mardi 12 juin 2018

My bloody Valentine de Christine Detrez - Editions Denoël

**** Chronique de Jess ****


Paul n’'a pas dérogé à la tradition : passer le mois d'août en Corse, retrouver la villa louée chaque année avec un couple d'amis de longue date, leurs deux fils et Valentine, la petite amie de l'aîné. Mais, cette année, il est venu avec Delphine, sa nouvelle compagne, et ses deux fils adolescents. Joyeuse tribu en apparence qui s'adonne au farniente dans la touffeur de l'été. En apparence seulement, car le terrain est miné pour Delphine. Différence de revenus, de centres d’'intérêt, animosité de la toute petite fille de Paul, les souvenirs des étés d'avant avec l'ex planent, et Delphine ne sait pas où poser le pied sans faire de gaffes. Pourtant c'est d'ailleurs que viendra le vrai danger. Valentine a la beauté explosive des adolescentes en fleur. Sexy en diable, elle aimante les regards des garçons et des hommes, bouleversant le fragile équilibre de la maisonnée, jusqu'au drame….


Je remercie les Editions Denoël pour cette nouvelle lecture.

Premier livre que je lis de Christine Détrez. La couverture et la 4ème de couverture m'avait fait du charme, j'ai donc voulu moi aussi plonger dans cette histoire.

Delphine est en couple avec Paul depuis quelques temps. Il a quitté sa femme pour elle et vont profiter de leur premières vacances ensemble avec un couple d'amis de ce dernier.
Delphine appréhende un peu ces vacances. La fille de Paul lui bat froid depuis le divorce alors qu'avant leur relation elles entretenaient de très bon rapport. Delphine va donc tout faire pendant ces quatre semaines de vacances pour ré-apprivoiser la petite fille. Elle va aussi rencontrer François et Véronique et leurs garçons qui viennent avec Valentine la petite amie de leur ainé. Pas facile pour Delphine de se faire accepter par ce couple surtout avec Véronique qui est très amie avec l'ex-femme de Paul.
Quant aux jeunes, ils vont très vite très bien s'entendre et passer le plus clair de leur temps à s'amuser et à vider le frigidaire.

Dès le prologue nous savons que le fils ainé de Delphine va disparaître. Que s'est-il passé exactement? Delphine va faire un retour en arrière et nous raconter ses 4 semaines de vacances. Ses sentiments, ses questionnements, ses aprioris, ses doutes, ses peines. Il n'est effectivement pas facile d'être une pièce rapportée, nous nous sentons un peu comme un cheveu dans la soupe. Au final, est-ce vraiment des vacances reposantes pour Delphine?

Le style de Christine Détrez est très recherché. J'ai mis quelques chapitres pour me faire à sa plume, mais une fois rentrée dans l'histoire, j'ai eu du mal à lâcher ce livre. Un livre qui se lit relativement rapidement. Les paysages de Corse sont magnifiquement décrits. Les sentiments de Delphine sont parfaitement analysés. On sent bien le côté sociologue de l'auteure.
Il y a une tension présente dans chaque chapitre. Je me suis demandé à quel moment tout allait partir en vrille et qu'elle en serait la cause.
Mais j'ai été un peu déroutée à la fin de ma lecture. J'ai fini la dernière ligne et j'ai tourné la page en me disant :"il me manque des pages". Car pour moi je suis passé à côté de la fin. J'aurais aimé comprendre plus de choses, qu'il y ait plus d'explications.

Ce fut quand même une très bonne lecture, j'ai passé un excellent moment malgré une déception en fin de roman. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire