, un cinéaste qui a tourné un film hommage à Star Wars l'année précédente, produit un thriller où le héros est un serial killer " à la Dexter " qui attire des inconnus dans un garage pour les tuer et les démembrer. Deux semaines après ce tournage, le réalisateur tend un piège à deux hommes dans ce même garage, où il les attaque le visage dissimulé par un masque de hockey. En parallèle, le meurtrier, qui anime une page Facebook au nom de " Dexter Morgan ", écrit un journal intime où il exprime ses fantasmes et décrit ses crimes dans les moindres détails.
Ce document exceptionnel, " SKConfessions ", ainsi que son auto-analyse, " Profil d'un psychopathe ", sont publiés ici pour la première fois.


Je n'ai plus besoin de vous dire que je suis une grande fan de Stéphane Bourgoin et ça depuis des années. Je suis toujours subjuguée par son parcours et par ses recherches dans ce monde noir qui est le milieu des tueurs en série.
Cette fois, Stéphane Bourgoin se penche sur ces hommes qui font justice eux-mêmes. La plupart du temps, ils sont policiers ou anciens policiers mais pas que. Et dans un second temps, il mettra l'accent sur le tueur Mark Twichell un réalisateur qui était fan de Dexter.

Stéphane Bourgoin va remonter le temps et nous présenter plusieurs policiers qui ont marqué l'histoire criminelle.
Manuel Pardo tout d'abord, policier en Floride qui inspira une des saisons de la série Dexter. Il va tuer plusieurs personnes liées aux trafics de stupéfiants. Bon père de famille personne n'aurait pu penser qu'il était un tueur sans scrupules !
Stéphane nous racontera entre temps d'autres meurtriers qui étaient policiers aux USA ou dans d'autres pays. Certains vont user de leur pouvoir pour tuer notamment Gérard Schaefer connu sous le nom de "Sex beast".

D'autres passionnés par la série "Dexter" ont commis l'irréparable pour se rapprocher de leur idole. Le pire de tous est sans doute Mark Twichell. 

Réalisateur de film, Mark Twichell se prenait véritablement pour Dexter. Stéphane  Bourgoin va nous retranscrire les mémoires de cet homme et son arrestation.
Le premier fichier est une analyse psychologique de lui-même où il se décrit comme quelqu'un qui n'a aucune empathie et qui ne ressent aucune culpabilité. 
Le second fichier intitulé "SK confessions" va raconter de A à Z son parcours meurtrier.

Ce document de 42 pages va servir de preuves à charge pendant son procès.
Il raconte comment il a d'abord essayé de tuer une première victime qui heureusement a réussi à s'échapper. S'ensuit la description des étapes de la recherche d'une autre victime, du meurtre de cette dernière et comment il s'est débarrassé du corps !
Je dois vous dire qu'il faut avoir le cœur bien accroché. Les détails de son crime sont tout simplement ignobles.

Encore une fois cette lecture a été dure mais en même temps passionnante. Je sais que c'est contradictoire et je me dis que j'ai vraiment un côté morbide pour lire ce genre de bouquin. Mais je ne peux pas m'empêcher de lire les livres de Stéphane Bourgoin car c'est toujours excellent.

Un livre qui fait froid dans le dos. Avec la retranscription de "SK Confession" on a vraiment l'impression de rentrer dans la tête du tueur qui nous livre ses pensées les plus abominables.

Je remercie les éditions RING pour cette lecture et leur confiance et Stéphane pour nous offrir toujours plus de témoignages ahurissants sur les tueurs en série.


Mes chroniques :




Mes diverses rencontres avec Stéphane qui sont toujours très plaisantes !

St Maur en Poche


Polar Lens


Nemours



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire