lundi 11 février 2019

La cage de l'Albatros de Pierre Pouchairet - Editions Palémon

**** Chronique de Jess ****


Commandant de police, chef de la PJ finistérienne, Léanne est maintenant bien installée à Brest où elle a retrouvé ses amies d'enfance : Elodie, devenue médecin légiste, et Vanessa, psychologue judiciaire. Noreen, jeune flic fraîchement affectée en Bretagne, apporte du sang neuf à cette équipe de quadragénaires. Alors que la nouvelle recrue participe à l'interpellation houleuse d'une bande de dangereux malfaiteurs, la gendarmerie découvre au pied de la falaise de la Pointe du Van le corps sans vie de son oncle. Chute accidentelle ? Meurtre ? Aucune hypothèse n'est à écarter. La jeune femme, aidée de ses amies, est bien décidée à faire la lumière sur cette mort suspecte. Mais la vérité se trouve rarement où on l'attend et sa quête ne sera pas sans risques. Personne rien sortira indemne...



Je remercie les Editions Palémon pour cette nouvelle lecture.

Ce polar est le deuxième qui reprend les enquêtes de Léanne. Mais pour ne pas avoir lu Haine je n'ai pas eu trop de difficultés à rentrer dans l'histoire et les personnages (même si au départ ils sont très nombreux!). Pierre prend le temps de poser son intrigue, de mettre en place l'intrigue, d'appâter son lecteur.

Dans ce polar, Pierre met en scène un groupe de femmes, Léanne donc, chef de la PJ de Brest, Vanessa, psychologue judiciaire, Elodie, médecin légiste et une nouvelle recrue Noreen. Ces quatre femmes vont vite devenir inséparables. 
L'histoire commence par l'arrestation d'un groupe de malfaiteurs qui convoitaient 1 tonne de cocaïne. Pendant cette arrestation, Léanne va manquer de peu de se faire tuer, et c'est grâce à Noreen qu'elle aura la vie sauve.
Peu de temps après l'arrestation, Noreen, apprend que son oncle vient d'être retrouvé mort au pied d'une falaise. Suicide, accident, meurtre? Entre la gendarmerie et la PJ de Brest, tout va être mis en œuvre pour découvrir ce qu'il s'est passé. Mais nous lecteurs savons dès le départ que son oncle a été tué par quelqu'un. 
S'ensuit d'autres meurtres déguisés en suicide ou accident.

Passer une soixantaine de pages, il est impossible de poser ce polar. Surtout lorsqu'un des personnages phares de l'histoire se fait enlever. Le rythme va s'accélérer à partir de là pour ne plus décroître. Pierre nous offre un polar qui sonne vrai, avec des personnages attachants. Le style est très agréable à lire, l'enquête est très bien menée et le dénouement très inattendu. 
Un seul regret ne pas avoir lu avant Haine, le premier de la série mettant en scène nos drôles de nanas. Surtout qu'il y aura d'autres enquêtes vu comment se termine cette histoire. 
J'ai beaucoup aimé les petits clins d’œil aux copains auteurs dans ce livre (Nicolas Lebel, Olivier Norek...). 


Autres chroniques :

Morts en eaux grises

La prophétie de Langley


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire