mardi 21 novembre 2017

Avec elle de Solène Bakowski - Auto-édition

**** chronique de Jess ****

Il était une fois une famille heureuse et unie.
Des jumelles de six ans qui se ressemblaient comme deux gouttes d'eau.
Des enfants fusionnelles qui grandissaient ensemble et s’adoraient.
Avant de se jalouser et s’empoisonner.

Il était une fois deux fillettes inséparables.
Pour le meilleur, ou pour le pire ?
Il était une fois une histoire qui n’a rien d’un conte de fées.


 
C'est avec hâte que j'ai lu la partie de Solène. Il me tardait de relire l'histoire mais avec un autre point de  vue et de voir ce qu'aurait donné l'histoire si Jessica n'avait jamais disparu.
L'histoire commence en tout point identique. Jessica et sa maman Patricia se rendent le soir du 14 juillet 2004 au feu d'artifice. Quant à Coline elle reste à la maison, punie après avoir cassé la bouteille de parfum de sa maman.
Mais cette fois Jessica n'ira pas chercher un collier lumineux car elle va tomber à cause de son lacet qui est défait. Elle va se faire relever par Enis un jeune homme qui est aussi venu voir le feu d'artifice. Sa mère va être toute retournée de cette rencontre. L'histoire nous montre que tout ne tient qu'à un détail, comment un simple lacet défait peut changer toute une vie.
 
Cette fois l'histoire est vraiment basée sur les jumelles, leur caractère différent, leur ressemblance mais aussi leur similitude. Il va se passer quelque chose entre les deux fillettes pendant les vacances chez leurs grands-parents qui vont les chambouler, surtout Coline. Un mensonge de la part de Jessica va bouleverser leur relation et leur avenir.
Et Jessica qui a surpris une conversation téléphonique va se mettre dans la tête que sa mère veut abandonner une de ses filles. Sans le savoir, cette simple conversation va avoir des conséquences désastreuses dans la relation des jumelles. Elle va tout faire pour devenir la préférée de tout le monde au détriment de sa jumelle.
Et tout le monde sait que chez les jumeaux il y a un dominant et un dominé. Coline va vite se retrouver dominé par sa sœur. J'ai rapidement eu beaucoup d'empathie pour cette petite fille qui ne sait plus trop où se situer dans sa relation avec sa sœur et qui s'efface au fur et à mesure. Et j'ai eu de plus en plus d'antipathie vis à vis de Jessica qui m'a semblé méchante, manipulatrice et égoïste. Un peu comme sa mère que je trouve de plus en plus détestable au fil du roman. La personnalité de cette femme est admirablement développée avec Solène. Elle réussit à nous la rendre imbuvable.

Dans cette version, j'ai trouvé que Coline était plus mis en valeur, surtout ses sentiments contradictoires et ses ressentiments envers Jessica. J'ai eu plusieurs fois envie de la secouer et de lui ouvrir les yeux sur cette sœur qui la manipule au plus haut point.
L'auteure s'est plus focalisé sur le duo et sur la mère des jumelles. Les autres personnages étant tout aussi important mais relégués au second plan.
La tension va monter crescendo tout au long du roman et donc des années qui passent. Nous sentons le malaise s'insinuer progressivement entre les deux sœurs. Nous sentons que la fin va être fatale pour l'une des deux. Coline veut essayer de se construire un avenir serein loin des magouilles et manigances de cette sœur qui la pollue.

Tout comme sa binôme, Solène excelle dans la psychologie des personnages. J'ai trouvé que la psychologie des jumelles étaient très bien décortiquées. J'en ai eu froid dans le dos tellement j'ai eu l'impression d'être dans leur tête. On souhaiterait un happy end pour cette histoire mais il n'y en aura pas et finalement je ne le regrette pas sinon ce livre n'aurait pas eu le même impact. Je ressors aussi chamboulée que lors de ma lecture de Sans elle.
Une fois lu les deux ouvrages on se rend compte qu'avec ou sans Jessica la vie de Coline sera quand même centrée autour de sa sœur. Qu'elle est présente même en étant absente.
Finalement la morale de cette histoire est que le destin est le destin et ce qui doit arriver arrivera peu importe si on change un détail.

Un grand bravo à Solène et Amélie pour ce super projet. Rien que le concept devrait vous faire de l'œil et vous donner envie de les acheter. En tout cas pour moi c'est un succès total et un immense coup de cœur que ces deux romans.

Ma chronique de Sans elle ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire