dimanche 4 octobre 2020

Prendre un enfant par la main de François-Xavier Dillard - Editions Belfond

**** Chronique de Jess ****

Lorsque vous lâchez la main de votre enfant, êtes-vous certain de pouvoir la serrer de nouveau un jour ?
Quatre ans après la disparition de leur fille Clémentine dans le naufrage d’un voilier, Sarah et Marc sont rongés par la culpabilité et la tristesse.
Jusqu’à ce que de nouvelles voisines emménagent sur le même palier avec leur enfant, Gabrielle, dont la ressemblance avec Clémentine est troublante. Au contact de cette adolescente vive et enjouée, Sarah reprend peu à peu goût à la vie.
Mais lorsque le destin de Gabrielle bascule dans l’indicible, les démons que Sarah avait cru pouvoir retenir se déchaînent une seconde fois.
"Prends ma main, mon cœur. Ne la lâche pas, quoi qu’il arrive. Serre-la fort ! "



Il me tardait de lire le dernier thriller de FX Dillard. 

Sarah et Marc se remettent difficilement de la disparition de leur fille Clémentine, disparue en mer lors d'une tempête. Quatre ans après le drame ils surnagent dans la tristesse et la culpabilité. L'arrivée de Louise leur dernier enfant né deux ans auparavant n'a pas vraiment resserré les liens familiaux et chacun est au bord du gouffre. Sarah se laisse aller, délaisse ses enfants et ne trouve de réconfort qu'auprès de Marie une de ses voisines. 
Quant à Marc, il se noie dans l'alcool, les maitresses et son addiction aux jeux. Il va aller loin dans son addiction lorsqu'il va rentrer au Cercle, un cercle de jeux parisien privé qui organise des paris inimaginables.
De nouvelles voisines emménagent sur le même palier que Sarah et Marc, avec leur fille Gabrielle . Cette dernière aurait le même âge que Clémentine si elle n'avait pas disparu. Pour Sarah c'est un choc surtout que la jeune fille ressemble étrangement à son enfant. Elle va vite sympathiser avec ses nouvelles voisines jusqu'au jour où Gabrielle va vivre l'enfer.
Et entre certain chapitre nous rencontrons Suzanne et sa fille Mathild, qui vivent dans l'ex RDA. Nous sommes dans les années 80 et elle doivent se rendre à un repas de famille. 
Tout de suite on se demande quel lien il peut y avoir entre toutes ses femmes. Et moi la première j'ai tenté d'imaginer le scénario qu'allait nous offrir FX. Mais cette fois peine perdue je n'ai pas compris avant la moitié du roman ce qui allait probablement se passer.

Une fois qu'on plonge dans cette histoire il est impossible de poser ce livre. Je pense que j'aurais pu le lire d'une traite. Je suis rentrée chez ces deux familles comme si je faisais partie des leurs. J'ai vécu leur tristesse, leur culpabilité qui est tellement bien dépeinte par l'auteur. Comment peut-on survivre à la disparition d'un enfant? Je pense que c'est impossible. 
Et en plus de ces tranches de vie, nous sentons un malaise qui grandit au fur et à mesure des évènements, l'ombre d'un drame planée. On sent que quelque chose va nous péter à la tronche et on se demande quand. 

FX Dillard est très doué pour instiller le doute chez son lecteur, et surtout nous asséner le coup de poing final dont on ne s'attend pas. 
Il dénonce aussi les abus de certains jeunes issus de familles favorisées qui sont le plus généralement livrés à eux-mêmes et qui n'ont aucun contrôle. Soirées, drogues en tout genre, viols rien ne les atteints tant ils se sentent intouchables.

C'est encore un très bon thriller que nous offre FX Dillard, une histoire très réaliste qui pourrait arriver à n'importe qui ou presque. Il est très fort pour nous dépeindre la vie de famille et les drames qui les touchent. 

Prenez ce livre dans vos mains et vous ne pourrez plus le lâcher !

Je remercie les Editions Belfond pour cette lecture addictive :-)

Autres chroniques :



Aucun commentaire:

Publier un commentaire