samedi 29 février 2020

Gourous .... Coucou de Gérard Chevalier - Editions Palémon

**** Chronique de Jess ****


Catia, invitée par Hector, va passer dix jours de vacances dans le beau manoir du comte et de la comtesse Guérouane de Pennec. Des lieux familiers pour elle depuis "Ron-ron, ça tourne !" Les deux amis sont très heureux de se retrouver. Or, à peine est-elle arrivée qu’un curieux personnage fait irruption, à bord d’un cabriolet de luxe. Vêtu d’une tunique longue, Frère Eslambert vient pour la troisième fois convaincre les de Pennec d’entrer dans la « Mission », lieu de haute méditation, afin de développer leur spiritualité, tout en étant débarrassés des contingences matérielles que l’organisation gérera elle-même. La comtesse, séduite, gagne cet endroit. Mais Catia flaire une escroquerie monstrueuse. Avec la complicité du comte, le commissaire Le Gall, Erwan, tous deux déguisés en hippies, l’agent Boutier en chauffer de maître, et bien sûr Hector, elle infiltre la Mission, perdue dans un lieu désert de la presqu’ile de Crozon. Ce qui les attend est épouvantable !


Il y a quelques mois je découvrais la plume de Gérard Chevalier avec L'ombre de la brume qui avait été une très bonne lecture (mon avis ici). Et hier matin en partant travailler il a fallu que je sois rapide pour me trouver ma nouvelle lecture. Voyant un autre polar de Gérard Chevalier et ayant aimé son style j'ai embarqué Gourous...Coucou.

Ma première surprise a été de découvrir que le personnage principal est Catia, une chatte angora qui sait communiquer. Erwan, son maitre, est commandant de police en disponibilité.  Il travaille actuellement comme journaliste dans un grand journal. Moi qui aime les polars qui changent je suis gâtée. 
Ma seconde surprise qui m'a un peu déconcertée est que ce polar est le tome 5 des aventures de Catia, la chatte détective. Dommage je n'aime pas commencé les séries dans le désordre. Mais ça n'a finalement pas l'air de gêner la lecture, car chaque histoire est différente. Et l'auteur parle très peu de la vie privée des personnages. Donc ça ne dérange pas vraiment la lecture.

Donc Catia doit passer 10 jours de vacances chez le comte et la comtesse Guérouane de Pennec. Elle y retrouve avec plaisir son fidèle compagnon Hector, un chien qu'elle a connu lors de précédentes enquêtes. Elle comptait se reposer un peu et profiter de son ami, mais de drôles d'individus débarquent au manoir. La comtesse compte passer quelque temps à la Mission afin de décompresser et de méditer. Ils vont donc tous ensemble déposer la comtesse et visiter les lieux. Catia sent tout de suite du bout de ses moustaches que quelque chose cloche surtout quand le lendemain deux autres individus viennent au manoir afin de faire signer des procurations bancaires et autres papiers qui le dépouille de tous ses biens. Pour Catia s'en est trop elle prévient rapidement son maitre afin qu'il s'en mêle avec le commissaire. Ils vont tous infiltrer la secte afin de mettre à jour leurs malversations.

J'ai passé un bon moment de lecture. Ce polar est court se lit en une journée. L'auteur fait parler Catia comme si elle avait écrit elle-même l'histoire. Je trouve que c'est une manière super originale de nous raconter une histoire. Mais malgré ce côté atypique, il parle quand même de sujets sérieux : l’endoctrinement, l'abus de confiance. 
Je me suis beaucoup attachée à Catia, et je me procurerais ses autres enquêtes afin de la retrouver et de connaître les prémices de sa carrière de chatte-policier !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire