vendredi 20 juillet 2018

Marche ou greffe d'Olivier Kourilsky - Editions Glyphe

**** Chronique de Jess ****

La vie personnelle du docteur Séverine Dombre, médecin responsable d'une unité de greffe rénale à Paris, est un désastre. Fille unique, très tôt orpheline, elle est incapable de nouer une relation amoureuse stable et n'entretient que des rapports distants et conflictuels avec son fils Vincent.

Séverine est approchée par un groupe mafieux qui veut la contraindre à organiser une greffe de rein. Face aux intimidations, puis aux menaces qui pèsent sur elle et sur son fils, lâchée par ses collègues qui n'ont pas compris ce qui se tramait, le docteur Dombre va découvrir les ressources de l'amour maternel, et dans le même temps exhumer un terrible secret familial.

Un personnage attachant de femme tourmentée et une plongée angoissante dans l'univers de la transplantation rénale concoctée par le Docteur K.





Il y a des auteurs dont on n'a pas besoin de se poser de questions, on sait que l'on va passer un bon moment. Ça a toujours été le cas avec les polars d'Olivier. C'est donc une lecture sans surprise pour moi qui voulait lire un bon polar.
Séverine Dombre est néphrologue, responsable de l'unité de greffe de l'hôpital Tenon. Un jour, elle voit débarquer en consultation trois drôles d'individus. Un albanais en insuffisance rénale et ses deux gardes du corps. Ils veulent que Séverine lui greffe un nouveau rein. Cette dernière essaie de leur faire comprendre qu'en France ça ne marche pas comme ça qu'il y a des procédures à respecter, que l'attente est longue et que dans leur cas ça va coûter énormément d'argent. Les hommes lui assurent que tout ça ne posera pas de problème. Elle pense s'en être débarrassé mais ils vont revenir plusieurs fois à la charge et cette fois en la menaçant de s'en prendre à son fils Vincent si elle ne réalise pas la greffe rapidement.
Pour Séverine, l'enfer commence. Il va lui arriver de plus en plus de problèmes et les morts vont se multiplier autour d'elle.
Séverine ne va plus savoir quoi faire ni vers qui se tourner. Elle qui n'est pas du tout maternelle va se rapprocher de son fils de peur qu'il lui arrive malheur.
Ce nouveau polar du Dr K est particulièrement prenant. Dès l'arrivée des trois énergumènes, nous ressentons l'angoisse de Séverine. Je me suis demandée comment elle allait arriver à se sortir du pétrin dans lequel elle est.
Le personnage de Séverine est très bien travaillé. Sa vie personnelle n'est pas vraiment folichonne. Elle n'a jamais eu de très bons rapports avec son fils dont elle a laissé la garde à son père. Elle n'a jamais réussi sa vie de couple et papillonne plus qu'autre chose. Mais le seul point positif de ce qui lui arrive c'est qu'elle va découvrir une partie de son passé qu'elle ne connaissait pas et se rapprocher de son fils.
Encore une fois c'est un excellent polar que nous a concocté Olivier Kourilsky. Tous les ingrédients y sont pour que l'on passe un très bon moment. J'ai eu beaucoup de mal à poser ma lecture tellement j'avais hâte de connaître la fin. Et comme d'habitude la fin nous réserve de belles surprises.
Grâce à sa carrière de néphrologue, il nous détaille de façon très clair et précise les différentes étapes pour accéder à une greffe de rein. Donc en plus d'être un bon polar, on apprend aussi pleins de choses très intéressantes.
Le style est toujours aussi efficace, on ne voit pas les pages tourner tellement l'histoire nous entraîne loin.
Je ne peux que vous conseiller ce livre!
Mes autres chroniques :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire