jeudi 11 janvier 2018

Quelque part avant l'enfer de Niko Tackian - Editions Scrineo


**** Chronique de Jess ****

Anna R. est une survivante. L'espace d'une seconde, lorsqu'une tonne d'acier a fracassé l'habitacle de sa voiture, elle a vécu une expérience de mort imminente. De retour parmi les vivants, Anna n'aura de cesse d'essayer de comprendre ce qui lui est arrivé. Qui était cet homme baigné de lumière noire qui la menaçait jusqu'aux portes de la mort ? Pourquoi n'a-t-elle pas, comme les autres « expérienceurs », la conviction de pouvoir vivre une vie meilleure ?
Parfois, il faut peut-être mieux ne pas revenir...
 


Quand j'aime un auteur j'aime lire les premiers romans qu'il a pu écrire. Cette fois je me suis lancée dans Quelque part avant l'enfer. La quatrième de couverture m'avait plus qu'attirée et je trouve le sujet passionnant. Les EMI, expériences de mort imminente m'ont toujours troublé et c'est donc avec plaisir que j'ai commencé ma lecture.

Anna, jeune mère de famille, a un grave accident de voiture après avoir déposé son fils à l'école. Pendant que les secours essaient de la désincarcéré de sa voiture elle se sent sortir de son corps et est aspiré dans un tunnel. Mais contrairement aux histoires que l'on entend sur les EMI et le fameux tunnel blanc plein de lumière et d'amour, Anna se retrouve dans un tunnel froid, angoissant et noir. Elle va y rencontrer un homme qui va lui dire qu'il compte la tuer.

Après cette expérience, Anna va changer de comportement. Elle est persuadée que l'homme existe et tente de la tuer. Ses doutes vont vite s'avérer vrais.
D'un autre côté, nous suivons Zed, capitaine de Police qui enquête sur la mort de plusieurs prostituées. Il semblerait que le tueur soit l'homme qu'Anna a vu pendant son EMI.

Voici un véritable page turner ! J'ai été complètement happée dans cette histoire. Les chapitres courts donnent un rythme effréné à l'histoire. On ne s'ennuie pas une seule seconde. Les descriptions font que l'on visualise très bien toute l'histoire. Je n'ai eu qu'une envie c'est de savoir qui en avait après Anna. J'avais bien ma petite idée. Mais franchement ne cherchez pas vous allez vous y casser le nez. Car je me suis fait avoir sur le final et je ne m'y attendais pas une seule seconde. Une chose à dire sur la fin : MAGISTRAL. Moi qui adore être surprise je peux dire que j'ai été plus que gâtée!

Encore une fois c'est un sans faute pour Niko qui a su m'embarquer très loin et me faire passer un excellent moment de lecture. Je suis ravie d'avoir découvert cet auteur l'année dernière et d'avoir maintenant tout lu car en regard de mes lectures je peux vous dire qu'il a tout d'un grand auteur de polar. Un auteur à suivre de très près.  

Mes chroniques sur les livres de Niko :
fantazmë ici
toxique ici
La nuit n'est jamais complète ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire