vendredi 19 octobre 2018

Parfois je mens d'Alice Feeney - Editions Marabout

**** Chronique de Jess ****


« Je m'appelle Amber Reynolds. Il y a trois choses que vous devez connaître à mon sujet : je suis dans le coma ; mon mari ne m'aime plus ; parfois, je mens... ». Amber est inconsciente, dans un lit d'hôpital, prise au piège d'un esprit actif mais d'un corps inactif, capable d'entendre et de comprendre, mais incapable de communiquer avec les rares proches qui lui rendent visite ou le personnel soignant. Comment est-elle arrivée là ? Elle nous livre ses pensées, parfois confuses, alors qu'elle s'efforce de mettre en ordre les morceaux épars de sa vie, plongée dans son monde intérieur. Mais est-il possible de la croire alors qu'elle se déclare elle-même être un menteuse ?


Je remercie les Editions Marabout pour cette nouvelle lecture.

Imaginez-vous vous retrouver dans une chambre d'hôpital, incapable de bouger ni d'ouvrir les yeux, ne sachant pas ce qu'il vous est arrivé. Vous entendez ce qu'il se passe autour de vous, vous sentez lorsqu'on vous touche, vous ressentez des sensations (la faim, la soif, un certain mal être aussi parfois). Mais vous n'arrivez pas à parler ni à bouger pour qu'on sache que vous êtes toujours là. C'est le cas d'Amber, qui après un accident de voiture se retrouve dans le coma. Elle ne se rappelle rien de ce qui a pu la mettre dans cet état. Elle va chercher à se rappeler. Elle sent qu'une menace pèse sur elle. Mais qui lui veut du mal? Son mari? Sa sœur? Petit à petit elle va glaner des indices et remonter le fil de ses souvenirs pour comprendre ce qu'il s'est passé.

Les chapitres vont alterner entre le moment présent et la semaine qui a précédé l'accident. Nous remontons dans le temps et découvrons la vie d'Amber, ses doutes, ses craintes professionnelles et personnelles. Nous allons découvrir les personnes qu'elle a rencontré lors de cette semaine. Tout le monde peut nous sembler coupable.
Mais ne vous fiez pas à ce qu'elle vous raconte car elle-même nous prévient dès le premier chapitre :"Parfois je mens".
Et puis de temps en temps, nous lisons le journal d'Amber alors âgée de 10 ans. Elle nous relate sa vie de famille, ses pensées, son amie Taylor, ses rêves, ses peurs. Que viennent faire ses extraits de journal dans l'histoire actuelle ? Plusieurs incohérences font que nous nous interrogeons sur Amber. Est-ce vrai ce qu'elle nous raconte ou affabule-t-elle? Où est le vrai du faux dans son histoire ?

On doute tout au long de notre lecture, on s'interroge, on se questionne, on a l'impression parfois d'avoir zappé un élément crucial. L'auteur nous met mal à l'aise, nous trompe volontairement, nous ment elle aussi.
J'adore les thrillers psychologiques. Celui-ci n'est pas beaucoup différent de ceux que j'ai pu lire (alternance de passé et présent, mensonge, sentiments d'être épié, surveillé, harcelé).
Mais curieusement je n'ai pas ressenti d'empathie pour Amber. C'est un personnage très particulier, un peu faux, on sent qu'elle cache quelque chose de malsain. Mais c'est curieux car parfois j'avais de la peine pour elle. Sentiment contradictoire finalement pour ce drôle de personnage.

Et puis arrivé vers la fin je me suis pris une claque magistrale, un uppercut qui m'a mis KO. Tout ce que je pensais avoir compris et acquis de cette histoire n'est en fait qu'une grosse mascarade. Ce livre est un véritable trompe l'œil. Une fois fini, j'ai eu la tentation de le relire une seconde fois pour voir si j'aurais pu comprendre avant ce que l'auteur nous à fait croire.
Jamais je n'aurais pu imaginer un tel scénario. Un seul mot me vient : magistral.
Je sais que ça ne se fait pas trop de comparer deux auteurs mais sur ce coup Alice Feeney m'a autant impressionné que Michel Bussi. Dans la tromperie, le mensonge, les faux-semblants j'ai retrouvé l'art de M.Bussi. Et c'est plus qu'un compliment.
Ce livre est tout simplement époustouflant. J'ai eu du mal à trouver le sommeil une fois la dernière page tournée car j'essayais encore de comprendre comment j'avais pu être berné à ce point.
Si vous aimez les thrillers psychologiques foncez vite l'acheter! 

 *****

*** Chronique by Aurélie ***

Après un terrible accident de voiture, Amber est dans le coma. Son corps reste inerte au contraire de son esprit qui est en alerte. Elle ne se souvient de rien, tout est flou, incompréhensible. La frustration est présente car il est impossible pour Amber, de communiquer de quelque manière que ce soit. Impuissante, elle assiste au défilé de ses proches dont son mari et sa sœur. Au travers de ses cauchemars, ses souvenirs, ses délires, Amber essaye de comprendre comment elle en est arrivé là. Et puis, il y a cette sensation de malaise qu'elle éprouve comme si sa vie était en danger. Alors qui veut se venger d'Amber, un personnage qui dès le début nous dit que parfois, elle ment...

Durant cette lecture, vous ne verrez pas le temps passé. L'auteure tire ses ficelles au fur et à mesure tout en maintenant un suspens de fou. On plonge directement dans l'univers d'Amber, un personnage pas très net et assez solitaire. Les chapitres alternent entre maintenant et une semaine avant l'accident où on découvre la vie d'Amber avec ses projets professionnels, ses projets personnels, ses envies, ses craintes,... En parallèle, nous lisons des extraits du journal intime d'Amber lorsqu'elle était plus jeune. Amber est un personnage qui créé un certain malaise car on ne sait pas si elle affabule, si elle exagère ou si elle ment tout simplement. On ne distingue plus les cauchemars ou souvenirs du réel. Le doute est omniprésent... surtout qu'Amber n'est pas si innocente qu'on veut bien nous le faire croire...

Alice Feeney a l'art et la manière de vous faire languir, d'attiser votre curiosité, de vous questionner ou de vous envoyer sur de fausses pistes. Croyez-moi, j'ai cherché la faille jusqu'au bout. Et puis, quand elle a fini de tisser sa toile (qui au passage vous a bien englué), elle nous assène une terrible révélation ! A peine le temps de digérer celle-ci qu'elle nous en remet une couche pour finir par un uppercut en pleine face, qui m'a laissée K-O. Ce livre est parfait tant au niveau de l'histoire, où se succèdent tour à tour des actions, des rebondissements, des surprises mêlés à une ambiance tantôt malsaine, pesante.

"Parfois, je mens" est un thriller psychologique que je résumerais à un mot : MAGISTRAL ! Pour ma part, il n'y a aucune fausse note dans ce premier thriller réalisé avec intelligence. Ce livre est un vrai page-turner, j'ai failli en faire une nuit blanche juste pour connaître la suite. Un livre difficile à poser tant Alice Feeney nous retourne le cerveau.

Une lecture addictive à lire d'urgence, un véritable coup de cœur pour ce scénario machiavélique !

# By Aurélie :) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire