samedi 25 novembre 2017

Le chasseur d'arc-en-ciel de Leno Solveig - Editions Librinova

**** Chronique de Jess ****

En emménageant dans sa nouvelle maison, Leno découvre un manuscrit. Au soir de sa vie, Gabriel, un mystérieux écrivain, raconte les moments forts de son parcours tourmenté. Il décrit les coups de boutoir de ses démons intérieurs, cherchant à les comprendre. Pour Gabriel, c’est le cœur qui compte. Vivre, c’est chasser les arcs-en-ciel, à chaque fois qu’on en croise un. Il les poursuit éperdument, jusqu'au dernier chapitre, qui l’entraîne sur l’île de Noirmoutier...

Au fil des pages, Leno se prend d’affection pour cet homme cherchant à échapper aux démons qui l’assiègent ; il se retrouve sans doute un peu dans sa quête de rêves insaisissables. Que lui réserve la fin de l’histoire ? Qu’est donc devenu Gabriel ? Et d’ailleurs, a-t-il réellement existé ? Leno en découvrira peut-être autant sur lui-même que sur l’écrivain dont il part à la recherche.

Je remercie Leno qui m'a fait confiance pour lire et donner un avis sur son livre.
Leno vient d'emménager dans une nouvelle maison et il tombe par hasard sur une enveloppe accrochée sous un bureau. Il va y découvrir un manuscrit écrit par l'ancien propriétaire. Intrigué il va commencer la lecture de ce manuscrit et découvrir Gabriel et sa vie.
Gabriel se considère comme un homme dans la moyenne. Il pense que sa vie s'est déroulée sans surprises. Petit, il s'est amusé à s'imaginer le jour où il allait mourir. Il a en effet vu que la moyenne d'âge d'un homme né la même année que lui est de 62 ans et demi. Il se dit donc que comme il est dans la moyenne, il n'y a aucune raison pour qu'il vive un jour de plus après sa 62ème année.
Il décide donc d'écrire sa vie, d'essayer de se rappeler ses souvenirs enfuis et pas seulement les plus mauvais. Une introspection qui est très bien menée et où les exemples donnés m'ont beaucoup fait sourire.
Gabriel nous retrace donc les moments importants de sa vie, ceux qui ont comptés, qui l'ont marqués.
Le style de l'auteur est très agréable ce qui rend le personnage de Gabriel très attachant. Mais sous son côté attachant il a un autre côté un peu fou. Ses émotions prennent souvent le dessus et quand Gabriel aime, il aime haut et fort et si on lui résiste il aime encore plus. Son attitude pour conquérir ou reconquérir ses partenaires sont toutes plus farfelues les unes que les autres. Mais quand on souffre intérieurement d'être abandonné et de confiance en soi c'est difficile de se restreindre.
J'ai été un peu déstabilisée parfois au niveau de la temporalité de l'histoire. On passe d'une rencontre lors d'une soirée à une rupture un an et demi après. Je pense que l'auteur a voulu privilégié les peines de Gabriel et son mal-être. Mais du coup j'aurais bien aimé connaître les débuts de son histoire avec Ludivine par exemple. J'ai aussi eu du mal à savoir à quelle période de sa vie ont eu lieu certaines rencontres.
Il y a de nombreuses belles phrases dans ce livre notamment les chansons écrites par Gabriel qui sont de belles déclarations d'amour, même si elles peuvent le faire passer pour un psychopathe parfois!
Je me suis un peu retrouvée dans l'attitude de Gabriel face à ce sentiment qui est l'Amour. Il est fou tout ce qu'on peut faire par amour et surtout cette attirance que l'on peut avoir sur quelqu'un qui nous rejette.
Sa dernière histoire m'a le plus touchée et il me tardait de savoir ce que cette dernière histoire avec Elisa allait donner. Les derniers chapitres m'ont donc tenu en haleine jusqu'à la dernière page.

Un roman  très sympa à lire sans prise de tête avec de belles paroles et de belles images de la vie en général. Un roman prometteur.



1 commentaire:

  1. Merci beaucoup Jessica pour cette chronique, pour tes compliments sur mon travail. J'invite tous ceux qui souhaitent se procurer mon roman à se rendre sur la page https://www.facebook.com/leno.solveig/. Vous verrez, cet univers est merveilleux ! Mais suis-je réellement objectif ? Lol

    RépondreSupprimer