jeudi 17 mai 2018

Les jumeaux de Piolenc de Sandrine Destombes - Editions Hugo Thrillers

**** Chronique de Jess ****

 
Août 1989. Solène et Raphaël, des jumeaux de onze ans originaires du village de Piolenc, dans le Vaucluse, disparaissent lors de la fête de l'ail. Trois mois plus tard, seul l'un d'eux est retrouvé. Mort.

Juin 2018. De nouveaux enfants sont portés disparus à Piolenc. L'histoire recommence, comme en macabre écho aux événements survenus presque trente ans plus tôt, et la psychose s'installe. Le seul espoir de les retrouver vivants, c'est de comprendre enfin ce qui est arrivé à Solène et Raphaël. Au risque de réveiller de terribles souvenirs.
 

Je remercie les Editions Hugo Thrillers pour cette nouvelle lecture.

Premier livre que je lis de Sandrine Destombes et je pense que ce ne sera pas le dernier. En voyant l'avis dithyrambique d'une copine blogueuse, je n'ai pas pu m'empêcher de vouloir le lire. Surtout que dès qu'une histoire parle de jumeaux ça m'emballe! J'ai lu beaucoup de polars qui mettaient en scène des jumeaux et en général ce sont toujours des lectures excellentes.

Cette chronique va vous paraître peut-être un peu bizarre mais j'argumenterais ce que je pense comme d'habitude. Ce livre est un méga coup de cœur. Tous les ingrédients d'un bon polar sont réunis. Des rebondissements en veux-tu en-voila, un puzzle quasiment impossible à dénouer.
Un cold case de plus de 30 ans. En 1989, Solène et Raphaël disparaissent sans laisser de trace. Quelques mois plus tard, le corps de Solène est découvert. Pour Jean Wimez, le gendarme en charge de l'enquête à l'époque, l'enfer commence. Il va passer sa vie à se casser les dents sur cette affaire. Dans la vie d'un policier, il y a toujours une enquête qui va le marquer. Pour Jean, c'est l'histoire des jumeaux de Piolenc.
Alors quand une enfant disparaît de nos jours dans la même petite ville, l'angoisse revient. Surtout quand cette petite fille revient deux jours plus tard avec un message de la part de Solène qui est morte 30 ans plus tôt.
 
Jean va aider Julien Fabregas qui a pris sa place à la tête de la gendarmerie. Alors le voilà mon bémol : Fabregas !! Alors je ne sais pas si c'est moi qui l'ait interprété comme ça ou si c'était voulu de la part de l'auteur (faudrait que j'en discute avec elle peut-être) mais j'ai trouvé qu'il était d'une incompétence hors-norme! Plusieurs fois, j'ai bondi en me disant "mais il est bête ou il le fait exprès !?". Ces choix dans l'investigation ont retardé l'enquête.
Par contre, j'ai adoré le personnage de Jean qui m'a fait de la peine. Il a passé la quasi totalité de sa carrière sur cette affaire. Il est devenu ami avec le père des jumeaux et il va enfin peut-être savoir ce qu'il s'est passé il y a 30 ans.
 
Alors franchement ne cherchez pas à dénouer cette bobine de fils car vous n'y arriverez pas. Les rebondissements vont s'enchaîner tout au long du livre pour mon plus grand bonheur. La plume de Sandrine est fluide sans chichi superflus, pas de temps mort ni de longueur. Tout s'enchaîne à la perfection. En plus j'ai appris des choses sur la psychologie et sur les jumeaux en particulier ce qui n'est pas pour me déplaire ;-)
J'avais quand même compris certaines choses (d'où ma déconvenue vis-à-vis de Fabregas). Mais alors le final, mon dieu mais quel final !! Je n'ai jamais lu un bouquin pareil je pense. Mais (oui encore un petit mais) je suis déçue car j'aurais aimé avoir un épilogue un chouille plus long. Car au vu du dénouement, il aurait vraiment été intéressant d'avoir le ressenti de certains personnages sur ce qu'il s'est réellement passé.
Je pense que Sandrine Destombes n'a pas volé son prix. Ce polar est passionnant, intrigant, addictif !
Un seul conseil, foncez!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire