vendredi 18 mai 2018

Serial Killeuse de C.J. Skuse - Editions Denoël

4ème de couverture
Vous pensez que Rhiannon est simplement cette jeune assistante éditoriale, un peu terne et effacée, pas bien jolie, celle que personne ne remarque au bureau ? Souvenez-vous, elle a fait la une des journaux il y a une vingtaine d'années : cette enfant, seule survivante d'un massacre chez sa nourrice, c'était elle ! Toutes les télés en ont parlé et ont diffusé les images de cette gosse terrifiée par plusieurs jours de séquestration. Depuis, Rhiannon a grandi, s'est "reconstruite", comme on dit : un job, un petit copain, des amis qui parlent mariage et fringues, tout semble normal. Mais le soir, Rhiannon n'est plus la même : elle écume les sites de rencontres sur Internet, se balade dans les coins malfamés de la ville, drague certains types louches. Et, secrètement, elle fait des listes de "gens à tuer" : depuis le caissier de Lidl qui l'a fait attendre, jusqu'au chauffard qui a failli la renverser, tous ne méritent qu'une chose : sa vengeance. Vous croyez qu'elle plaisante, vous avez tort !
Mon avis
Je remercie les éditions Denoël pour cette lecture.

Le jour, Rhiannon est une jeune assistante éditoriale assez banale mais qui a quand même des habitudes peu communes. Le soir, elle se révèle et sort de l'ombre ! Son passe-temps favori est de faire la collection de petites figurines (dont elle prend grand soin), de s'occuper de Tink (sa petite chienne) et de faire des listes de gens à tuer pour tout et n'importe quoi... Rhiannon fait partie aussi des MIAL (Meufs Impossible A Lâcher) pour avoir un semblant de vie "normale", mais entre nous, elle les déteste ! Les apparences sont parfois trompeuses...
Mais Rhiannon n'est pas celle que l'on croit. Souvenez-vous, elle a "survécu" au drame chez sa nourrice où elle avait été laissée pour morte. Depuis ce temps, elle a changé et a des envies de meurtres à tout bout de champs... Nous allons donc suivre Rhiannon (alias Rhee) pendant six mois de sa vie.

J'avais été très attirée par la quatrième de couverture et surtout par le fait que Rhiannon soit la seule survivante d'un drame. Je pensais que l'intrigue porterait sur cette partie, j'avais donc hâte d'en savoir plus mais je me suis lourdement trompée... Vous l'aurez donc compris, je n'ai pas accroché avec cette lecture et je vais vous expliquer pourquoi. 

"Serial Killeuse" est écrit sous forme de journal et cela ne m'a pas dérangé du tout au contraire, je pense que c'est pour cela que je n'ai pas abandonné ma lecture de 540 pages. Une journée correspond à un chapitre. Tous les chapitres commencent invariablement par une liste de gens à tuer faite par Rhiannon, ce qui, à la fin, devient très rébarbatif. De plus, j'ai trouvé que le style était brut de décoffrage et tombait très vite dans le "vulgaire". Quant aux personnages, ils sont quasiment inexistants car Rhiannon prend énormément de place. Seuls Craig (son petit copain), Julia et quelques autres personnages ont de brefs passages mais la vraie star c'est Rhee. Je n'ai pas eu d'empathie pour Rhiannon, au contraire, suivant certaines situations, j'ai été estomaquée, déçue d'elle, énervée. Au final, je me suis rendu compte qu'elle était complétement perdue, qu'elle se cachait derrière cette façade car elle n'avait personne sur qui réellement compter. Rhiannon est un personnage fort qui vous fera passer par une palette d'émotions noires, glauques. 
Néanmoins, malgré tout ce que je "reproche" à ce livre, il faut reconnaître que le style de l'auteur est très fluide et heureusement pour moi !  

En bref, je n'étais tout simplement pas la cible pour "Serial Killeuse", une comédie cynique et noire, mais je suis certaine que ce livre saura trouver son public.

# By Aurélie :) 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire