vendredi 23 novembre 2018

Le petite fille du phare de Christophe Ferré - Editions Archipel

**** Chronique de Jess ****

Le temps d'une soirée dans un pub tout proche de leur villa située sur la côte de granit rose de Ploumanac’h, Morgane et Elouan ont laissé leur fille de 10 jours, Gaela, aux bons soins de son frère adolescent, Arthur. Mais au retour, un berceau vide les attend. Aucune trace d'effraction, pas de demande de rançon. À la douleur de la disparition, la famille voit s'’ajouter la violence du soupçon de la gendarmerie. Morgane, une mère déjà éprouvée par la perte d'un enfant, Elouan, un père souvent absent, une fortune familiale enviable… Les pistes se multiplient mais l'enquête n'avance pas.

Pourtant près d'un mois plus tard, le miracle : Gaela est rendue à ses parents. Le soulagement l'emporte sur l’'incompréhension, sauf pour Arthur, convaincu que ce bébé n'est pas sa sœur.
En lisant la 4ème de couverture j'ai tout de suite eu envie de lire cette histoire qui promettait d'être addictive.
L'histoire de la famille Kergouat, qui un soir voit leur vie se transformer en cauchemar quand à leur retour de soirée, ils se rendent compte que Gaela leur bébé de 10 jours a disparu. Mais chose encore plus étrange la petite réapparait un mois plus tard par miracle. Toute la famille est soulagée sauf Arthur qui est persuadé que le bébé n'est pas sa sœur. Le juge en charge de l'affaire est aussi troublé par cette drôle de disparition. De toute sa carrière, il n'a jamais eu affaire à un cas pareil. Plusieurs hypothèses vont s'échafauder. Et chacun aura ses petits secrets notamment Morgane qui cache pas mal de choses. 
Bon sur le coup je me suis spoliée toute seule en voulant regarder le nombre de pages du livre. Je suis tombée sur le nom du coupable d'entrée de jeu et j'étais un peu verte de m'être gâchée mon plaisir comme ça. Ca m'apprendra à faire plus attention. Mais ça ne m'a pas empêché de lire l'histoire pour savoir le pourquoi du comment.

Alors malheureusement cette histoire ne m'a pas emballé du tout et je vais essayer de vous dire pourquoi. Les sentiments dans cette histoire sont très mal décrits. J'ai trouvé l'attitude de la mère suite à l'enlèvement de sa fille en totale contradiction avec le comportement d'une mère dont l'enfant a disparu. Je n'avais pas l'impression qu'elle était plus touchée que ça de la disparition de son bébé. Moi qui ait aussi un bébé, je ne peux qu'imaginer dans quel état je serais si ma fille disparaissait !
Bon déjà je trouve ça un peu gros de laisser un bébé de 10 jours seule avec son grand frère de 13 ans même si ce dernier est mature pour son âge. Et le coup de la mère qui part faire une balade au bord de la mer pour se changer les idées.... Alors est-ce une ruse de l'auteur pour nous faire douter de la culpabilité de la mère dans cette affaire? Je pencherais pour cette hypothèse.
Les dialogues ne sont pas du tout naturels, ils sonnent faux comme si on regardait une mauvaise série TV mal joué. Le style est plutôt soutenu dans les dialogues ce qui donne ce côté peu naturel à la vie familiale. Je n'ai eu aucune empathie pour les personnages ou plutôt une antipathie. Surtout pour Morgane dont je n'ai pas du tout compris le comportement. Elle cache pas mal de choses au juge et aux enquêteurs qui je pense aurait pu permettre de faire avancer l'enquête. Son rapprochement avec Léa, une journaliste/bloggeuse est aussi particulier. Léa connaît la plupart des rebondissements de l'affaire et c'est elle qui renseigne Morgane.
Pas mal d'incohérences dans certains passages (par ex : Morgane ne répond pas à des dizaines d'appels du juge et ensuite elle dit qu'elle répond aux moindres appels depuis la disparition de sa fille). Il y a pléthore de rebondissements qui tombent un peu comme un cheveu dans la soupe. En général j'aime les rebondissements et les thrillers psychologiques mais dans ce livre ils sont très mal utilisés. Un des rebondissements m'a un peu laissé bouche bée sur la fin tant j'ai trouvé que c'était trop gros et improbable. J'étais à deux doigts de refermer le livre et d'arrêter puis je me suis dit "peut-être qu'il y a une bonne explication à la fin" et oui ouf, l'honneur est sauf finalement je ne m'étais pas tant spolié que ça!

Le seul point positif de ce livre sera pour moi la description des paysages de la Bretagne. On sent à travers les lignes de l'auteur son amour pour sa région. Les descriptions sont vraiment très visuelles, on ressent la houle sur notre visage, on sent l'iode et on en prend pleins les mirettes imaginaires.

Je suis plutôt bon public en général et je suis déçue de ne pas avoir adhéré à cette histoire. Mais tout ceci n'est que mon avis. Je vous invite à vous faire votre propre idée sur cette histoire.

Je remercie les Editions Archipel pour cette lecture.



8 commentaires:

  1. Bonjour Jessica,
    Je suis en train de découvrir votre blog qui est remarquable par sa diversité, sa liberté de ton et les avis très intéressants que vous publiez, même si je suis pas forcément d'accord avec vous concernant d'autres livres que le mien... Je suis aussi un très grand lecteur !
    Concernant LA PETITE FILLE DU PHARE, vous avez exprimé votre avis et je vous en suis reconnaissant malgré vos réserves. D'autres lectrices ont été enthousiastes, il est normal que chacun réagisse avec sa propre sensibilité. Il est très important pour un auteur de connaître les impressions de ses lecteurs (qui, pour moi, sont surtout des lectrices).
    Bien amicalement à vous et encore merci pour votre témoignage.
    Christophe Ferré

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Christophe
      Merci pour votre commentaire. Je serais au salon du Touquet je viendrais vous voir pour qu on en discute. On m a dit que votre premier roman était très bien. Je ne bute jamais a lire qu un seul livre d auteur. J ai besoin d en lire d autres pour me faire un avis définitif. Je lirais donc votre premier ;-)
      Dans tous les cas j apprécie votre message.
      Amicalement à bientôt
      Jessica

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  2. ERRATUM
    Bonjour Jessica, je vous confirme ma venue au salon du Touquet les samedi 17 et dimanche 18 NOVEMBRE après-midi. J'aurai grand plaisir à discuter avec vous. Bien amicalement. Christophe Ferré

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Christophe,
      J'y serais logiquement le dimanche. Je viendrais vous rencontrer ;-)
      bien amicalement
      Jessica

      Supprimer
    2. Bonjour Christophe, Je suis désolée je n'ai pas pu venir dimanche dernier au salon du Touquet à cause d'un problème de voiture. J'espère que l'on aura l'occasion de nous rencontrer lors d'un autre salon et de pouvoir discuter ensemble.
      Bien amicalement
      Jessica

      Supprimer
  3. Bonjour Jessica, pas grave, ce sera pour une autre fois. Vous pouvez suivre mon actualité (salons, librairies, presse) sur le site de L'Archipel ou sur mon profil Facebook. Bien amicalement. Christophe

    RépondreSupprimer