mardi 3 octobre 2017

Treize jours de Roxane Gay - Editions Denoël

4ème de couverture
Fille de l’un des hommes les plus riches d’Haïti, Mireille Duval Jameson mène une vie confortable aux États-Unis. Mais alors qu’elle est en vacances à Port-au-Prince avec son mari Michael et leur bébé Christophe, Mireille est kidnappée. Ses ravisseurs réclament un million de dollars à son père. Pourtant, ce dernier refuse de payer la rançon, convaincu que toutes les femmes de sa famille seraient alors enlevées les unes après les autres. Pendant treize jours, Mireille vit un cauchemar. Son ravisseur, dit le commandant, est d’une cruauté sans nom. Comment survivre dans de telles conditions et, une fois libérée, comment surmonter le traumatisme, pardonner à son père et recréer une intimité avec son mari ? 

Mireille et les siens vont pourtant réussir à reprendre pied et découvrir que la rédemption peut revêtir les formes les plus inattendues.


Mon avis
Je remercie les éditions Denoël pour cette lecture d'une rare violence.
 
Mireille est originaire d'Haïti. Lors de vacances, la petite famille de Mireille part à Haïti chez les parents de celle-ci. Le jour où ils veulent faire découvrir la mer à leur bébé, Mireille se fait enlever  sauvagement sous les yeux de son mari et de leur fils. L'action de l'enlèvement est implacable et très violente. 
Les ravisseurs demandent une rançon au père de Mireille qui est un des hommes les plus riches/influents de tout Haïti. 
Mireille croit dur comme fer que son père ne l'abandonnera pas et qu'il payera. Au grand damne de celle-ci, son père mettra treize longs jours à verser la rançon... Treize jours d'une violence inouïe qui ne cessera de monter crescendo. Treize jours de barbarie autant physique que psychologique. Treize jours pour revenir à l'état animal et se réfugier dans son antre. Mireille ne cessera de croire que son père payera et celui-ci le fera, poussé à bout par son gendre... mais au bout de treize jours.
 
"Treize jours" est un roman de la rentrée littéraire à ne louper sans aucun prétexte. Ce livre aborde différents thèmes, tels que la séquestration, la survie en milieu hostile, mais aussi la reconstruction et le pardon. L'auteure a également choisi de nous interpeller sur les deux côtés de Haïti. Le côté riche, grandiose avec ses beaux paysages mais aussi l'envers du décor avec la misère/pauvreté du peuple, les bidonvilles,...mais aussi la loi du silence sur ce qui s'y passe...
 
Roxane Gay a écrit une bombe à tous les niveaux. L'auteure a crée Mireille, un personnage fort avec une force de caractère incroyable. Une femme indomptable qui puisera au plus profond d'elle-même pour "survivre" aux sévices imposés par son geôlier dit le commandant. Pour lui, retenir Mireille captive, la voir se rebeller et lui tenir tête lui donne encore plus envie de la punir. Il la donnera en pâture à ses sept hommes qui se serviront de son corps de manière bestiale. Le commandant en abusera également avec des goûts bien particuliers tels que les brûlures sur les parties intimes, les pénétrations avec divers objets,... Mireille subira les pires sévices qui puissent exister. Le but du commandant étant de la briser. Pour supporter toute cette cruauté gratuite, nous aurons de doux passages où elle se réfugiera dans le passé, le temps où elle était heureuse auprès des siens... Malgré tout cela, Mireille se détachera de son corps psychologiquement afin de vaincre cette série de violences toutes les plus ignobles et choquantes les unes que les autres. 
 
Quand elle sera enfin libérée, ce sera un long chemin pour se reconstruire autant physiquement que psychologiquement. Un chemin de longue haleine où elle n'acceptera quasiment pas de nourriture. A force de sévices, elle ne voudra plus rien "qui rentre dans son corps". Elle verra partout le commandant, croira qu'il l'a pourchassera... J'ai vraiment été touchée par cette dernière partie où on voit que Mireille n'est plus que l'ombre d'elle-même, qu'elle essaye de revenir... mais elle ne cesse de se réfugier dans son "moi intérieur" où elle est intouchable. Cet état "intouchable" qu'elle s'est créée afin de supporter ce long calvaire.
 
L'auteure s'est immergée dans le personnage de Mireille afin de nous faire ressentir toutes les émotions de celle-ci et c'est une très belle réussite. Le personnage de Mireille a été méticuleusement travaillé afin de rendre au plus juste les émotions, un vrai travail d'horloger. Je peux maintenant avouer que je me suis retrouvée à pleurer pour elle, quand on la voit se débattre dans les méandres psychologiques pour se relever. Y arrivera-t-elle ? Aura-t-elle la force nécessaire pour se relever ? Enfin, pardonnera-t-elle à son père de l'avoir abandonnée pendant ces treize longs jours ?
 
Un roman poignant, dur et fort, à lire de toute urgence !
 
# By Aurélie :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire